13244729_1614586048861181_4223445793738670992_n13237777_1614586055527847_5531710581911402872_n

 

agenda rentrée

* Lundi 14 septembre : LA CASA FANTOM (experimental hardcore – Norvège) + GUEST // Le Barlok
https://lacasafantom.bandcamp.com/

* Samedi 3 octobre : BITCHCRAFT PARTY !!! // Le Barlok
Line-up en préparation (performances, concerts, expos, projections, distro, dj’s, bar sans alcool etc…)

* Vendredi 30 octobre : NOTHING LASTS (hardcore – France) + GUEST // Le Bokal Royal (123)
https://nothinglastshc.bandcamp.com/

Retrouvez toutes les infos (et bien plus encore !) sur : https://bitchcraft.noblogs.org/

Pour vous inscrire à notre newsletter presque mensuelle : https://noise.autistici.org/?p=subscribe&id=195

Bel été !

Le collectif Bitchcraft

 

test affiche

Sirop de biches en kraft
– QueerPunk Fest –

Vendredi dix-sept juillet deux mille quinze
À partir de quatorze heures
Le Barlok – Prix libre

Iron (swe)
Sex positive, queer, vegan straight and vehemently anti-capitalist hardcore.
https://xironx.bandcamp.com/

La Fêlure – Carnets de bal d’une courtisane
(Performance – France)
2015 : 40 ans après la “révolution des prostituées”, la compagnie La Fêlure s’empare des textes d’une des figures charismatiques des mobilisations de 1975. Grisélidis Réal conçoit la prostitution comme un acte révolutionnaire et non une déchéance sociale. À travers sa voix, la fêlure ouvre le débat. Alors que la parole des travailleuses du sexe reste le plus souvent étouffée, comment cet engagement continue-t-il de résonner pour nous aujourd’hui ?
https://youtu.be/IhdHHSsYL0Y

Ztratila Se Kocka
Strange darkhordeon, screams, singing, text. Solo project with an accordeon, live in streets and more louder on stage. Speaking about streets, travel, squat, life…
http://soundcloud.com/antheazdem

+ more !

Vegan food
Juice bar
Screen printing
Screenings
Distros
Zines
Exhibitions
Discussions
Workshops

More infos here :
www.bitchcraft.noblogs.org
Or by email :
bitchcraft@grrlz.net

Bitchcraft & Les Sirops de Salopes 2015
Artwork by Misanthropie (http://misanthropie.noblogs.org/)

fly verso v2

Juin 222015
 

«Shotgun Seamstress», antidote au carnaval capitaliste

Ovni issu de Washington DC, l’archétype du «fagzine» activiste mixe allégrement la sainte trinité afro + punk + queer. La jubilation est au rendez-vous.

par

suir : 360°

shotgun-seamstresses

A l’intersection de toutes les subcultures, quelques miracles peuvent parfois se produire lorsqu’un ange passe. C’est le cas du fanzine «Shotgun Seamstress», auto-proclamé «le zine fait et lu par des punks blacks, des queers, des marginaux, des féministes, des artistes et musiciens, des genz zarbi et tous ceux qui les soutiennent». Sa créatrice, Osa Atoe, afro-américaine d’origine nigériane a eu l’aplomb d’unir dans un même élan plusieurs clans en ébullition, difficilement conciliables, générant ainsi un étonnant petit monstre hybride aux super-pouvoirs démultipliés par un effet domino des plus émulateurs. Difficile en effet d’imaginer une publication moins politiquement correcte que celle-ci, au sein des microcultures alternatives américaines, avançant ensemble à contre-courant sans nécessairement se tenir les coudes pour autant.

Pavé dans la mare
En tentant de décloisonner ces différents vases clos desquels elle fait elle-même intégralement partie, Osa Atoe pose sans le vouloir quelques questions gênantes, même à travers de simples «statements» francs et limpides. Et si le milieu alternatif soi-disant affranchi de la vulgaire bêtise mainstream n’était après tout qu’une vague réplique encore plus malodorante et sectaire de ce vaste carnaval capitaliste à petite bite? Et pourquoi est-il si compliqué d’être à la fois punk, noire, féministe et gay alors que chacun de ces milieux se veut révolutionnaire et prêt à sauver le monde? Et sans vraiment le voir arriver, le pavé est dans la mare.

«Hors caste»
Ne s’embarrassant donc pas d’essuyer ses pieds sur le paillasson, «Shotgun Seamstress» est né en 2006 et se présente comme la suite logique du mythique fanzine «Punk Planet» en version black. Ne traitant pas spécialement de féminisme dans les sujets abordés, il est féministe dans son essence même et prône simplement un certain savoir-vivre dans des milieux parfois hostiles pas forcément prédestinés dans leur accueil à ses lecteurs «hors-caste». La facture 100 % punk de l’objet ainsi que le choix des intervenants renforcent le caractère activiste de la publication sans pour autant verser dans le prosélytisme. Une certaine nonchalance pleine d’humour est de mise, et on y croise aussi bien l’ex girlfriend d’Osa Atoe, la musicienne Adee Robertson, que la géniale Poly Styrene de x-Ray Spex ou que Brontez Purnell. On peut aussi y lire des extraits des livres de Ru Paul ou de Don Letts (le DJ qui fit découvrir le reggae aux punks londoniens) et recevoir en pleine face quelques portfolios photographiques édifiants dont le fameux «Banned in DC» de Cynthia Connolly.

La force et l’honnêteté de la démarche D’Osa Atoe se ressentent à travers chaque page photocopiée à la Xerox, cela n’étant finalement pas si surprenant venant de la part d’une farouche autodidacte ayant appris ses premiers riffs de guitare toute seule comme une grande dans sa chambre à l’âge où ses pairs se déhanchaient sur Boyz II Men. La bonne nouvelle étant que «Shotgun Seamstress» continue à paraître à l’heure actuelle après avoir déménagé à la Nouvelle-Orléans et qu’il est possible de lire ou posséder ce sympathique brûlot qui œuvre à gommer certaines discriminations d’un goût douteux là où l’on s’attendrait le moins à en trouver. A découvrir dans sa version papier photocopié, comme il se doit.

Pour obtenir un numéro de «Shotgun Seamstress»: mendmydresspress.bigcartel.com
Blogspot: shotgunseamstress.blogspot.com
Facebook: facebook.com/shotgunseamstresszine

 

Pour info,

En finir avec le placard: Recueil de textes de prisonnier.e.s politiques lgbt

Tous les prisonniers ne sont pas des hommes.
Tous les prisonniers ne sont pas hétérosexuels.
Tous les prisonniers ne sont pas cisgenres.

À quoi sert de lutter pour la libération des prisonnier.e.s politiques et
l’abolition de la prison si nous n’en finissons pas avec tous les
placards

http://smg.ouvaton.org/soledad/Soledad_Out.pdf

 
Chers ami-e-s de Ménage à trois, /  Queridxs amigxs de Ménage à trois,
Notre numéro 5 vient de paraître !  /  Ya está aquí el número 5 !
72 pages sur le thème « changement de sexe », avec en guest-star la dessinatrice franco-belge Lucie Castel.
Un numéro dense et profond, sur une thématique complexe.
Pages de garde en animal-print et couverture réalisée au pochoir avec nos petits mains.
Vous pouvez d’ores et déjà le commander en ligne ici : http://menagea3zine.blogspot.fr/p/fanzine.html
 
72 páginas sobre el « cambio de sexo », con una estrella invitada: la ilustradora franco-belga Lucie Castel.

Un número denso y profundo, sobre un tema complejo.

Las guardas en animal print y la tapa realizada con una plantilla y nuestras propias manitas.

Podéis pedirlo a partir de ya aquí:  http://menagea3zine.blogspot.fr/p/fanzine.html 

Il est sorti juste à temps pour le festival de Colomiers, les 14, 15 et 16 novembre dernier.
Et pour un fanzine entièrement en espagnol, il s’est plutôt bien vendu ! Une championne de badminton autrichienne s’est même offert la collection complète (!)

http://menagea3zine.blogspot.fr/p/festivales.html

Salió para el Festival de cómic de Colomiers: del 14 al 16 de noviembre, al ladito de Toulouse.

Y, para ser un zine en castellano, se vendió bastante! Una campeona de bádmington austriaca se llevó toda la colección!
http://menagea3zine.blogspot.fr/p/festivales.html 

Sur notre site, vous pouvez lire et/ou commander les numéros 0 à 4 en ligne.
Ils sont également en rayon dans les librairies suivantes :
Fatbottom à Barcelone, El Armadillo Illustrado à Saragosse, Flexidiscos à Valence.
Et bientôt à la Fanzinothèque de Poitiers, où ils sont déjà en consultation libre.
En nuestra página, podéis leer y pedir los números del #0 al #4.

También podéis encontrarlos en Fatbottom de Barcelona, El armadillo ilustrado de Zaragoza, Flexidiscos de Valencia.

Pronto en la Fanzinoteca de Poitiers, donde ya se pueden consultar.

Côté festival, nous irons aux Jornadas Mutantes de Barcelone les 28 et 29 novembre prochains, et nous aimerions bien être présent-e-s dans le off du festival d’Angoulême, mais ce n’est pas facile de faire partie de cette secte.
Si vous organisez un festival et que vous aimeriez nous inviter, n’hésitez pas à nous contacter ! Ca pourrait être l’occasion de faire appel à nous pour animer un atelier super 8, ou fanzine, ou flip-book.

http://menagea3zine.blogspot.fr/p/talleres.html

 
Estaremos en las Jornadas Mutantes de Barcelona del 28 al 30 de noviembre y nos gustaría participar en el Off de Angoulême en enero, pero no es fácil entrar en los festivales que se van hipsterizando.

Si organizáis un evento y queréis invitarnos, contacta con nosotrxs! Podemos animar un taller de super8, de fanzines o de flip-books.
http://menagea3zine.blogspot.fr/p/talleres.html

Nous réfléchissons au thème du prochain numéro (déjà le 6 !), et à qui nous pourrions bien inviter cette fois-ci dans notre ménage.
Estamos pensando en el tema para el siguiente fanzine (¡ya el número 6!) y la invitada especial.
Passez un bon hiver, n’oubliez pas d’offrir « Ménage à trois » à Noël !
¡ Pasen un buen invierno y regalad « Ménages à trois » en Navidad!
Gros bisous / Besísimos
Toute l’équipe / Toda la equipa



 

afficheottrou2

Les 13-14-15 novembre prochains aura lieu un festival pour fêter les 5 ans du TDB  (squat féministe transpédésgouines de Toulouse)!

Au menu :

Jeudi 13 : projections

Vendredi 14 : présentations et discussions autour de zines et livres féministes et transpédégouines et concerts et DJ

Samedi 15 : manif ! Et concerts et DJ

Concerts : Chaneca, Petra Pied de Biche, Infidel Castra, Grace et Volupté Vanvan

DJ : Prisce de Cockroach, Lipskin Revolt, DJ Die, Tiger Lee, Boring

Et une super cantine vegan tout le long !

Plus d’infos à venir sur http://tidibi.wordpress.com/

(click)

affiche3-2

(click)

 

Queer Zines

Queer Zines Box Set

In two volumes, Queer Zines collects the variegated practices of zine makers past and present, from North America and Europe, and lists them alphabetically, starting with Toronto’s 88 Chins and ending with the Dean Sameshima zine Young Men at Play.

In a riotous assemblage of more than 400 pages, we find comprehensive bibliographies and sinful synopses for more than 120 zines, excerpted illustrations and writings by zine makers, reprints of important articles in and about queer zines, a directory of important zine archives, and a list of zine outlets around the world. It also includes a 1980 interview with Boyd McDonald by Vince Aletti, Bimbox’s pop-up genitalia (alas, not popping up here), Adam Block’s early writings on zines from the Advocate, and excerpted interviews with GB Jones, Vaginal Davis, and Bruce LaBruce. The first volume updates and corrects the original edition of Queer Zines, published in 2008. The second volume adds more than 30 recent titles as well as fourteen new essays, including writing by Bruce LaBruce, Edie Fake, K8 Hardy, and Scott Treleaven.

This second revised and expanded edition of Queer Zines is published on the occasion of the exhibition The Temptation of AA Bronson (6 September 2013 – 5 January 2014) at Witte de With Center for Contemporary Art in Rotterdam, the Netherlands.

This publication first accompanied the exhibition QUEER ZINES at the New York Art Book Fair (23-26 October 2008). The exhibition was assembled from the personal collection of Philip Aarons and Shelley Fox Aarons.

Published by: Witte de With Center for Contemporary Art (The Netherlands) and Printed Matter, Inc. (U.S.A.)

Edited by AA Bronson and Philip Aarons
Managing Editor Raymond Cha
Zine descriptions by Alex Gartenfeld
Designed by Garrick Gott, assisted by Yoshie Hozumi
Typeset in Baskerville, Bembo and Didot
Printed by Shapco Printing, Minneapolis
Printed on Lynx Opaque Cover and Wilcox Newsprint
Printed and bound in the United States

First edition of 2000 copies (2008)
Second edition of 2500 copies (2013)
Volume 1(Release: 2013)
Volume 2 (Release: 2014)

ISBN 978-0-89439-039-5

Price:
Volume 1: EUR 20
Volume 2: EUR 20
Volumes 1 & 2: EUR 35

The publication of this book was made possible by generous support from Shelley Fox Aarons and Philip Aarons.

Printed Matter’s Publishing Program is made possible, in part, through funds from the Andy Warhol Foundation for the Arts, Furthermore Foundation, Gesso Foundation, Harpo Foundation, Jerome Foundation, and the New York State Council on the Arts, a state agency.

Witte de With Center for Contemporary Art is supported by the city of Rotterdam (DKC) and the Ministry of Education, Culture and Science (OCW). This publication is distributed on behalf of Witte de With by Idea Books, Amsterdam.

http://www.wdw.nl/wdw_publications/queer-zines/

Printed Matter logo

 

Faites tourner!!!

Appel à contribution

DÉGAINEZ VOS STYLOS !

timult prépare sa 8ème (a)parution (en septembre 2014, yeah!).

Comme toujours, ça bouillonne dans nos ganaches… on veut partager avec vous certaines des questions qui nous traversent et qu’on trouverait intéressantes à aborder dans des écrits :
– Le capitalisme industriel, les sciences, les technologies et le monde qui va avec : Comment développer une critique anti-industrielle sans être réactionnaire ? Pourquoi je rêve d’une révolution des cyborgs ? Pourquoi j’aime marcher pieds nus dans l’herbe mais que la “Nature” me fait gerber?
– Quelles mixités ou non-mixités dans nos luttes ? Est-ce que la mixité est souhaitable ? Quelles alliances former et comment ? Pourquoi certaines luttes sont blanches (sans vouloir l’être) ? Retours sur expérience.
– L’autodéfense féministe, entre outil d’émancipation et instrument de politiques et idéologies racistes, sécuritaires, classistes… entre analyse collective et structurelle et élément de développement personnel. Nos idées, expériences, craintes.
– Les séries télévisées : refuge des idées subversives ou guet-apens ?
– Parlons d’urbanisme, de modes de vie et des luttes qui vont avec ;
– Le comment et le pourquoi des choix d’a/sexualité ;
– Récits de frontières ;

Ou encore plein d’autres trucs, ce qui vous intéressera

timult souhaite être un espace où débattre, critiquer, alors envoyez-nous vos retours, textes apportant d’autres points de vue sur des textes publiés dans le n°7, coups de gueule, réactions…

toutes sortes d’écrits sont les bienvenues : des BD, des textes de slam, des textes hors-norme et hors-format, des rébus, des analyses, des récits, des nouvelles graphiques, des mots croisés ou fléchés, des blagues… enfin tout ce que vous pourriez avoir envie d’écrire ! On est aussi ravi.es de contributions graphiques : photos, dessins, peintures, séries de gribouillages…

Comme d’habitude, il n’y a pas nécessité à rester seul.es face à l’écrit: contactez-nous si vous avez envie d’un processus d’écriture plus collectif ou partagé et nous verrons ce que nous pouvons inventer ensemble (coups de main, atelier d’écriture, binôme de travail, interview, discussion…). N’hésitez pas à nous faire part de vos projets et/ou envies, d’idées de textes ou d’images, d’ébauches de pensées que vous voudriez partager, ou voir prolonger dans l’écrit…

Femmes, lesbiennes, trans, gouines et autres monstres, produisons donc de l’écrit politique qui fait réfléchir, avancer et lâchons-nous !

Nous aurons besoin des idées et textes – en version presque finalisée ou au stade de prise de note – pour le printemps. Faites-nous signe avant le 15 avril.

Chaleureusement, timult…

Faites passer le mot

https://timult.poivron.org/07/

 

voici un lien qui est désormais (a priori) permanent où vous trouverez le pdf du génial bouquin de starhawk, ainsi que 2 textes d’analyses de féministes, pour les intéressé-es.

c’est ici

PS: ci-dessous, la présentation de ce livre, introuvable aujourd’hui en français, donc…
PPS : en attendant une ré-édition ? (on peut toujours rêver…)

Présentation de l’éditeur: Au cours des grands rassemblements contre la mondialisation de Seattle puis de Gènes, des nouvelles formes de protestation et d’organisation sont apparues. On a évoqué dans la presse l’action de Starhawk et d’autres femmes américaines formant les manifestants aux techniques de la non-violence et, plus étonnant, se livrant collectivement à des rituels qui relèvent selon elles de la magie. En France, ceux qui font de la politique ont pris l’habitude de se méfier de tout ce qui relève de la spiritualité et qu’ils ont vite fait de taxer d’extrême-droite. Magie et politique ne font pas bon ménage et si des femmes décident de s’appeler sorcières, c’est en se débarrassant de ce qu’elles considèrent comme des superstitions et de vieilles croyances, en ne retenant que la persécution dont elles furent victimes de la part de pouvoirs patriarcaux. Ce n’est pas le cas de la sorcière Starhawk et des femmes qui l’entourent. Non seulement elles ont pris au sérieux l’héritage des sorcières du passé sans aucun renoncement, mais elles le prolongent et transforment les idées que l’on se fait de la «magie», «art des sorcières». On découvrira dans ce livre comment, pour les sorcières néo-païennes, il est devenu indissociable de devenir capables d’une résistance active et inventive et de
soigner et faire exister la Déesse parmi elles. Et cela, au moment où l’Amérique devenait reaganienne, voici vingt ans.

Au travers d’un livre dense, Starhawk nous livre sa vision du monde actuel, de la place centrale que peuvent y occuper la magie et la spiritualité et, à travers ses expériences personnelles et le système qu’elle et ses sœurs ont mis en place, des manières concrètes d’instaurer un groupe, un rituel ou une action politique dans la non-violence et le respect de l’individu.

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha