SaraM

 

 

L’idée de la rencontre des Cryptides* est née du constat qu’il nous
manque des espaces féministes pour parler de notre rapport de domination
envers les animaux, en l’articulant aux différents rapports de pouvoir
qui existent entre les humain-e-s.

Nous ne nous reconnaissons pas dans les militantismes animalistes
existants et nous aimerions construire un mouvement/réseau pour nous
réapproprier la lutte antispéciste, et la réinventer à partir de nos
réalités et de notre conviction que les systèmes d’oppression sont
imbriqués.

Notre envie est de nous rencontrer dans une dynamique féministe en
mixité choisie, et de réfléchir aux liens entre le sexisme, le spécisme
et les autres dominations, sans les hiérarchiser et en partant du fait
qu’elles sont toutes reliées et se co-construisent.

C’est un espace qui peut être investi par chacun-e pour construire
ensemble . Venez avec vos idées et vos envies et matériaux d’ateliers,
de discussions, de travaux pratiques (création de pochoirs, de
sérigraphie…), vos propositions de films, recettes etc !!

Les Cryptides se déroulent du 8 au 12 août au Taillis Vert, à
Saint-Julien-Molin-Molette (42), en mixité choisie
lesbiennes/meufs/filles/trans/gouines/femmes.

La rencontre est autogérée : un groupe prépare la base, puis sur place
on organise ensemble les tâches de la vie quotidienne.
L’espace peut accueillir 30-40 personnes. Pour l’hébergement, tout le
monde peut camper (ramène ta tente!), et il y a quelques lits
disponibles pour les personnes qui en ont besoin. Le lieu est accessible
aux personnes en fauteuil, mais ce n’est pas l’idéal au noveau du
confort .
Nous cherchons des interprètes bénévoles en LSF !
La participation au lieu est de 2e par jour et par personne, et les
repas vegan à prix libre.

*Un-e cryptide est un-e animal-e non identifié-e

FORMULAIRE D’INSCRIPTION pour la rencontre des Cryptides du 8 au 12 août
2015 :
A envoyer par mail à l’adresse cryptides@riseup.net

Prénom :
mail :
numéro de tel où on peut te joindre :
Je viens du … au … (si tu peux etre présent-e du 8 au 12 c’est
vraiment mieux!)
Idées d’atelier/discussion/échange :
Je peux prêter des équipements collectifs (vidéoprojecteur, sono,
barnum, gamelles…) :
Les langues que je peux traduire :
Je peux signer en LSF :
Allergie(s) :
Besoins particuliers (nourriture, lit, etc) :

 

*PLEASE SPREAD*

TRAVEL WARNING
THE FIRST TWO WEEKS IN APRIL THE EU-WIDE POLICE OPERATION « AMBERLIGHT
2015 » IS TAKING PLACE: NATIONAL AND FRONTEX POLICE FORCES WILL CHASE
PEOPLE WITHOUT PAPERS. ESPECIALLY IN TRAINS, TRAIN STATIONS, ON
AIRPORTS, ON HIGHWAYS AND ON INNER-EUROPEAN BORDERS. THEY WANT TO FIND
OUT ABOUT MIGRATION ROUTES AND ARREST AS MANY PEOPLE AS POSSIBLE.
PLEASE WARN ALL PEOPLE WITHOUT PAPERS!
NO ONE IS ILLEGAL!

REISEWARNUNG
IN DEN ERSTEN BEIDEN APRILWOCHEN FINDET DIE EU-WEITE POLIZEIRAZZIA
« AMBERLIGHT 2015 » STATT: POLIZIST_INNEN NATIONALER POLIZEIEN SOWIE VON
FRONTEX SUCHEN NACH MENSCHEN OHNE AUFENTHALTSSTATUS.
VOR ALLEM IN ZÜGEN, AN BAHNHÖFEN, FLUGHÄFEN, AUF AUTOBAHNEN UND AN
INNEREUROPÄISCHEN GRENZEN. SIE WOLLEN MÖGLICHST VIELE MENSCHEN
KONTROLLIEREN UND FESTNEHMEN.
BITTE WARNT ALLE MENSCHEN OHNE PAPIERE!
KEIN MENSCH IST ILLEGAL!

AVERTISSEMENT AUX VOYAGEURS
SOUS LE NOM DE « AMBERLIGHT 2015 », UNE OPÈRATION POLICIÈRE AURA LIEU DU
1. AU 15. AVRIL DANS L’UE ENTIÈRE.
EN COOPÈRATION AVEC FRONTEX, DES POLICIERS NATIONALES VONT CHASSER LES
SANS-PAPIERS PENDANT CES DEUX SEMAINES. ILS VEULENT DÈTECTER LES VOIES
DE MIGRATION ET AUSSI CAPTURER LE NOMBRE LE PLUS HAUT POSSIBLE DE
SANS-PAPIERS. S’IL VOUS PLAiT, PRÈVENEZ TOUS LES GENS SANS PAPIERS! IL
FAUT S’ATTENDRE à PLUS DE CONTRôLES SURTOUT DANS LES TRAINS, LES GARES,
LES AÈROPORTS, SUR LES AUTOROUTES ET AUX FRONTIÈRES EUROPÈENNES INTERNES.
PERSONNE N’EST ILLÈGAL!

*PLEASE SPREAD*

 

NL hieronder

Les jours précédents le Week-end de la marche des sans papiers de
Bruxelles à Antwerpen le centre fermé 127bis à Steenokkerzeel a été en
grande partie vidé de ces occupants. Les femmes ont été transférées au
Caricole ou au centre fermé de Bruges, les hommes expulsés ou aussi
transférés. Deux ailes étaient totalement vide tout au long du week-end.

Qui aurait eu l’idée, l’envie ou le rêve de rafler tous ces sans
papiers « illégaux et « criminels » qui marchaient de Bruxelles à
Antwerpen pour réclamer de la dignité, et de les enfermer au 127bis ?

Mais il semble que dans nos hautes sphères certains n’ont pas trouvé
l’idée opportune et tout c’est bien passé tout le long de la marche.
Les coordinateurs de la marche ont été prévenus de cette situation et
ont vraisemblablement bien géré ce stress,

Actuellement au centre fermé la situation revient tout doucement à sa
normale, de nouveaux détenus arrivent au compte goutte dans le centre
. Mais attention il y a encore beaucoup, beaucoup de places libres (
plus de 50!): des arrestations sur la voie publique, dans les
transports , à l’office ou des rafles seront sans doute (encore) plus
fréquentes. Restons vigilant !

APPEL à SOUTIENS

Il est clair qu’un jour viendra ou les différents mouvements des sans
papiers seront confrontés à cette répression au nom de notre «
sécurité» , même si il a été rare qu’une répression musclée ait lieu
face à de grands groupes bien organisés. En général la stratégie de
nos gouvernements est de lancer des promesses bidons pour casser les
gros mouvements, plutôt que de choisir la répression.

Mais face à nos nouveaux décideurs , qui aiment les coups de théâtre
médiatiques, la question d’une répression musclée reste dans les
possibles.

Il est urgent de construire un réseau large de « avec papiers » pour
soutenir les différents mouvements de « sans papiers » et leurs
revendications.

Il est urgent que les « avec papiers » expriment leur désaccords de
ces politiques criminelles Belges et Européennes par des actions, des
messages, des manifestations ou par toutes autres expressions.

Alors on reprend l’appel du Comité de soutien du mouvement sans papiers

*Appel à participation au Comité de soutien du mouvement sans papiers*

Depuis plusieurs mois partout dans la ville des sans papiers
s’organisent autour d’occupations, actions et/ou projets. A la
rencontre de dimanche passé les collectifs de sans-papiers ont exprimé
leur souhait d’avoir plus de soutien et d’être plus visible.

Nous vous invitons donc à venir discuter avec nous comment
concrètement participer à cette lutte, cette résistance en soutenant
les différents collectifs.
Le rendez-vous de cette rencontre conviviale de soutiens et de
sans-papiers se fera autour de la table d’hôte CollectActif du 21
février à 17h au Magasin Libre Av. du Port 53*.

Si vous ne pouvez pas être là mais voulez être tenu au courant des
prochains rendez-vous, envoyez un mail à :
soutien_steun_sanspapiers_2015@riseup.net

Nl

Oproep ter ondersteuning door mensen « met papieren »

Terwijl honderden zonder papieren deelnamen aan een marche van Brussel
naar Antwerpen de weekend van 14/15 februari, werd het gesloten
centrum 127bis voor een groot deel leeggemaakt. De vrouwen werden
overgebracht naar de Caricole of naar het gesloten centrum van Brugge,
de mannen werden uitgezet of ook verplaatst naar een andere gesloten
centrum. Twee vleugels van het gesloten centrum bleven het hele
weekend leeg.

Wie had gedacht, gewenst of gedroomd deze « illegalen” en » criminelen
« die van Brussel naar Antwerpen liepen om eeen waardig bestaan te
eisen, op te sluiten in het 127bis?
Maar het lijkt erop dat op hoog niveau dat idee door sommigen niet
opportuun werd gevonden. De marche verliep zonder enige problemen met
volle aan dacht van de media’s. De coördinatoren van de mars werden
gewaarschuwd voor deze situatie en hebben deze stress mooi aangepakt,

Momenteel is de situatie in het centrum langzamerhand normaal
geworden: Een per een worden nieuwe mensen gearresteerd en opgesloten.
Maar let op er zijn nog veel, veel plaatsen (vijftig!) Arrestaties op
de openbare weg, in het openbaar vervoer, aan vreemdelingendienst of
razzia’s zullen nog verder worden opgedreven . Blijft waakzaam!

OPROEP TOT STEUN

Het is duidelijk dat er een dag zal komen dat de verschillende
bewegingen van mensen zonder papieren met repressie zal worden
geconfronteerd in de naam van onze « veiligheid », al is het zeldzaam
gebeurd dat een zware onderdrukking plaatsvindt op grote goed
georganiseerde groepen. In het algemeen is de strategie van onze
regering in zulke gevallen diplomatische beloften te maken met het
doel zulke strijd te breken

Maar met onze nieuwe regering, die graag in de media’s blinken, blijft
een zware repressie meer dan mogelijk.

Het wordt dringend nodig om een ​​breed netwerk van « met papieren » op
te bouwen om de verschillende bewegingen van « zonder papieren » en hun
eisen te ondersteunen.
Het is dringend nodig dat « met papieren » hun onenigheid over de
Belgische en Europese criminele vreemdelingenbeleid uiten met acties,
demonstraties, aktiviteiten, of andere uitingen.

Daarom nemen we de oproep van het steuncomité van de beweging zonder
papieren over

*Oproep tot deelname aan het Steuncomité van de beweging van mensen
zonder papieren*

Al verschillende maanden organiseren mensen zonder papieren zich in de
stad rond bezettingen, acties en/of projecten. Op de bijeenkomst
vorige zondag hebben de collectieven van mensen zonder papieren
expliciet om meer steun en visibiliteit gevraagd.

Wij nodigen je dan ook uit om met ons te komen praten over hoe we
concreet kunnen deelnemen aan deze strijd, dit verzet door de
verschillende collectieven te steunen.
We komen bijeen tijdens de gastentafel CollectActif op *21 februari om
17u in de Allée du Kaai, Havenlaan 53.*

Mocht je er niet kunnen bijzijn maar op de hoogte willen blijven van
de volgende afspraken, stuur dan een mail naar:
soutien_steun_sanspapiers_2015@riseup.net

 

Pour info,

En finir avec le placard: Recueil de textes de prisonnier.e.s politiques lgbt

Tous les prisonniers ne sont pas des hommes.
Tous les prisonniers ne sont pas hétérosexuels.
Tous les prisonniers ne sont pas cisgenres.

À quoi sert de lutter pour la libération des prisonnier.e.s politiques et
l’abolition de la prison si nous n’en finissons pas avec tous les
placards

http://smg.ouvaton.org/soledad/Soledad_Out.pdf

 

[fr] La sécurité n’est pas un crime
———————————————

Mardi 16 décembre, une opération policière d’envergure a eu lieu en Espagne. 14 domiciles et centres sociaux ont été perquisitionnés à Barcelone, Sabadell, Manresa et Madrid. Livres, brochures et ordinateurs ont été saisis. 11 personnes ont été arrêtées et déférées devant l’Audiencia Nacional espagnole, un haut tribunal à Madrid s’occupant des affaires d' »intérêt national ». Elles sont accusées de recrutement, promotion, organisation et appartenance à une organisation terroriste. Toutefois, les avocats de la défense dénoncent un manque de transparence, précisant que leurs client·es ont été interrogé·es sans savoir de quoi ils ou elles étaient accusé·es. « [Ils] parlent de terrorisme sans préciser les crimes reprochés, ni même les actes individuels attribués à chacun d’entre eux » [2]. Interrogé, le juge Bermúdez répond: « Je n’enquête pas sur des faits spécifiques, j’enquête sur l’organisation, et le danger qu’ils peuvent représenter à l’avenir » [1]; créant ainsi un nouvel exemple d’arrestation préventive.

Quatre des détenu·es ont été libéré·es, mais 7 restent en détention préventive pour leur procès à venir. Les motifs présentés par le juge pour leur incarcération sont la détention de certains livres, « la production de publications et de moyens de communication », et le fait que les accusé·es « utilisent les emails avec des mesures de sécurité extrêmes, comme les serveurs RISE UP » [2].

Nous rejetons cette criminalisation kafkaïenne des mouvements sociaux, ainsi que l’implication que la protection de la vie privée sur internet est équivalente au terrorisme. Cela est absurde et extrêmement alarmant.

Riseup, comme d’autres fournisseurs de courrier électronique, a l’obligation de protéger la confidentialité de ses utilisateurs et utilisatrices. Beaucoup des “mesures de sécurité extrêmes” utilisées par Riesup sont de bonnes pratiques communément admises en termes de sécurité sur Internet et sont aussi utilisées par des fournisseurs de services comme hotmail, GMail ou Facebook. Toutefois, contrairement à ces fournisseurs, Riseup ne veut pas permettre la mise en place de portes dérobées illégales, ni vendre les données de ses utilisateurs et utilisatrices à des tierces parties.

Le rapport du  parlement européen sur le programme de surveillance de la NSA « souligne que le respect de la vie privée n’est pas un droit de luxe, mais constitue la pierre angulaire d’une société libre et démocratique » [3]. Des révélations récentes sur l’étendue des violations de la vie privée par les États montrent que tout ce qui peut être épié le sera [4]. De plus, nous savons que la criminalisation de l’usage des outils de protection de la vie privée a un effet dissuasif sur toutes et tous, en particulier les défenseurs des droits humains, les journalistes et les activistes. Abandonner ses droits fondamentaux à la vie privée par peur d’être identifié·e comme terroriste est inacceptable.

[1] https://directa.cat/actualitat/pandora-empresonada
[2] https://directa.cat/jutge-gomez-bermudez-envia-preso-set-de-onze-persones-detingudes-durant-loperacio-pandora
[3] http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//NONSGML%2BCOMPARL%2BPE-526.085%2B02%2BDOC%2BPDF%2BV0//FR
[4] http://www.spiegel.de/international/germany/inside-the-nsa-s-war-on-internet-security-a-1010361.html

 

 

 

 

hola !

Timult est en train de préparer le numéro 8 qui devrait sortir en septembre 2014. pour ça, on a notamment fait le tour au niveau de nos finances, et il apparaît que les caisses sont assez vides…

Il nous faut en moyenne 3000 euros par numéro… et il nous manque encore 2000 pour cette fois-ci. du coup, on fait appel à vous pour nous aider à rendre possible la parution du prochain timult :

si vous étiez sur le point de nous envoyer un chèque, si vous avez de l’argent lié à la vente de numéros précédents,

si vous voulez faire un don,

si vous voulez crowdefunder pour nous,

si vous avez envie d’organiser une petite soirée de soutien…

toutes vos initiatives sont bienvenues pour nous soutenir ! toutes vos initiatives sont bienvenues !

à bientôt pour échanger encore !

l’équipe timult

PS : si vous avez diffusé des timult et que vous ne savez plus bien ou vous en êtes dans vos comptes, n’hésitez pas à nous écrire, car on essaie d’avoir ça un peu en vue… ————————– Chèque à l’ordre de TIMULT ASSOCIATION Virement IBAN: FR76 4255 9000 1641 0200 1564 487 / Code BIC: CCOPFRPPXXX timult@riseup.net TIMULT, 15 rue Jacquet, 38000 Grenoble http://timult.poivron.org/

 

 

 
Trouvé ici

Technologie :Les entreprises et les utilisateurs de Windows XP peuvent être rassurés, une alternative au système d’exploitation en fin de vie sera disponible à partir du 12 avril 2014. Devant l’inquiétude que suscitait la fin de support par l’entreprise de Redmond de son OS vieux de douze ans, la solution passera par l’ouverture du code de l’environnement à la communauté des développeurs. Raisons, conséquences de ce changement de stratégie pourles utilisateurs et le monde de l’informatique

Plus de douze ans après la première commercialisation de Windows XP – le 25 octobre 2001 -, Microsoft s’apprête à stopper le support de son système d’exploitation : à compter du 8 avril, il n’y aura plus de mises à jour gratuites ni de correctifs de sécurité. Le problème, c’est qu’on estime qu’il tourne encore sur un quart à un tiers des PC de bureau à travers le monde.

Le problème de cette fin de vie annoncée est qu’elle contraint de nombreuses entreprises et utilisateurs concernés à devoir changer de matériel si ils souhaitent continuer à utiliser un système windows. En effet, la majeure partie des machines qui ont aujourd’hui plus de quatre ans seraient incapables de faire fonctionner convenablement un système windows 7 ou un windows 8.1 (resterait Vista mais sa fin de vie est aussi très proche et il est trop gourmand en ressources graphiques).

Plusieurs associations de consommateurs et quelques lobbies américains menacent par ailleurs sérieusement l’entreprise fondée par Bill Gates de procès en cascade aux motifs d’une obsolescence forcée. Le droit américain peut en effet être sollicité lorsqu’un fournisseur de consommable rend inutilisable ou risqué l’utilisation d’un produit ou d’un matériel qui est opérationnel. Des éditeurs pourraient même rejoindre le mouvement, car c’est leur écosystème qui est déstabilisé par la décision du leader mondial de l’édition de logiciels.

Ouvrir XP pour déléguer la maintenance à la communauté des utilisateurs

« Celà suroprendra beaucoup de monde, mais économiquement et technologiquement nous n’avons pas la possibilité de positionner des équipes sur le maintien de Windows XP, en revanche depuis plusieurs semaines nous avons travaillé nuits et jours pour offrir une alternative gracieuse à nos utilisateurs qui ne pourraient pas profiter de nos offres de migrations vers des solutions Windows plus moderne », déclarait hier John W. Thompson actuel président du conseil d’administration de la firme et de continuer « C’est donc dans ce contexte que je peux annoncer aujourd’hui que dans les 10 jours qui arrivent, nous ouvrirons le code de Windows XP qui sera rebaptiser pour l’occasion XPOpen ».

Quelle viabilité pour Open XP

Microsoft ne serait pas les premiers à libérer le code d’un produit phare. Rappelons que Netscape l’avait fait avec son navigateur, tout comme Sun avec sa suite bureautique devenue OpenOffice.org. Blender et quelques autres pourraient faire partie de cette galerie des logiciels émancipés. Mais ce qui est particulier dans le cas présent, c’est que ce n’est pas une application qui est libéré, mais bien un environnement avec ce que celà implique d’interactions avec les logiciels qui devront continuer à fonctionner.

« Pour des raisons de timing, mais aussi pour des raisons stratégiques que vous comprendrez, nous n’allons libérer que le cœur du système et les librairies et les drivers développés par Microsoft et qui assuraient la compatibilités des matériels. En revanche il appartiendra aux éditeurs et constructeurs de faire évoluer le système ». John W. Thompson a toutefois ajouter que Microsoft mettrait à disposition de la communauté une forge communautaire et financerait les salaires d’une dizaine de « community coodinators » pour permettre la constitution d’une communauté de développeur. Mais ceci veut dire que pour des applications aussi indispensable que Paintbrush ou Wordpad, les utilisateurs devront se tourner vers des alternatives.

La sécurité sera-t-elle garantie?

Probablement pas par Microsoft et les seuls mots d’Open Source ne devraient pas suffire à arrêter les virus et autres attaques communes. Mais certains analystes de sécurité informatique prédisent déjà que l’ouverture du code pourra permettre de faire l’état de l’art des failles de sécurité basiques du système pour le rendre plus sain.

« Microsoft en profitera pour s’inspirer de nos patchs pour nettoyer les scories du code de Windows 8.1 » plaisantait-on dans les couloirs du MIT.

Au Chaos Computer Club de Berlin, on dénonce un effet d’annonce mais qui est une pure mise en danger de la vie numérique d’autrui, tellement le code est fragile. On estime que les premières semaines sans sécurisation seront douloureuses et qu’il faudra plusieurs mois pour que la communauté s’approche d’une solution respectable.

 

Condamnés à une informatique « vintage »?

Mais la survie du système ne fait pas tout. Il n’en restera pas moins que la logithèque risque de rester à l’âge du clic à l’heure du tactile.

« En même temps, des utilisateurs qui sont encore sous XP ne sont pas des fanatiques de technologies. On pourrait tout aussi bien les migrer sous Linux que nous ne perdrions pas de chiffres d’affaire. Pour être encore sous XP ils ont un profil de radins ringuards. Nous avons plus à gagner à cibler les déçus d’Android ou d’Apple que de migrer ce type d’utilisateur ». Ce responsable marketing est direct mais clair et probablement plein d’un bon sens commercial que les clients « retros » apprécieront.

 

 

 Premières migrations à partir du 12 avril 2014

 

Entre le 10 et le 12 avril 2014 les premières images d’XPOpen devraient être disponibles.

À Lyon, Vincent Mabillot, président de l’ALDIL (le groupe d’utilisateurs de logiciel libre local) l’annonce, nous proposerons à nos visiteurs des Journées du Logiciel Libre à Lyon » (12 et 13 avril 2014) de migrer leur XP obsolète vers un XPOpen ou tout autre operating system libre.

Ce cas lyonnais manifeste l’intérêt que commence déjà à susciter cette nouvelle

Migrer mais comment?

Si pour les Lyonnais la solution de l’install party (regroupement d’utilisateurs qui s’entraident pour installer des systèmes dans la bonne humeur et la convivialité) sera une opportunité de migrer dès le 12 avril, pour les autres, ce ne sera peut-être pas aussi simple ou sympathique.

Il existe néanmoins d’ores et déjà sur le web des sites qui aideront les utilisateurs à gérer eux-mêmes leur migration en toute sécurité. C’est notamment la mission que ce propose d’assurer le site http://www.getgnulinux.org dont le webmestre Gérard Mentor nous confiait : « Jusque là nous proposions de migrer directement vers des systèmes GNU/Linux, ce n’était pas compliqué mais les utilisateurs restaient inquiets pour leur données. Avec XPOpen, nous pensons que la migration sera plus transparente. Nous faisons l’hypothèse que le libre mène au libre et donc que tout naturellement XPOpen va devenir compatible avec GNU/Linux. L’utilisateur aura glissé l’air de rien et sans douleur d’un système à l’autre. ».

La fin annoncée de windows XP avaient fait couler beaucoup d’encre, la naissance d’XPOpen devrait faire apparaître un paquet de ligne comme disent les codeurs et les pécheurs.

 

 

 

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha