Du 9 au 18 novembre, c’est la 16e édition du Pink Screens, un festival cinématographique dédié à la culture queer.

 

Organisé par l’asbl Genres d’à côté, le Pink Screens Film Festival revient cette année encore bousculer les normes établies et se faire la vitrine des sexualités et genres variés. Un festival profondément queer pour mettre à l’honneur la diversité à Bruxelles, à travers quelques 70 films et courts métrages qui ponctueront cette longue semaine.

 

Cette année, le fil conducteur se fera autour de la nudité avec un focus nommé “Get naked ? Oh My God !” mais aussi à la découverte du “Queercore”, un mouvement punk gay des années 80. Le Pink Screens se fera aussi pluridisciplinaire puisqu’en plus des projections, une exposition avec la photographe Diana Blok, le maître du collage Gurshad Shaheman et la peintre Rose Butch, des débats sur la solidarité, des rencontres, des lectures queer et une Pink Night à la Bodega sont organisés pour faire de l’évènement une fête.

 

En décembre, le Pink Screens se poursuivra avec la projection de films à propos du SIDA à la Cinematek. Une quinzaine de films militants, polémiques, grand public pour interroger les représentations de la maladie dans un cycle nommé “120 battements & plus”.

Informations pratiques

Pink Screens Film Festival 
Du 9 au 18 novembre
Au Cinéma Nova, Aventure, Galeries

Retrouvez le programme complet sur le site du Pink Screens.

 

120 battements & plus 
En décembre
A la Cinematek

Retrouvez le programme sur le site de la Cinematek.

 

 

 

pinkscreens.org

 

 

14 octobre 2016 – 00:00 – Cinéma Nova

SAVE THE DATE – 15th Pink Screens – 10-19/11

 

Basé au cinéma Nova, haut lieu alternatif de la scène bruxelloise, le Pink Screens vous donne rendez-vous en novembre pour dix jours de pur plaisir à travers une programmation de films « Queer », mais aussi avec des expositions, des ateliers, des performances et des soirées dont l’incontournable Pink Night.

Chaque année, le Festival du Film Queer de Bruxelles, organisé par l’asbl Genres d’à côté, propose de découvrir des courts et longs-métrage – fictions, documentaires et expérimentaux – d’ici et d’ailleurs, souvent déconcertants et impertinents pour prendre d’assaut et déconstruire les binarités : femmes/hommes, masculin/féminin, homo/hétéro, gouines/pédés, trans/bio…

En 2016, le festival a lieu du 10 au 19 novembre. Une 15ème édition anniversaire pleine de paillettes et d’activités exceptionnelles. Bienvenue aux curieux-ses et audacieux-ses !

Pink Night

Pour la 15ème fois, Bruxelles va se draper de rose, et c’est peu de le dire, pour le dernier jour du Pink Screens, le Festival du Film Queer de Bruxelles, le Beurschouwburg et Genres d’à côté sont fiers d’annoncer leur collaboration. Nous vous attendrons avec un programme riche et varié, porte-étendard de la scène queer bruxelloise, dans ce formidable lieu culturel du centre-ville.

Assurez-vous d’apporter vos chaussures de danse pour une soirée inoubliable, avec un incroyable line-up sur 3 étages mettant en vedettes DJs et VJs, spectacles et performances en une overdose de bon amusement ! Get on up like a sex machine ! Dig it ?

www.pinkscreens.org

 

---2016-09-08---2016-09-08---1c73b6fa4

14068343_1060438860739019_1706571400512099683_o

14068128_902280649877922_2797371880667616728_n

 

13244729_1614586048861181_4223445793738670992_n13237777_1614586055527847_5531710581911402872_n

 

 

 

http://www.strangelovefestival.be/

 

 
Un festival né du constat que, bien que les questions de genres et de sexualités puissent être abordées de manière informelle à Bruxelles, elles peinent à émerger comme réel(le)s dynamiques/enjeux de lutte. Étant nombreux et nombreuses à en être frustré-e-s, nous avons pensé qu’au lieu de râler dans notre coin, il était temps d’imaginer un moyen de répondre frontalement à ce manque. Ce festival est donc l’occasion d’ouvrir un espace collectif pour approfondir des réflexions, des tentatives de déconstruction et de dépassement des identités. Car les identités nous étouffent et brisent notre imaginaire, mais ne parler que d’un dépassement total de ces réalités a tendance à les invisibiliser. Comment donc les prendre en considération, sans pour autant les revendiquer comme quelque chose à défendre ?
Nous ne sommes pas intéressé.e.s par une société, qu’elle se dise progressiste ou non, qui ne nous autorise que des désirs un peu moins bridés. Les universitaires et institutions en tout genre s’emparent de ces questions en les intégrant à ce monde puant de domination. Il nous paraît donc nécessaire d’ouvrir des espaces autonomes et auto-organisés pour envisager les genres et les sexualités comme des questions subversives. Aller à corps perdu dans le sens du renversement du pouvoir sous toutes ses formes, qu’il soit celui de l’état ou des institutions, celui qu’on retrouve dans les relations interpersonnelles et collectives ou celui qui régit nos vies par ses normes et ses valeurs.
Il paraît presque impossible dans ce monde d’imaginer des relations exemptes de toute forme de pouvoir. Cependant, il est possible de chercher, de construire, de proposer des outils pour nous renforcer. Pour certaines discussions et certains ateliers nous avons choisi d’expérimenter des espaces entre personnes concernées par des mêmes oppressions. Ils ne sont pas envisagés comme des moments d’exclusion, ni comme des moments où affirmer ou se renfermer dans des identités. Ces espaces sont plutôt envisagés comme des moments de rupture avec le quotidien. Ils créent l’occasion de partir de certaines réalités vécues et partagées pour se rencontrer, briser l’isolement, échanger, ou juste passer du bon temps. En espérant que cela puisse nous permettre de trouver un peu d’air dans un quotidien toujours plus asphyxiant.
Ce festival se veut aussi être un moment pour se questionner sur les multiples rapports de pouvoir (racisme, sexisme, homophobie, ou ceux qui n’ont pas de nom…), nous aimerions donc que toutes les personnes présentes soient attentives à ne pas reproduire ou laisser se reproduire des dominations. Certains comportements ne seront pas admis.
Ce festival n’est pas ouvert aux petit.e.s politicien.ne.s, aux universitaires carriéristes, aux chef-fe-s de tous bords.
On en jouit d’avance… !

https://lurticaire.wordpress.com/

Affiches du festival

Affiches du festival

 

test affiche

Sirop de biches en kraft
– QueerPunk Fest –

Vendredi dix-sept juillet deux mille quinze
À partir de quatorze heures
Le Barlok – Prix libre

Iron (swe)
Sex positive, queer, vegan straight and vehemently anti-capitalist hardcore.
https://xironx.bandcamp.com/

La Fêlure – Carnets de bal d’une courtisane
(Performance – France)
2015 : 40 ans après la “révolution des prostituées”, la compagnie La Fêlure s’empare des textes d’une des figures charismatiques des mobilisations de 1975. Grisélidis Réal conçoit la prostitution comme un acte révolutionnaire et non une déchéance sociale. À travers sa voix, la fêlure ouvre le débat. Alors que la parole des travailleuses du sexe reste le plus souvent étouffée, comment cet engagement continue-t-il de résonner pour nous aujourd’hui ?
https://youtu.be/IhdHHSsYL0Y

Ztratila Se Kocka
Strange darkhordeon, screams, singing, text. Solo project with an accordeon, live in streets and more louder on stage. Speaking about streets, travel, squat, life…
http://soundcloud.com/antheazdem

+ more !

Vegan food
Juice bar
Screen printing
Screenings
Distros
Zines
Exhibitions
Discussions
Workshops

More infos here :
www.bitchcraft.noblogs.org
Or by email :
bitchcraft@grrlz.net

Bitchcraft & Les Sirops de Salopes 2015
Artwork by Misanthropie (http://misanthropie.noblogs.org/)

fly verso v2

 
tlgsdlc_2014_affiche_light
samedi 15 novembre 2014 18:30

lieu : Maison Arc-en-ciel
adresse : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles , Bruxelles

Le festival « Tous les genres sont dans la culture » est organisé par Genres Pluriels, association de soutien et visibilisation des personnes aux genres fluides, trans* et intersexes. Il vise à sensibiliser le public à la pluralité et à la diversité des genres, dans une atmosphère créative et conviviale. La sixième édition du festival offrira un panel varié d’activités : conférence, tables rondes, ateliers, projection-débat, expositions, spectacle et performances… en tous genres !

Au programme de la soirée d’ouverture :
- expositions
- présentation de l’ouvrage « La cissexualité, ce douloureux problème » de Naïel Lemoine
- projection de courts-métrages
- concert de Who’s The Man

Entrée libre. Consommations à tarifs associatifs.

Plus d’infos
http://festival.genrespluriels.be
https://www.facebook.com/genres.pluriels
contact@genrespluriels.be
tél. 0485 51 96 62

 

afficheottrou2

Les 13-14-15 novembre prochains aura lieu un festival pour fêter les 5 ans du TDB  (squat féministe transpédésgouines de Toulouse)!

Au menu :

Jeudi 13 : projections

Vendredi 14 : présentations et discussions autour de zines et livres féministes et transpédégouines et concerts et DJ

Samedi 15 : manif ! Et concerts et DJ

Concerts : Chaneca, Petra Pied de Biche, Infidel Castra, Grace et Volupté Vanvan

DJ : Prisce de Cockroach, Lipskin Revolt, DJ Die, Tiger Lee, Boring

Et une super cantine vegan tout le long !

Plus d’infos à venir sur http://tidibi.wordpress.com/

(click)

affiche3-2

(click)

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha