47e0d4d86ddcf9ef0d14c01a000a424b
Geoffrey Léger a écrit à François Hollande pour lui demander de réformer le don du sang en France et en Andorre, afin que soient prises en compte les pratiques à risque et que soit revue l’exclusion des hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HS).

En 2009, Geoffrey Léger a attaqué l’Établissement français du sang (EFS) devant le tribunal administratif car son don de sang avait été refusé en raison de son homosexualité. L’affaire est aujourd’hui devant la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE). Il y a quelques jours, Geoffrey a écrit à François Hollande. Il a autorisé Yagg à reproduire cette lettre.

Monsieur le Président de la République,

J’ai l’honneur de solliciter votre intervention afin de vous demander de reformer le don du sang en France et en Andorre.

Comme vous le savez, dans notre pays dit des «droits de l’Homme», les gays et bisexuels masculins ne peuvent pas donner leur sang depuis 1983. Vous êtes parfaitement au courant de cette interdiction puisque selon un document de l’association Homosexualités et Socialisme, vous aviez promis de lever l’interdiction «dès 2012» et évoqué «une discrimination qui n’a aucune justification scientifique et repose sur la confusion entre orientation sexuelle et comportement sexuel». Force est de constater que nous sommes en 2014 et que vous n’avez toujours rien fait. Or, la ministre de la Santé est sous vos ordres. En 2012, elle a annoncé qu’elle voulait lever l’interdiction mais elle a été subitement stoppée dans son élan.

Monsieur le Président, personne n’est dupe. La personne qui veut exclure les gays et bisexuels masculins du don du sang en France et en Andorre, ça n’est pas Marisol Touraine, c’est vous.

De nombreux médecins et professionnels de santé (y compris au sein de l’Etablissement Français du Sang) trouvent cette interdiction absurde. D’ailleurs, cette discrimination n’existe pas dans plusieurs pays développés. Le Défenseur des droits a recommandé une modification de la législation. Le Comité consultatif national d’éthique également. De nombreux partis politiques et associations demandent la levée de l’interdiction, et une pétition a réuni plus de 130 000 signatures.

Cette interdiction était justifiée dans les années 1980 (afin de limiter les risques de transmission de VIH) mais elle ne l’est plus actuellement. En effet, toutes les poches de sang sont dorénavant systématiquement testées avant chaque don selon les méthodes modernes. Il existe cependant une fenêtre muette où le VIH est potentiellement non détectable (22 jours pour le VIH 2). Comme le délai maximal de conservation du sang est de 45 jours, la mise en quarantaine des dons pendant 22 jours, puis le test de ces dons à l’issue de cette période pourraient améliorer la sécurité transfusionnelle.

De même, une exclusion temporaire des donneurs pourrait remplacer l’actuelle interdiction à vie (dès lors que celle-ci n’est pas scientifiquement disproportionnée).

Par ailleurs, les questionnaires remplis par les candidats au don de sang pourraient être améliorés, afin de substituer à la question relative aux rapports sexuels entre hommes, celle relative aux pratiques sexuelles à risque. Monsieur le Président, je ne vous demande pas d’accepter le sang de tous les gays et bisexuels, loin de là. La politique régissant le don du sang en France et en Andorre doit imposer une sécurité totale pour les receveurs, ce qui est indiscutable. Mais la politique du don du sang doit également être cohérente, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour l’instant.

En effet, en raison d’un manque de formation concernant l’identité de genre, certains médecins ont tendance à exclure abusivement les trans’, car ils confondent parfois «trans’» et «homosexuel». Par ailleurs, exclure à vie un couple gay qui vit en situation stable et qui est en parfaite santé n’a aucun sens.

De même, un homme qui a eu une fois dans sa vie (ou occasionnellement) un rapport homosexuel protégé est exclu définitivement du don de sang; tandis qu’une personne hétéro qui entretient régulièrement des rapports non protégés pourra, après une simple contre-indication temporaire, donner son sang.

Par ailleurs, il n’existe pas de contre-indication spécifique visant une femme dont le partenaire aurait eu ou aurait des rapports sexuels avec d’autres hommes. Entre autres absurdités, une personne dont le partenaire est séropositif ne fait l’objet que d’une contre-indication temporaire de quatre mois, alors que dans un tel cas, l’exposition au risque est réelle.

Cette exclusion à vie de donneurs en bonne santé est stigmatisante pour les gays et bisexuels masculins, qui ne sont pas tous malades, et qui peuvent donner leur sang à l’étranger. Stigmatisante aussi pour le personnel de l’EFS, qui n’est ni gayphobe ni biphobe, mais qui est contraint d’appliquer une législation contreproductive. Je vous rappelle que les premières victimes de cette législation absurde sont l’ensemble des citoyens lambda, qui a un moment donné de leur vie sont susceptibles d’avoir besoin de sang. Monsieur le Président, je vous demande de respecter votre promesse concernant la réforme du don de sang.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’hommage de mon profond respect.

Geoffrey Léger

Lu sur le site de Yagg :  http://yagg.com/2014/11/07/don-du-sang-lettre-a-francois-hollande/

 
tlgsdlc_2014_affiche_light
samedi 15 novembre 2014 18:30

lieu : Maison Arc-en-ciel
adresse : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles , Bruxelles

Le festival « Tous les genres sont dans la culture » est organisé par Genres Pluriels, association de soutien et visibilisation des personnes aux genres fluides, trans* et intersexes. Il vise à sensibiliser le public à la pluralité et à la diversité des genres, dans une atmosphère créative et conviviale. La sixième édition du festival offrira un panel varié d’activités : conférence, tables rondes, ateliers, projection-débat, expositions, spectacle et performances… en tous genres !

Au programme de la soirée d’ouverture :
- expositions
- présentation de l’ouvrage « La cissexualité, ce douloureux problème » de Naïel Lemoine
- projection de courts-métrages
- concert de Who’s The Man

Entrée libre. Consommations à tarifs associatifs.

Plus d’infos
http://festival.genrespluriels.be
https://www.facebook.com/genres.pluriels
contact@genrespluriels.be
tél. 0485 51 96 62

 

afficheottrou2

Les 13-14-15 novembre prochains aura lieu un festival pour fêter les 5 ans du TDB  (squat féministe transpédésgouines de Toulouse)!

Au menu :

Jeudi 13 : projections

Vendredi 14 : présentations et discussions autour de zines et livres féministes et transpédégouines et concerts et DJ

Samedi 15 : manif ! Et concerts et DJ

Concerts : Chaneca, Petra Pied de Biche, Infidel Castra, Grace et Volupté Vanvan

DJ : Prisce de Cockroach, Lipskin Revolt, DJ Die, Tiger Lee, Boring

Et une super cantine vegan tout le long !

Plus d’infos à venir sur http://tidibi.wordpress.com/

(click)

affiche3-2

(click)

 

vaginas

 

Festival « Tous les genres sont dans la culture »

Retenez les dates : du 15 novembre au 22 novembre 2014, le festival « Tous les genres sont dans la culture » revient pour sa 6ème édition !

Autour du 20 novembre dans différents lieux à Bruxelles, l’asbl Genres pluriels (GPs), en partenariat avec d’autres associations et artistes, organise un festival  » Tous les genres sont dans la culture  » qui visera à montrer au public de la région bruxelloise et d’ailleurs la diversité des sexes et des genres.

  • 15/11/14 – Vernissage de l’exposition & soirée d’ouverture

     

    Quand ? Samedi 15 novembre 2014, 18h00-00h00
    Où ? Maison Arc-en-ciel de Bruxelles : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles
    Plan d’accès
    Renseignements
    par mail : contact@genrespluriels.be
    par tél. : 0485 51 96 62
    L’exposition de cette sixième édition du festival « Tous les genres…

  • 16/11/14 – Atelier d’autodéfense

     

    Quand ? Dimanche 16 novembre 2014, 10h00-20h00
    Où ? Maison des femmes de Schaerbeek : Rue Josaphat, 253 – 1030 Bruxelles
    Plan d’accès
    Inscription obligatoire
    par mail : contact@genrespluriels.be
    par tél. : 0485 51 96 62
    PAF libre
    Cet atelier d’autodéfense spécifiquement destiné aux…

  • 17/11/14 – Table ronde « Enseignement & diversité »

     

    Quand ? Lundi 17 novembre 2014, 09h00-12h00
    Où ? Maison Arc-en-ciel : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles
    Plan d’accès
    Activité réservée aux professionnel.le.s
    Inscription obligatoire
    par mail : contact@genrespluriels.be
    par tél. : 0485 51 96 62
    Il est avéré que les jeunes…

  • 17/11/14 – Table ronde « Emploi & insertion socioprofessionnelle »

     

    Quand ? Lundi 17 novembre 2014, 14h00-17h00
    Où ? Maison Arc-en-ciel : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles
    Plan d’accès
    Activité réservée aux professionnel.le.s
    Inscription obligatoire
    par mail : contact@genrespluriels.be
    par tél. : 0485 51 96 62
    Cette table ronde, qui sera…

  • 18/11/14 – Table ronde « Santé »

     

    Quand ? Mardi 18 novembre 2014, 09h00-12h00
    Où ? Maison Arc-en-ciel : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles
    Plan d’accès
    Activité réservée aux professionnel.le.s
    Inscription obligatoire
    par mail : contact@genrespluriels.be
    par tél. : 0485 51 96 62
    Actuellement, l’accès aux soins de…

  • 18/11/14 – Atelier « Trans* pour les nulLEs » à Bruxelles

     

    Quand ? Mardi 18 novembre 2014, 18h30-21h30
    Où ? PointCulture ULB Ixelles : Bâtiment U, Av. P. Héger – 1050 Bruxelles
    Dans le cadre de la thématique « Tous genres bienvenus » de PointCulture
    Entrée libre
    Inscription obligatoire
    par mail : ulb@pointculture.be
    par tél. : 02 737 19 60…

    • 19/11/14 – Table ronde « Droit & législation »

       

      Quand ? Mercredi 19 novembre 2014, 09h00-12h00
      Où ? Maison Arc-en-ciel : Rue du Marché au charbon, 42 – 1000 Bruxelles
      Plan d’accès
      Activité réservée aux professionnel.le.s
      Inscription obligatoire
      par mail : contact@genrespluriels.be
      par tél. : 0485 51 96 62
      En 2011, le gouvernement belge…

    • 19/11/14 – Atelier « Trans* pour les nulLEs » à Charleroi

       

      Quand ? Mercredi 19 novembre 2014, 18h00-21h00
      Où ? PointCulture Charleroi : Avenue de l’Europe, 1 – 6000 Charleroi
      Dans le cadre de la thématique « Tous genres bienvenus » de PointCulture
      Entrée libre
      Inscription obligatoire
      par mail : charleroi@pointculture.be
      par tél. : 02 737 19 60…

    • 20/11/14 – Atelier « Drag King »

       

      Quand ? Jeudi 20 novembre 2014, 13h30-17h30
      Où ? PointCulture ULB Ixelles : Bâtiment U, Av. P. Héger – 1050 Bruxelles
      Dans le cadre de la thématique « Tous genres bienvenus » de PointCulture
      PAF : 5 € (étudiants : 2 €)
      Inscription obligatoire
      par mail : ulb@pointculture.be
      par tél. : 02 737 19…

    • 21/11/14 – Ciné-débat

       

      Quand ? Vendredi 21 novembre 2014, 19h00-23h00
      Où ? Project(ion) Room : Rue de Praetere, 55 – 1180 Bruxelles
      Plan d’accès
      PAF libre
      Renseignements
      par mail : contact@genrespluriels.be
      par tél. : 0485 51 96 62
      Ciné-débat du festival suivi d’une performance.
      Programmation à suivre.
      En…

    • 22/11/2014 – Soirée de clôture

       

      Quand ? Samedi 22 novembre 2014, 19h00-23h00
      Où ? PointCulture Bruxelles : Rue Royale, 145 – 1000 Bruxelles
      Dans le cadre de la thématique « Tous genres bienvenus » de PointCulture
      PAF : 5 €
      Ouvert au public
      Inscription fortement recommandée
      par mail : bxlcentre@pointculture.be
      par tél. : 02…

 

 

Réaction de Genres Pluriels à l’événement organisé par le BOZAR le 17 juin 2014 : An intergenerational debat Part 3 : Transgenderism : from underground to popular culture

Nous recevons il y a quelques jours un e-mail d’une personne de BOZAR nous invitant au symposium « Summer of Photography ».
Nous lisons dans l’introduction qu’un des sujets abordés sera « the topics of transgenderism and activism today » et nous étonnons déjà de ne pas avoir été consultés sur la question préalablement.

Pour rappel, Genres Pluriels est la seule association francophone de visibilisation et soutien des personnes trans*, aux genres fluides et intersexes. Nous sommes donc en première ligne de l’activisme : nous organisons un grand nombre d’activités mensuelles, un festival consacré aux questions trans*, genres fluides et intersexes ; nous militons, depuis des années maintenant, au niveau politique ; et, comble de tout puisqu’il s’agit d’un de vos angles d’approche, nous avons un Groupe Médias qui a déjà, à plusieurs reprises, porté plainte contre des reportages transphobes et sexistes auprès de l’IEFH.

Notre stupeur ne fait que croître lorsque nous découvrons que les invités pour les questions trans*, sous l’intitulé « Transgenderism : from underground to popular culture », ne sont autres que Joz Motmans, coordinateur du « Transgender Infopunt » de l’équipe de genre de Gand, et Griet de Cuypere (Centrum voor Seksualiteit en Genderproblematiek, UGent), coordinatrice et psychiatre de la même équipe. Il est très surprenant que cet universitaire et ce médecin soient les seules voix « underground » et « popular culture » des transidentités ! Dans cette équipe, on prône encore la psychiatrisation des identités trans*, on classe les personnes trans* dans des cases qui spécifient si elles sont plus ou moins trans*, et ce, en dépit de leur point de confort et sur base de critères arbitraires, et on diffuse des images sexistes pour illustrer ces idées sur « le genre ». On parle de « problématique » de genres là où n’est « problématique » que la transphobie qui s’attaque aux identités de genres non cisgenres1.

Si ces images ont été retirées des brochures peu de temps après avoir été critiquées par des personnes trans* politisées, le fait qu’elles soient apparues dans ces brochures « d’informations » trans* témoigne du grand sexisme latent dans ces équipes.

Ces équipes ne respectent pas les Droits Humains. Elles sont représentatives d’une transphobie normalisée, institutionnalisée. Par le simple fait de refuser aux personnes trans* le droit de décider elles-mêmes de leurs identités, ces équipes les paternalisent et les dénigrent pour en faire des identités malades.

Dans un symposium sur l’activisme, nous sommes outré.e.s de ne voir invité.e.s aucun.e.s militant.e.s trans*, pour laisser toute la place aux experts auto-proclamés. La « popular culture » ne se construit pas dans les couloirs des hôpitaux, l’ « underground » ne correspond pas à ce qui est validé par une société transphobe dont la loi « relative à la transsexualité » de 2007 impose encore la psychiatrisation, les chirurgies génitales et la stérilisation aux personnes trans* pour l’obtention de papiers d’identité reconnaissant leurs genres.

Si vous aviez fait le travail de recherche nécessaire, vous auriez découvert les Drag Kings de Bruxelles, qui font des spectacles depuis 2009 et qui déconstruisent les genres. Vous auriez appris à connaître les photographes qui ont fait les expositions du festival « Tous les genres sont dans la culture ». Vous auriez lu des analyses d’universitaires2 qui effectuent un réel travail de déconstruction militant dans un soucis véritable de soutien aux questions trans*.
Au lieu de cela, vous avez décidé de ne pas offrir la parole aux artistes, musiciens, comédiens, cinéastes, dessinateurs, performeurs, aux militants, activistes, penseurs, écrivains, universitaires des questions trans* et vous avez choisi de laisser prospérer le discours transphobe des médecins qui nous invisibilisent.

N’osez pas nommer vos débats « (Mis)Representation of Women In Arts And Media » quand il s’agit d’écraser en leur sein les identités de genres qui subissent déjà un tel manque de reconnaissance.

Et si vous cherchez encore l’activisme, le voici.

Genres Pluriels, le 16 juin 2014

Genres Pluriels ASBL
Activités et permanences
Visibilité des personnes aux genres fluides et intersexes
www.genrespluriels.be
00-32(0)487/63 23 43

 

The TransH@ckFeminist (THF!) camp, organised in collaboration with Calafou & /etc (eclectic tech carnival), is a gathering of intersectional feminists, queer and trans people of all genders interested in better understanding, using and ultimately developing free and liberating technologies for social dissent, as a alternative to the corporatisation of technologies and the digital world. We understand technologies in their broadest sense including computer systems, (distributed) networks, “pirate”, community and/or independent radio/ tv, guerilla knitting and gardening, looming, hardware hacking as well as gender hacking.

8_THF_wangechi_mutu_oct20081

More infos here

THF – TransHackFeminist Event (English) from stoopt on Vimeo.

 

débat organisé par Genres Pluriels dans le cadre du Pride festival:

Les transféminismes

débat en français

La transphobie puise ses racines dans le sexisme et l’hétéropatriarcat. Ces mécanismes s’expriment autant dans les structures sociales que dans les rapports des associations militantes trans* avec les associations féministes, ainsi qu’au sein même des structures trans*. Les transféminismes sont des réflexions qui se nourrissent des féminismes et qui s’émancipent des postulats binaires de corporalité et de genres. Ce débat sera l’occasion d’établir des ponts entre ces thématiques et de définir les combats communs à mener.

Transfobie op zijn beurt heeft dan weer zijn wortels in het seksisme en het heteropatriarchaat. Deze mechanismes zien we terugkomen in de sociale structuren maar evengoed in de verhoudingen tussen militante trans* organisaties en feministische organisaties, en zelfs binnen de trans*organisaties. Transfeminisme is een verzameling reflecties die gevoed worden vanuit het feminisme en die zich losgemaakt hebben van het binaire denken rond lichaam en gender. Een debat waarin bruggen geslaan worden tussen deze thematieken, waarin gekeken wordt welke de strijdpunten zijn voor de komende jaren.

Quand? Jeudi 15 mai 2014, 19h00-21h00

Où? Maison Arc-en-ciel

Rue Marché au Charbon 42 Kolenmarkt

1000 Bruxelles

 

 

 

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha