Asile & Migrations : work-shops et conférence

Cette année, les revendications politiques de la Pride portent sur la thématique « Asile et migration » et nous vous proposons d’y prendre une part active !

Ces ateliers se déroulent simultanément et en continu.
Il est possible de participer à tout. La journée se clôture par une conférence.
(Entrée libre)

Cette journée est organisée par Cheff asbl, Omnya.org et la Coordination Holebi Bruxelles – Chb.

[14h00] Atelier 1 : Bibliothèque Vivante

Rencontrez certains acteurs du projet « Parcours des réfugié.e.s Lgbtqi+ en Belgique, toute une procédure ! » et d’autres « migrants » désireux de partager leur expérience de vie.

Lampedusa (Sicile), Lesbos (Grèce), Hongrie, Balkans, Calais, etc. Tous ces lieux résonnent désormais à nos oreilles comme synonymes des parcours dangereux que traversent les personnes qui fuient leur pays en risquant leur vie et celle de leur famille… Mais l’on parle encore peu de l’arrivée dans un pays d’accueil : que ressent-on ? Comment obtient-on ce statut ? Ce sont ces réalités que nous vous proposons d’entrevoir en venant à la rencontre de « livres vivants » qui ont accepté de partager Ieur vécu.

[14h00] Atelier 2 : Découvrez votre propre parcours migratoire

Originaire d’ici et sûrement pas d’ailleurs.
En êtes-vous vraiment certain.e ? l’Histoire européenne est marquée par d’innombrables parcours migratoires. Ceux-là même qui ont donné naissance à la Convention de Genève (1951) établissant les droit des réfugié.e.s. Cet atelier vous propose de découvrir et retranscrire les parcours migratoires (réels ou possibles) de votre histoire familiale en rédigeant la quatrième de couverture de votre propre livre.

[14h00] Atelier 3 : Créez votre slogan pour la Pride !

Et Stonewall dans tout ça ? Car, oui, la Pride célèbre les émeutes des Lgbtqi+ de ’69 ! Cet atelier vous propose donc de passer de la réflexion à l’action militante en rédigeant vos revendications, liées aux questions d’Asile et d Migrations, pour faire bouger les lignes et que vous porterez fièrement à la Pride.

[16h30] Conférence : « Comprendre le parcours des réfugiés Lgbt+ aujourd’hui pour mieux les accueillir demain ».

Débat en présence des premierEs concernéEs pour mettre les lumières sur les parcours des réfugiés en Belgique avec un accent sur les parcours et les vécus de personnes Lgbt+.

au terme de l’atelier, nous aurons une meilleure compréhension du cadre légal et administratif, des idées reçues et du parcours de vie d’un-e réfugié-e.

Réservation souhaitée avant le 3 mai 2017 à 16h : contact@omnya.org

 

13244729_1614586048861181_4223445793738670992_n13237777_1614586055527847_5531710581911402872_n

 
Un festival né du constat que, bien que les questions de genres et de sexualités puissent être abordées de manière informelle à Bruxelles, elles peinent à émerger comme réel(le)s dynamiques/enjeux de lutte. Étant nombreux et nombreuses à en être frustré-e-s, nous avons pensé qu’au lieu de râler dans notre coin, il était temps d’imaginer un moyen de répondre frontalement à ce manque. Ce festival est donc l’occasion d’ouvrir un espace collectif pour approfondir des réflexions, des tentatives de déconstruction et de dépassement des identités. Car les identités nous étouffent et brisent notre imaginaire, mais ne parler que d’un dépassement total de ces réalités a tendance à les invisibiliser. Comment donc les prendre en considération, sans pour autant les revendiquer comme quelque chose à défendre ?
Nous ne sommes pas intéressé.e.s par une société, qu’elle se dise progressiste ou non, qui ne nous autorise que des désirs un peu moins bridés. Les universitaires et institutions en tout genre s’emparent de ces questions en les intégrant à ce monde puant de domination. Il nous paraît donc nécessaire d’ouvrir des espaces autonomes et auto-organisés pour envisager les genres et les sexualités comme des questions subversives. Aller à corps perdu dans le sens du renversement du pouvoir sous toutes ses formes, qu’il soit celui de l’état ou des institutions, celui qu’on retrouve dans les relations interpersonnelles et collectives ou celui qui régit nos vies par ses normes et ses valeurs.
Il paraît presque impossible dans ce monde d’imaginer des relations exemptes de toute forme de pouvoir. Cependant, il est possible de chercher, de construire, de proposer des outils pour nous renforcer. Pour certaines discussions et certains ateliers nous avons choisi d’expérimenter des espaces entre personnes concernées par des mêmes oppressions. Ils ne sont pas envisagés comme des moments d’exclusion, ni comme des moments où affirmer ou se renfermer dans des identités. Ces espaces sont plutôt envisagés comme des moments de rupture avec le quotidien. Ils créent l’occasion de partir de certaines réalités vécues et partagées pour se rencontrer, briser l’isolement, échanger, ou juste passer du bon temps. En espérant que cela puisse nous permettre de trouver un peu d’air dans un quotidien toujours plus asphyxiant.
Ce festival se veut aussi être un moment pour se questionner sur les multiples rapports de pouvoir (racisme, sexisme, homophobie, ou ceux qui n’ont pas de nom…), nous aimerions donc que toutes les personnes présentes soient attentives à ne pas reproduire ou laisser se reproduire des dominations. Certains comportements ne seront pas admis.
Ce festival n’est pas ouvert aux petit.e.s politicien.ne.s, aux universitaires carriéristes, aux chef-fe-s de tous bords.
On en jouit d’avance… !

https://lurticaire.wordpress.com/

Affiches du festival

Affiches du festival

 

 

[19-20-21 juin] S’évader du patriarcarcéral
ZAD du Keelbeek – Haren (Bruxelles)

Un week-end de réflexion autour des rapports de genre, pour lutter contre toutes les formes d’enfermement, de la prison au patriarcat

En guise d’introduction au week-end et pour nourrir les réflexions, 3 documents sont accessibles ci-dessous et sur la ZAD du Keelbeek :
# Pourquoi être féministe [Audio – 41min].
Réalisé lors du week-end non-mixte à la Chat teigne (ZAD de Notre Dame des Landes)
# Ce que l’on fait de la Justice en milieu anti-autoritaire [Brochure – version à imprimer]
# La tyrannie de l’absence de structure [Brochure – version à imprimer]

AU PROGRAMME :

# VENDREDI 19 JUIN

18H30 # Repas (auberge espagnole)

19H30 # Projection : Keep Smiling
Une comédie de Rusudan Chkonia (Georgie – 2012 – 1h27)
La télévision géorgienne organise un concours pour élire la « Meilleure Mère de l’année ». La gagnante recevra un appartement et 25.000 dollars. Dix mères vont s’affronter et tout faire pour accéder à une vie meilleure. Tous les coups sont permis. Une seule règle, garder le sourire.

21H # Atelier sur l’injonction au genre (féminité & masculinité)
Le genre nous enferme dans des rôles prédéfinis, comment s’en évader ?
Un atelier animée par Genres Pluriels (www.genrespluriels.be)

# SAMEDI 20 JUIN

11H # Ecoute collective : Pourquoi être féministe [Audio – 41min]
Intervention réalisée lors du week-end non-mixte à la Chat teigne (ZAD de Notre Dame des Landes)

13H # Atelier d’expression libre
Amène de quoi bricoler, écrire et dessiner pour réaliser pochoirs, textes, affiches, fanzines, dessins, banderolles, …

16H # Conférence gesticulante : J’ai pas mes règles !
par Christiane Mutshimuana

16H30 # Atelier théâtre-forum
Pour dire merde aux oppressions et pouvoir faire face aux situations qui en découlent !
On se met ensemble pour construire des scènes d’oppressions qui partent de ce que l’on vit, sur la manière dont on se fait emmerder au quotidien ou encore sur les manières de réagir quand quelqu’un se fait agresser autour de nous.

18H30 # Repas

19H30 # Projection : La domination masculine
Un documentaire de Patric Jean (France – 2009 – 1h39)
L’illusion de l’égalité entre les sexes cache un abîme d’injustices quotidiennes que nous ne voulons plus voir. A travers des séquences drôles, ahurissantes et parfois dramatiques, le film nous démontre que sous le vernis des apparences, les rapports entre les hommes et les femmes n’ont pas fondamentalement changé.

21H30 # Jeu : téléphone exquis
Amusons-nous avec les stéréotypes pour mieux les désamorcer

# DIMANCHE 21 JUIN

13H # Atelier d’autodéfense pour femmes (à confirmer)
Dans une formation d’autodéfense, tu apprendras de manière interactive et ludique à reconnaître tes propres limites, à les poser de manière verbale et non verbale et, si besoin, à les défendre de manière physique. Les situations les plus courantes d’agression verbale, sexuelle et physique trouvent des solutions simples et efficaces.
Un atelier animé par Garance (www.garance.be)
# Au Centre Culturel De Linde (7 rue Cortenbach à Haren – à 5 minutes de la ZAD et de la gare de Haren-Sud)
# Durée de l’atelier : 4 heures
# Nombre de place : 12
# Réservation : patriarcarceral@riseup.net

17H # Discussion : Quels outils pour lutter contre les rapports de pouvoir ?
Comment favoriser le vivre-ensemble, le respect mutuel, éviter les nombreuses formes de domination et aborder les différents conflits

19H # Repas

20H # Scène ouverte + Fanfare Gogolgotha (à confirmer)

N’hésite pas à amener tes idées et propositions d’activités, l’organisation est ouverte à tou.te.s
Tu peux dormir sur place, apporte ton sac de couchage et une tente si possible

Info : http://haren.luttespaysannes.be
Contact : patriarcarceral@riseup.net
Pour accéder à la ZAD du keelbeek

Transport :
- dernier train pour Bxl le vendredi : 22h12 (Haren-Sud)
- dernier train pour Bxl le samedi et dimanche : 22h42 (Haren-Sud)
- dernier bus pour Bxl : 23h20 (ligne 64 – arrêt Cortenbach)

 

Pour sa 13ème édition, du 6 au 15 novembre 2014, Pink Screens se tourne vers la réalité de l’Italie d’aujourd’hui pas vraiment « Dolce Vita ». Nous suivrons le parcours plein d’embûches d’un jeune androgyne marginalisé dans le très trouble Piu buio di mezzanote de Sebastiano Riso et celui de la truculente Beatrice, mécanicienne trans dans Fuoristrada. Côté invités, Vincent Dieutre nous présentera son film sous influence pasolinienne Orlando Ferito et Fabio Mollo Il sud è Niente, le beau portrait de Grazia à la recherche de son frère et de sa propre identité. Et qui sait, Asia Argento fera peut-être le déplacement pour nous présenter son nouvel opus Incompresa

Outre ce point de vue sur l’Italie contemporaine, le festival propose en ouverture de découvrir Alfred Molina et John Lithgow campant un couple de « jeunes » mariés plein d’humour et de ténacité dans Love is Strange de Ira Sachs (« Keep the Lights on », Pink Screens 2012) et le magnifique 52 Tuesdays, acclamé dans les plus grands festivals internationaux, mettant en scène une ado, Billie, dont la vie est perturbée par la transition qu’a décidé d’entamer sa mère. Et cerise sur le gâteau, l’icône queer Annie Sprinkle viendra nous parler d’écosexualité avec Beth Stephens, lors d’une soirée très « nature » aux Bozar !

Cette année encore, vous en aurez plein les yeux et les oreilles avec près de 80 courts et longs métrages venant des quatre coins du monde (des films expérimentaux, des documentaires et des fictions surprenantes) mais aussi des débats, des rencontres, des expos et des performances.

En clôture, nous célébrerons ces 10 jours de cinema, d’exploration des genres et des sexualités, avec l’immanquable Pink Night précédée de l’hilarante comédie de Madeleine Olnek The Foxy Merkins ainsi que l’émouvante histoire d’un jeune garçon aveugle tombant amoureux de son camarade de classe dans le film de Daniel Ribeiro Hoje eu quero voltar sozinho.

Focus -Jeune cinéma italien

Ça y est ! Le cinéma italien se réveille enfin de la longue crise berlusconienne dans laquelle il était plongé. De cette renaissance nous arrive une série de films qui bousculent genres et sexualités avec insolence et détermination. Qu’ils soient politiques, en prise avec les maux de la société italienne comme la mafia dans Il Sud è Niente et l’atmosphère raciste de certaines régions du nord dans Piccola Patria ou intimistes dans deux superbes récits sur des adolescents livrés à eux-mêmes : Incompresa d’Asia Argento, et Piu Buio di Mezzanote, les films présentés aux Pink Screens tirent le portrait d’une Italie qui cherche à se réinventer loin des clichés habituels et de la sacro-sainte famille. Tout comme le rappelle Vincent Dieutre, dans Orlando Ferito, son superbe film hommage à l’héritage de Pier Paolo Pasolini : « Je sais qu’il se joue en Italie quelque chose du destin de l’Europe. Mais quoi ? »

A l’occasion de ce focus, Pink Screens s’associe avec le Sicilia Queer Filmfest qui en est à sa cinquième édition et s’efforce encore et toujours de traiter les thématiques touchant au genre et aux sexualités différentes grâce à des films mêlant intelligence, intimisme et recherche esthétique. Sa directrice, Tatiana Lo Locono nous confie : Je trouve dans les 2 festivals des choix de programmation semblables avec entre autres Orlando Ferito de Vincent Dieutre (France, 2013) ou Piu Buio di Mezzanote de Sebastiano Riso (Italie, 2014). Ces deux films mettent en avant tout ce que la Sicile réussit à inspirer aux réalisateurs, insulaires ou non, qui la dépeignent telle qu’elle est : durement touchée par la crise économique, sociale et morale, mais ayant toujours la rabbia, comme disait Pasolini, la rage de s’en sortir.

Welcome Pinkscreeners !

http://www.pinkscreens.org/spip.php?page=pinkscreens&lang=fr&onglet=0

L’équipe de Genres d’à côté
PINK SCREENS #13
Queer Film Festival
6-15/11/2014
Bruxelles, Belgique

 

 

 

débat organisé par Genres Pluriels dans le cadre du Pride festival:

Les transféminismes

débat en français

La transphobie puise ses racines dans le sexisme et l’hétéropatriarcat. Ces mécanismes s’expriment autant dans les structures sociales que dans les rapports des associations militantes trans* avec les associations féministes, ainsi qu’au sein même des structures trans*. Les transféminismes sont des réflexions qui se nourrissent des féminismes et qui s’émancipent des postulats binaires de corporalité et de genres. Ce débat sera l’occasion d’établir des ponts entre ces thématiques et de définir les combats communs à mener.

Transfobie op zijn beurt heeft dan weer zijn wortels in het seksisme en het heteropatriarchaat. Deze mechanismes zien we terugkomen in de sociale structuren maar evengoed in de verhoudingen tussen militante trans* organisaties en feministische organisaties, en zelfs binnen de trans*organisaties. Transfeminisme is een verzameling reflecties die gevoed worden vanuit het feminisme en die zich losgemaakt hebben van het binaire denken rond lichaam en gender. Een debat waarin bruggen geslaan worden tussen deze thematieken, waarin gekeken wordt welke de strijdpunten zijn voor de komende jaren.

Quand? Jeudi 15 mai 2014, 19h00-21h00

Où? Maison Arc-en-ciel

Rue Marché au Charbon 42 Kolenmarkt

1000 Bruxelles

 

988311_481841008590546_594109260_n

FR: Dans le cadre du PrideFestival, Fat Positivity Belgium vous convie à sa soirée « Over the rainbow: all bodies do come true », le 09 mai 2014, à partir de 18h à la Maison Arc-en-Ciel de Bruxelles (42 rue du marché au charbon, 1000 Bruxelles).

 

« Soyons bleu-es de nos corps! Restons rouges de colère face à la grossophobie! Rions jaune de cet idéal de beauté qui tente de nous réduire au silence! Mais surtout, mettons-nous au vert et profitons ensemble d’une soirée de réflexions, de débats et de performances autour du militantisme gros. »

 

NL: In het kader van het Pride Festival, nodigt Fat Positivity Belgium je uit op haar grote avond:

“Over the rainbow: all bodies do come true”, dat zal plaatsvinden op 9 mei 2014, vanaf 18u00, in het Regenbooghuis te Brussel (Kolenmarkt 42, 1000 Brussel).

 

« Laat je lichaam geen blauwtje lopen! Geef fat phobia een rode kaart! Lach groen met het huidige schoonheidsideaal dat ons het zwijgen op wil leggen! Laten we het te grijs maken en samen genieten van een avond vol reflecties, debat en performances rond fat activisme. »

 

EN: In the frame of the Pride Festival, Fat Positivity Belgium is inviting you to its big night out: « Over the rainbow: all bodies do come true », organised on 09th May 2014, as from 6.00pm at the Rainbow House in Brussels (42 rue du marché au charbon, 1000 Brussels).

 

« Let’s give ourselves the green light to love our body! Let’s be blue in the face fighting fatphobia! Let’s give a black eye to the beauty ideal which tries to keep us out of the limelight! But, above all, let’s take this golden opportunity to enjoy a night of activities, debate and performance around fat activism. »

 

We want to see your QUEER colors shining through!

 

————————————————————————————————————

 

PROGRAMME – PROGRAMMA:

 

6.00pm – 10.00pm: Let’s cut down the diets!

NL: Om de editie 2014 van de internationale ‘No Diet Day’ te vieren, nodigen we jullie uit om samen komaf te maken met diëten: laten we ze verscheuren, vernielen, en er mee lachen! Breng tijdschriften, pamfletten en boeken mee over diëten die je (nog?!) thuis hebt liggen, we zullen er voor zorgen dat ze een geweldige avond beleven met ons!

 

FR: Afin de célébrer la journée sans régime 2014, nous vous proposons de venir mettre en pièce les régimes : déchirons-les, triturons-les et surtout rions-en ensemble ! Apportez avec vous tous les livres, magazines, leaflets de régimes (encore !?) en votre possession : on leur fera leur fête ce soir-là !

EN: In order to celebrate the 2014 edition of the international‘No Diet Day’, we are inviting you to cut down the diets in a team effort: let’s tear them up ; let’s crush them and let’s make laugh at them ! Bring any magazine, leaflet, book about diet that you might (still?!) have at home: we’ll make sure they’re spending a terrific night out with us!

 

 

—————————————————————————————–

 

7.30pm – 11.00pm: Queer Kicker Contest

FR: L’équipe de la Rainbow House vous invite à sa quatrième édition du désormais célèbre Queer Kicker Contest: Du jeu, du suspens, du fun, des affrontements sauvages, de la bière, et même des lots pour l’équipe gagnante!

NLHet team van het Regenbooghuis nodigt je uit voor de vierde edite van haar fameuze Queer Kicker vol uitdagingen, stress, plezier, wilde confrontatie, bier, en… een aantal fantastische prijzen voor het winnende team!

 

ENThe Rainbow House team is inviting you for its fourth edition of the famous Queer Kicker: Contest : Challenge,  stress, fun, wild confrontation, beers and… some wonderful prizes for the winning team !

 

 

—————————————————————————————–

10.00pm – 10.30pm: Performance – Inside-Out

NL: Het verhaal van twee lichamen… Het verhaal van stigmatisering, interiorisatie en van onverschilligheid. Maar het is ook het verhaal van reactie en empowerment. Het verhaal van een waarheid, maar ook van een leugen. Dit is het verhaal, en het begint nu.

 

FR: C’est l’histoire de deux corps… C’est l’histoire d’une stigmatisation, d’une intériorisation et d’une indifférence. Mais c’est aussi l’histoire d’une réaction et d’une réappropriation. C’est l’histoire d’une vérité, mais aussi d’un mensonge. C’est l’histoire, et c’est maintenant.

ENThe story of two bodies…The story of a stigmatization, an interiorization and of an indifference. But it is also the story of a reaction and of an empowerment. The story of a truth, but also of a lie. This is this story, and it starts now.

 

 

—————————————————————————————–

FR: Enfin, tout au long de la soirée, venez découvrir les activités organisées par Fat Positivity Belgium en 2013 et 2014 et venez discuter body positivity avec nous ce soir-là !

 

NL: Tot slot, de hele avond lang, kom langs en ontdek alle activiteiten die we hebben georganiseerd in 2013 & 2014 terwijl we praten over body positivity met onze geweldige dikkerdjes!

EN: Finally, throughout the night, come & discover all our activities organised in 2013 & 2014 while discussing body positivity with our lovely fatties!

—————————————————————————————–

Voel je vrij om deze uitnodiging te laten circuleren in je network!

N’hésitez pas à faire circuler cette invitation au sein de votre réseau ! 

Please feel free to circulate this invitation to your network! 


More information on Fat Positivity Belgium  : https://www.facebook.com/fatpositivitybelgium

More information on « Over the rainbow: all bodies do come true »:

https://www.facebook.com/events/1435955303317409

More information on PrideFestival: www.rainbowhouse.be 

—————————————————————————————–

A bientôt,

Tot binnenkort,

See you soon,

 

samedi 19 avril 2014 à 15h30

WARM-UP Massimadi Film Festival

WARM-UP Massimadi Film Festival

En préparation de sa 2ème édition, le festival Massimadi organise une journée de réflexion sur les homosexualités en Afrique.

Pour ouvrir le débat, le festival Massimadi Bruxelles invite dans le cadre d’une journée consacrée à l’homosexualité en Afrique.

La discussion sera précédée du film de Kikonyogo Kivumbi

« Gay Love in Pre-‐Colonial Africa : The Untold Story of Uganda Martyrs » (19 avril -‐ 40 min).

Partant de la situation en Ouganda, ce film sera suivi d’une discussion avec le public en présence d’invité.es autour de la question : « l’Afrique est-elle homophobe ? ».
Les récents faits et réactions homophobes qui font la une ces derniers temps en Afrique suffisent-‐ils pour conclure que l’Afrique est homophobe ?

Cette journée se poursuivra de manière festive avec trois concerts d’artistes et de groupes provenant de plusieurs pays Africains qui, à leur manière, apporteront leur soutien aux droits des homosexuel.les en Afrique et ailleurs dans le monde…

Infos Pratiques

Projection et débat : Entrée libre

Concerts et soirée : 12€ préventes | 15€ sur place.

Réservation : info@massimadi-‐bxl.be

 

 

 

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha