test affiche

Sirop de biches en kraft
– QueerPunk Fest –

Vendredi dix-sept juillet deux mille quinze
À partir de quatorze heures
Le Barlok – Prix libre

Iron (swe)
Sex positive, queer, vegan straight and vehemently anti-capitalist hardcore.
https://xironx.bandcamp.com/

La Fêlure – Carnets de bal d’une courtisane
(Performance – France)
2015 : 40 ans après la “révolution des prostituées”, la compagnie La Fêlure s’empare des textes d’une des figures charismatiques des mobilisations de 1975. Grisélidis Réal conçoit la prostitution comme un acte révolutionnaire et non une déchéance sociale. À travers sa voix, la fêlure ouvre le débat. Alors que la parole des travailleuses du sexe reste le plus souvent étouffée, comment cet engagement continue-t-il de résonner pour nous aujourd’hui ?
https://youtu.be/IhdHHSsYL0Y

Ztratila Se Kocka
Strange darkhordeon, screams, singing, text. Solo project with an accordeon, live in streets and more louder on stage. Speaking about streets, travel, squat, life…
http://soundcloud.com/antheazdem

+ more !

Vegan food
Juice bar
Screen printing
Screenings
Distros
Zines
Exhibitions
Discussions
Workshops

More infos here :
www.bitchcraft.noblogs.org
Or by email :
bitchcraft@grrlz.net

Bitchcraft & Les Sirops de Salopes 2015
Artwork by Misanthropie (http://misanthropie.noblogs.org/)

fly verso v2

 
Cirques & esthétiques queer

Cirques & esthétiques queer

Information publiée sur: Fabula par Perrine Coudurier (source : Metais-Chastanier Barbara)
Toulouse

 

Des contorsionnistes aux clowns, des jongleurs aux acrobates, des voltigeurs aux équilibristes, les différentes disciplines de cirque travaillent les corps, les façonnent, les transforment, les déforment. Ces corps sont souvent agencés dans des mises en scène exposant une virtuosité hors-norme. Le cirque regorge de représentations de corps jeunes, souples, puissants et tout à la fois ambigus, androgynes, transgenres, des corps à l’animalité exacerbée et régulièrement travestis, des corps restant fortement marqués par les corps atypiques des freaks exhibés autrefois dans les sideshows. Les ressorts spectaculaires qui y sont associés puisent massivement dans le bizarre, l’outrance, le kitsch.

« Bizarre », c’est l’un des sens anglais du terme « queer », cette insulte homophobe que la communauté LGBT des États-Unis s’est réappropriée à l’occasion d’un processus affirmatif d’identification. Transposé dans le champ esthétique, le queer, déjà investi notamment par la sociologie, apparaît comme un outil théorique permettant d’interroger non seulement le caractère genré des pratiques artistiques mais aussi la diversité et la complexité des représentations des identités et des sexualités que les œuvres proposent.

Dans le prolongement de la journée d’études « Scènes queer dans la littérature les arts et les médias » (2013) et du colloque « Esthétiques queer ? Transgression et subversion dans la littérature et les arts » (2014) organisés par LLA-CREATIS à l’Université de Toulouse II, nous proposons d’observer à la lumière du queer les productions circassiennes contemporaines mais aussi les traces laissées par les cirques du passé, sans négliger les représentations anciennes ou contemporaines du cirque dans les autres arts (littérature, cinéma, arts plastiques, séries, etc.) voire médias (émissions de télévision, blogs, vidéos, critiques, etc.). Il s’agira encore d’examiner les représentations nourries par l’imaginaire collectif attaché au cirque qui, entre nostalgie, stéréotypes et mythologies, résistent fortement dans bon nombre de mises en scène actuelles ainsi que dans les représentations que les autres arts en proposent, malgré les profondes (mais confidentielles ?) mutations que connaissent les arts du cirque à la faveur de leur récente institutionnalisation.

 

Dans un contexte où les arts du cirque fluctuent entre classicisme, expérimentation de formes nouvelles et persistance des clichés, où les artistes explorent, interrogent leur art et adoptent souvent une posture métacircassienne, le queer apparaît comme un outil théorique capable de remettre en question les contours identitaires et politiques des pratiques circassiennes elles-mêmes, prenant en compte non seulement les codes propres au cirque mais aussi ses multiples hybridations et mélanges avec les autres arts.

Nous invitons donc les chercheurs spécialistes en cirque, en études théâtrales, en littératures françaises et étrangères, en littérature comparée, en cinéma, en arts plastiques, en musique… mais aussi en communication, histoire, sociologie ou philosophie, à partir du moment où ils s’attachent au champ esthétique, ainsi que les artistes de toute discipline, qui ont produit des œuvres relevant du « queer », à nous proposer des communications et à envoyer un titre et un résumé d’une dizaine de lignes environ ainsi qu’une bio-bibliographie à Marion Guyez, Anne Pellus, Barbara Métais-Chastanier et Gilles Jacinto avant le 15 octobre 2014 (guyez_marion@yahoo.fr, anne.pellus@neuf.fr, giljacinto@aol.com, metais.chastanier.barbara@gmail.com)

 

Comité scientifique :

Muriel Plana, PR Études théâtrales, UT2J.
Élise Van Haesebroeck , MCF Études théâtrales, UT2J.
Renaud Bret-Vitoz, MCF Études théâtrales, UT2J.
Mireille Raynal, MCF Littérature et cinéma, UT2J.
Hélène Beauchamp, MCF Littérature comparée, UT2J.
Barbara Métais-Chastanier, MCF littérature contemporaine, Centre Universitaire Jean-François Champollion.

 

événements

19 mars 2014 – 20:30

Vision + K barré#1

 

En meneuse de revue, Barbara Mavro Thalassitis propose un rendez-vous particulier avec notamment, Lydia Lunch, Maria Clara Villa-Lobos, Jessica Batut et la « diva » Peggy Lee Cooper.
Deux soirées construites comme une célébration des Femmes par les plus barrées d’entre elles. Loin de se laisser enfermer dans une moitié d’humanité, célébrons les féminités plurielles, qu’elles soient connues ou inconnues.
Dansons, chantons, festoyons mais luttons également car le féminin reste la cible de certaines violences.
Danse, performance et concert rythmeront ce cabaret étrange, ce dialogue entre générations, ce croisement d’art au féminin.
Personnalités atypiques, textes engagés, féminité affranchie, un rendez-vous underground à ne pas manquer !

Avec la participation exceptionnelle de Lydia Lunch.
Avec :
Maria Clara Villa-Lobos, Jessica Batut chorégraphie et costumes Barbara Mavro Thalassitis et la « diva » Peggy Lee Cooper et DJ Lulu.

la Balsamine
avenue Félix Marchal, 1
1030 Bruxelles
www.balsamine.be

 
SoIRÉE PoINT-BARRE
VELoURS


vendredi 14 février 20:00

Place Emile Bockstael – 1020 Bruxelles
ouverture des portes à 19:00 | GRATUIT!

———————-

———————-

PRoGRAMME

20:00 GÉNÉRATIONS CON, ELLES VÉCURENT HEUREUSES ET EURENT BEAUCOUP D’AMANT-E-S
Théâtre, danse, performance par Les Putes Cie

Les Putes réfléchissent ici à une utopie Punk de l’indécence qui se penche sur les tabous sociaux afin de se frotter aux limites de l’acceptable.
Sur scène, elles incarnent des figures archétypales de genre issues de l’imaginaire hétéro, normatif et dominant.
Au même titre, la nudité, omniprésente sur le plateau, est portée comme un vêtement social.
Elles s’attaquent à déconstruire les figures sociales et leurs représentations présupposées.
Elles investissent ces figures en inventant d’autres modes de relation et d’action.

21:30 ZONE DE SILENCE DOUCE VIOLENCE
Performance par m.m.m. & Cie

Curieux des états d’être du romantique, deux performeurs s’interrogent sur les attributs du postromantique en mettant en scène
des performances in situ ou extra situ, où ils adoptent assidûment le même moteur de conception: le minimal monomaniaque mouvement.
Durant cette installation les artistes exploreront les thèmes de l’attraction, la répulsion, la culpabilité, l’auto-flagellation
et la flagellation érotique créant une pièce intimiste, un opéra visuel.

22:00 MANDALES
Concert Rock Garage

Né de l’amour entre deux grunges (Pitoo et Ravi), un rockeur (Q.) et un popeux (Fafi), c’était comme une méga partouze,
les Mandales ont vu le jour au moment où ils sont sortis de leur garage avec leurs instruments!
C’est d’abord du rock sans prise de tête, du fun et de la bonne humeur, en répétition comme sur scène.

23:00 PLAGE
Concert musique pauvre
Entre pop folk et ballades électriques, Plage est un groupe de musique pauvre et nonchalante aux saveurs aigres-douces.
Mais ce n’est pas si grave puisque l’on pourra toujours se faire sécher ses doigts de pieds au soleil après une grosse année pleine de randonnées. D’accord?            

+ du live painting avec VooDoo MoNSTERS

& toute la soirée du live drawing avec BICHEL qui dessine sous vos yeux ébahis…

 

Place Emile Bockstael | 1020 Bruxelles
02 424 16 00
| info@maisondelacreation.org   
www.maisondelacreation.org

www.facebook.com/KollectifPointBarre

 

Un Cabaret de piraterie féministe le Samedi 25 Janvier 2014 à partir de 20h00 au TAV, 19 rue roux soignat, lyon 3ème (Métro, Tram « Grange Blanche »)

Moussaillonnes, à l’abordage ! Venez partager vos plus beaux trésors, vos performances, vos chansons, vos chorégraphies déjantées, vos légendes, vos textes et vos meilleures flasques et tonneaux . Sortez tout cela des fonds de cales pour qu’ensemble se construise ce cabaret ! Et prévenez nous vite si vous décidez de vous jeter à l’eau et de proposer un numéro.

Soirée prix libre en soutien à la Fé.C, Féministes en Cirque qui est une semaine de rencontre circassienne autogérée.

Cette escale se déroulera en non-mixité meuf-gouine-trans.

Féministes en tout genre, monstres marins, sirènes diaboliques, batelières acharnées, capitaines sanguinaires et autres créatures fantastiques : parez-vous de vos plus beaux costumes pour qu’après le cabaret vous puissiez danser toute la night et aussi que vous profitiez…
de chatamamas,
de sérigraphie sur tissu (amenez donc des t-shirt unis),
d’une roue sexy pirate,
de boissons empoisonnées et de bien d’autres aventures.

Et comme la meilleure tablée est participative et végétarienne, amenez un gâteau, un cake ou toute autre forme de victuailles.

Pour plus de renseignements n’hésitez pas à nous contacter si vous avez une petite (ou une grande) idée derrière la tête :
[feministesencirque(at)riseup.net]
http://fe.c.over-blog.com

cabaret14-tract-web

 

West Hollywood Halloween Costume Carnival

« Coucou !

Projet de création protéiforme queersputesfreaks

Un travail de réflexion/création sur les questions liées au corps et son image, au genre, aux identités et à la prostitution est en démarrage, avec pour but une restitution mêlant les disciplines, les participantes, les points de vues etc…

Quelques embryons mènent à différentes pistes, dont la plus séduisante serait un acte du domaine de la performance, une confrontation « live » des visions sur ces questions avec un public.

Pour ce projet, de nombreuses compétences différentes pourraient être employées, notamment dans le domaine de la musique, de l’écriture, du costume, du maquillage, des modifications corporelles, de la scénographie, de la lumière, de la danse etc… La liste n’est pas exhaustive bien sûr !

Si tu es unE grandE malade, que ces questions te parlent et t’interpellent, si tu as envie de participer à ce machin de près ou de loin, un seul contact : guikqueercore@riseup.net

Une réunion de préparation/madbrainstorming/miammiammiam sera organisée courant janvier pour les personnes intéressées, dès que le travail sera un peu plus concrétisé.

Merci par avance pour vos futures participations certainement très très pertinentes, bisoubisou ! »

 

affiche Punk Rock

Punk Rock

Au Théâtre de Poche
1a Chemin du gymnase
1000 Bruxelles (Bois de la Cambre)

Pour plus d’informations contactez-nous sur info@poche.be ou au 02/647.27.26

Au bout de l’Avenue Louise, deuxième entrée à gauche dans le Bois de la Cambre si l’on vient en voiture, ou si l’on préfère les transports en commun, le tram 7, 93 ou 94 vous amène jusqu’à l’Av. Legrand (arrêt du même nom), il suffit alors de marcher en direction du Bois, de traverser l’Allée des Arroches puis de prendre la première à gauche sur le Chemin du Croquet.
Bus 38, arrêt Longchamps.

http://poche.be/saison1314/punkrock/index.html

Du 14 janvier au 8 février 2014 à 20h30

Durée 1h20

Réservations

Boum ! Boum ! Bang !

PUNK ROCK dépasse tout ce que vous pouviez imaginer…

Lilly arrive dans sa nouvelle école. Elle y rencontre : Bennett qui terrorise tout le monde; la douce et téméraire Tanja amoureuse de son prof ; William qui affabule grave; Cissy qui veut conquérir le monde; Nicholas « un million de phéromones dans chaque muscle » et Chadwick, la tête de turc, passionné d’astrophysique. Tout ce petit monde va se côtoyer jusqu’à l’arrivée des examens, jusqu’à ce que… le drame éclate.

7 ados se scratchent à la vie. Entre euphorie, combat de testostérone et compétitivité, le monde est parfois déroutant. A travers une série de scènes haletantes, menées tambour battant, Simon Stephens explore la volatilité de la vie des adolescents avec la même puissance viscérale que l’on trouve dans le film « Elephant » de Gus Van Sant.

 

vendredi 15 novembre 2013 à 20h00

lieu : Salle Molière
adresse : Rue d’Aumale, 2, Anderlecht

Une adaptation inédite de « La Kahina ou Dihya » de Kateb Yacine

Un hommage à la femme au travers du personnage historique qu’est la Kahina ou Dihya, mais également un appel à la résistance, à l’image de la volonté de Katek Yacine.
Certains penseurs disent que c’est une des premières féministes bien avant le Moyen Âge et une des premières reines guerrières de l’Histoire.

On notera quelques propos de Dihya :
« Ils s’étonnent de vous voir dirigés par une femme. C’est qu’ils sont des marchands d’esclaves. Ils voilent leurs femmes pour mieux les vendre. Pour eux, la plus belle fille n’est que marchandise. Une femme libre les scandalise, pour eux je suis le diable. » On comprend mieux d’où vient son surnom « La Kahina… » (voir :http://fr.wikipedia.org/)

Huit comédiens dont une musicienne, vous racontent cette histoire, un moment de grande intensité !

Interprétation : Seloua M’Hamdi, Marwane El Boubsi, Ossyane El Hassouni, Thimothy Fildes,
Aurelio Mergola, Samira Draa, Annette Gatta, Karine Germaix.
Production : Yapluka… asbl

A 20h, Salle Molière, rue d’Aumale, 2 – 1070 Anderlecht (Place de la Vaillance)
Réservation indispensable : 02/528.85.00 – http://www.escaledunord.net/
Tarif : 10€, 7,5€ (abonnés), 6€ (-12 ans), 1,25€ (Art27)

 

Bonjour à tou.te.s !

Comme promis, voici le programme ci-joint pour cet INTERFORUM 2013 qui aura lieu le premier weed-end d’octobre à Lyon. L’objet principal du week-end : la rencontre, l’échange de pratique, l’approfondissement sur les méthodes du théâtre-forum / théâtre de l’opprimé !

Nous préparons avec joie votre accueil et pour celleux qui ne l’ont pas encore fait nous attendons que vous remplissiez votre petite inscription. C’est très important pour que nos animations, débats, échanges soient bien proportionnés, et pour que tous les hébergements, les repas et l’ensemble de la petite logistique soit au rendez-vous. Alors réservez vite votre week-end dans votre agenda, réservez votre co-voiturage, vos billets de train, gonflez les roues de vélo…et remplissez individuellement *VOTRE INSCRIPTION EN CLIQUANT ICI * si cela n’a pas déjà été fait.

Une fois que vous serez inscrit.e, nous vous enverrons personnellement le lieu où se déroulera l’interforum et l’endroit et les coordonnées de la personne chez qui vous serez hébergé.e.s, (pour celleux qui viennent de loin.)

Merci et à bientôt !

Le groupe d’organisation de Lyon, Alice, Béa, Claire, Marie et Sophie.

06 01 79 25 86 (Béa)
09 54 05 49 35 (Marie)
mmmariemmm@gmail.com

 

I am what I am

Rire avec l’impossible, rêver avec l’horreur : un cabaret contre l’homophobie.

Suite aux actes d’intolérance face à la communauté homosexuelle survenus en Belgique ces derniers mois et plus particulièrement les deux meurtres homophobes à Liège en 2012, aux actions homophobes perpétrées par la Russie, aux manifestations et débats en France pour le vote du mariage et de l’adoption pour tous, une troupe d’artistes belges décide de renvoyer la balle aux détracteurs en présentant un cabaret déjanté mêlant chant, danse et théâtre, en riant des homophobes et des stéréotypes homosexuels dans une histoire qui lie humour et poésie, le tout basé sur des faits réels.

Matthieu vit dans une ville où l’homosexualité est quelque chose de tout nouveau (comme si cela n’avait jamais existé…). Ses parents, plus catholiques que le Pape, ne veulent pas concevoir le choix de vie qu’a pris Matthieu. C’est lorsque ce dernier leur avoue son homosexualité qu’il se retrouvera, comme par magie, dans un monde où tout est inversé… Ses parents, dans ce monde, sont des militants pour les droits LGBT, sa soeur est lesbienne, et tous les habitants ont l’air d’assumer leurs préférences sexuelles. Tout est bien dans le meilleur des mondes. Cependant, Vladimir, un homme aux noirs desseins, ne l’entend pas de cette oreille et retire tous les droits aux homosexuels. Matthieu pourra-t-il se battre pour ceux qu’il aime, et particulièrement ce beau garçon qu’il vient de rencontrer ? Est-ce que l’aide de Marilyn Monroe et Mary Poppins pourra leur rendre la liberté ? Est-ce simplement un rêve ?

En pratique :

Du 19 au 21 septembre 2013 à 20h30

Théâtre St-Michel

Rue Père Eudore Devroye, 2, 1040 Etterbeek

Téléphone: 070/27.50.50 extension 31 – Réservation obligatoire

Cat 1 : 22€ (plein tarif) 12€ (-26ans)

Cat 2 : 15 € (plein tarif) 12€(-26ans)

Cat 3 : 15 € (plein tarif) 12€ (-26ans) 8€ (CR)

Public: à partir de 14 ans

source : la lucarne

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha