Le projet de loi anti-squat soutenu par le gouvernement belge prévoit de pénaliser l’occupation d’un lieu sans droit ni titre, même s’il est à l’abandon.

La loi prévoit aussi la condamnation des squatteur-euses qui ne se plieraient pas à l’ordonnance d’expulsion. Autrement dit, ceux qui n’ont pas les moyens de se loger n’auront plus d’autre perspective que la rue ou la prison !

Précaires, réjouissez-vous : un toit aux frais du contribuable vous attend dans la chaleur réconfortantes des cellules, pour la modique somme de…votre liberté !

Les possibilités pour déloger les squatteurs s’élargissent donc, et se renforcent, tandis que l’on ne remet quasiment pas en cause les inoccupations des logements laissés à l’abandon, l’augmentation des loyers, les pratiques des propriétaires véreux tels que les marchands de sommeil…

A l’origine de ce projet abject : un fait divers ayant eu lieu à Gand, monté en épingle par les médias et les pouvoirs politique : une famille de Rroms à qui l’on a loué une maison habitée par un couple parti en voyage pendant deux mois.

L’instrumentalisation de cette histoire, plutôt que de dénoncer la manipulation exercée sur cette famille vulnérable, et de mettre les politiques face à leur responsabilités concernant une crise du logement qui n’a pas lieu d’être, victimise les propriétaires et diabolise la pratique du squat en général.

Une manière d’apporter de l’eau au moulin de la gentrification et de la criminalisation de la précarité. Alors que l’occupation d’un lieu habité est un cas très rare, on occulte un phénomène bien plus largement répandu : l’impossibilité de se loger dans un contexte où les loyers sont de plus en plus élevés alors même que le nombre de logements vides dépasse le nombre de sans-abris !

Apportez votre soutien en signant cette pétition, pour que ceux et celles qui ne peuvent pas se loger ne risquent pas en plus leur liberté en refusant tout simplement de vivre dans la rue !

Plus d’infos sur le site du collectif de mobilisation contre la loi anti-squat : https://squatbelgium.noblogs.org/
pour signé la pétition : www.change.org: non-à-la-loi-anti-squat-en-belgique

 

 

20170323_213748Ce 21 mars 2017, en cette fin de trêve de pseudo-trêve hivernale, a eu lieu pour la deuxième année consécutive la manifestation « Un logement pour toutes et tous » à Bruxelles. Cette manifestation autonome s’est déroulée dans une atmosphère conviviale et déterminée, sans être perturbée par la police. Tout au long du trajet, les murs tristes de la ville se sont vus recouvrir de messages en couleurs dénonçant l’austérité et la répression. Tandis que dans les rues résonnaient des chants et des slogans contre la loi anti-squat, pour la liberté de squatter, d’être et de circuler, au rythme d’une batoukada effrénnée. Au bout de deux heures de marche, la masse a prit d’assaut la rue godecharles, tandis qu’aux fenêtres d’un bâtiment se laissait échapper une fumée colorée et qu’une banderole au message « C’est vide donc j’occupe. Non à la loi anti-squat. Leek, dus ik kraak » s’est vue déployée. Après un moment de frénésie collective, le collectif PiratonsBxl invita la manifestation à les rejoindre à l’intérieur de cette nouvelle occupation, bâtiment qui comme des dizaines de milliers d’autres était laissé à l’abandon. Les nouveaux.elles résistant.e.s se retrouvèrent autour d’un chaleureux repas et d’un petit concert humoristique de George Le Pigeon – le squatteur énervé. Ensuite, une assemblée horizontale prit place pour discuter collectivement de ce qu’adviendrait du lieu. Beaucoup d’énergie et de motivation étaient présentes, les idées, projets et propositions fusaient de toute part. Très vite l’envie collective semblait s’orienter vers la création d’un Centre Social. Au fur et à mesure de la discussion cette envie devenait de plus en plus concrète, jusqu’à finir par être actée. Tout le monde s’organisait alors pour essayer de mettre en place une logistique d’occupation, de résistance et de survie pour l’organisation des prochains jours.
Dès le lendemain, une nouvelle assemblée plus décisionnelle et organisationnelle s’est tenue en soirée. Les occupant.e.s semblaient être une nouvelle fois sur la même longueur d’onde dans les grandes lignes et les premiers groupes de travail ont commencés à se former :

Un nouveau Centre Social Anarchiste a vu le jour à Bruxelles !

Parmi toutes les idées et envies partagées, certaines activités sont programmées d’autres sont encore en court de construction.

Voici les prochaines activités programmées au CSA :

Dimanche 26 mars 15h : Café Vie Privée à propos de la surveillance, des luttes et de l’anonymat.
Lundi 27 mars 19h : Soirée jeux de rôles et de société. (Amenez vos jeux ! )
Mercredi 29 mars 14h : Atelier d’initiation au cirque
Mercredi 29 mars 18h : Table d’hôte
Mercredi 29 mars 19h : Boxe Antifa
Vendredi 31 mars 19h : Coiffure
Dans ce qui est dans les projets en court de formation et qui demandent de l’aide et du soutien :

Garderie pour enfants
Ecole de devoirs
Atelier de soudure
Radio Pirate avec la Coordination des Sans-Papiers et le soutien de Radio Paniek
Journal du Centre Social Anarchiste
Activités en lien avec les personnes sans-papier
Salle informatique
Cryptoparty
Création d’une bibliothèque et d’un infokiosque
Ecrivain public : aider personnes avec et sans-papiers, épprouvant des difficultés dans l’administration.
Création d’un atelier d’art
Création d’un atelier d’une permanence construction
Et d’autres à venir !!!
Continuez de vous informez en venant sur place ou en nous contactant ! N’hésitez pas également si vous avez du soutien logistique à nous apporter, des choses à nous donner.

21-23 rue godecharles ixelles.

occuponsbxl@riseup.net, bientôt des outils de communication propre au Centre Social seront à disposition (adresse mail, blog)

 

13244729_1614586048861181_4223445793738670992_n13237777_1614586055527847_5531710581911402872_n

 
Un festival né du constat que, bien que les questions de genres et de sexualités puissent être abordées de manière informelle à Bruxelles, elles peinent à émerger comme réel(le)s dynamiques/enjeux de lutte. Étant nombreux et nombreuses à en être frustré-e-s, nous avons pensé qu’au lieu de râler dans notre coin, il était temps d’imaginer un moyen de répondre frontalement à ce manque. Ce festival est donc l’occasion d’ouvrir un espace collectif pour approfondir des réflexions, des tentatives de déconstruction et de dépassement des identités. Car les identités nous étouffent et brisent notre imaginaire, mais ne parler que d’un dépassement total de ces réalités a tendance à les invisibiliser. Comment donc les prendre en considération, sans pour autant les revendiquer comme quelque chose à défendre ?
Nous ne sommes pas intéressé.e.s par une société, qu’elle se dise progressiste ou non, qui ne nous autorise que des désirs un peu moins bridés. Les universitaires et institutions en tout genre s’emparent de ces questions en les intégrant à ce monde puant de domination. Il nous paraît donc nécessaire d’ouvrir des espaces autonomes et auto-organisés pour envisager les genres et les sexualités comme des questions subversives. Aller à corps perdu dans le sens du renversement du pouvoir sous toutes ses formes, qu’il soit celui de l’état ou des institutions, celui qu’on retrouve dans les relations interpersonnelles et collectives ou celui qui régit nos vies par ses normes et ses valeurs.
Il paraît presque impossible dans ce monde d’imaginer des relations exemptes de toute forme de pouvoir. Cependant, il est possible de chercher, de construire, de proposer des outils pour nous renforcer. Pour certaines discussions et certains ateliers nous avons choisi d’expérimenter des espaces entre personnes concernées par des mêmes oppressions. Ils ne sont pas envisagés comme des moments d’exclusion, ni comme des moments où affirmer ou se renfermer dans des identités. Ces espaces sont plutôt envisagés comme des moments de rupture avec le quotidien. Ils créent l’occasion de partir de certaines réalités vécues et partagées pour se rencontrer, briser l’isolement, échanger, ou juste passer du bon temps. En espérant que cela puisse nous permettre de trouver un peu d’air dans un quotidien toujours plus asphyxiant.
Ce festival se veut aussi être un moment pour se questionner sur les multiples rapports de pouvoir (racisme, sexisme, homophobie, ou ceux qui n’ont pas de nom…), nous aimerions donc que toutes les personnes présentes soient attentives à ne pas reproduire ou laisser se reproduire des dominations. Certains comportements ne seront pas admis.
Ce festival n’est pas ouvert aux petit.e.s politicien.ne.s, aux universitaires carriéristes, aux chef-fe-s de tous bords.
On en jouit d’avance… !

https://lurticaire.wordpress.com/

Affiches du festival

Affiches du festival

 

12711317_1687967744784281_5038281211750732720_o

! APPEL A MANIFESTER LE 21 MARS !

A Bruxelles, il y a plus de 15.000 logements vides pour 5.000 SDF . En Wallonie, la situation n’est guère meilleure, il y aurait plus de 30.000 logements vides pour 8.000 SDF. Pourtant chaque année des gens meurent de froid dans la rue. Des milliers d’autres gens vivent dans des taudis minuscules aux loyers élevés. Nombre de locataires consacrent la plus grande partie de leur revenus à leurs loyers, d’autres n’ont tout simplement plus la possibilité de les payer et se retrouvent face à des menaces d’expulsions ne pouvant faire qu’empirer leur situation.

Les expulsions de locataires et de squatteur.euse.s s’enchaînent et ce particulièrement à partir du printemps et de la fin de la trêve hivernale dans les sociétés de logements sociaux. Pendant ce temps, nombre de riches propriétaires voient leurs portefeuilles s’engraisser grâce à la spéculation immobilière. Cette spéculation a pour conséquence l’abandon de nombreux logements permettant de rendre virtuellement l’offre moins importante que la demande ce qui fait bien entendu augmenter les loyers déjà très élevés.

Face à cette situation intolérable, la réponse de l’État reste toujours la même : des pouvoirs publics incompétents, le contrôle et bien entendu la répression. Les procédures d’expulsions sont de plus en plus souvent expéditives. Le CD&V a même déposé un projet de loi afin de punir d’emprisonnement le fait de squatter, ce qui revient une fois de plus à criminaliser les pauvres.

Nous ne nous laisserons pas faire !
Nous ne nous laisserons pas intimider par la répression !
Organisons-nous collectivement pour rendre difficile ces expulsions comme cela se fait déjà dans d’autres villes d’Europe. Contre la hausse des loyers et la spéculation immobilière !
Pour la réappropriation et non la détérioration des biens immobiliers ! Occupons les logements vides ! Défendons ces occupations ! Un toit pour toute et pour tous !

C’est pour défendre ces revendications que nous appelons à manifester en cette date symbolique du début du printemps et du début des expulsions de locataires de logements sociaux ce 21 mars 2016 à 17H à Porte de Namur, Bruxelles !

Nous contacter : collectif piratonsbxl à l’ email : occuponsbxl@riseup.net

Nous appelons aussi à une assemblée générale sur le sujet le 14/03, les infos suiveront.

Plus d’infos sur piratonsbxl.noblogs.org

 

 

 

Ce 21 Janvier la commune d’Anderlecht a fait expulsé des squatteurs des 7-9 avenue des droits de l’homme dans le quartier de la roue sur base d’un faux constat d’insalubrité… Les squatteurs ont donc décidé d’occupé la commune

 

L’idée de la rencontre des Cryptides* est née du constat qu’il nous
manque des espaces féministes pour parler de notre rapport de domination
envers les animaux, en l’articulant aux différents rapports de pouvoir
qui existent entre les humain-e-s.

Nous ne nous reconnaissons pas dans les militantismes animalistes
existants et nous aimerions construire un mouvement/réseau pour nous
réapproprier la lutte antispéciste, et la réinventer à partir de nos
réalités et de notre conviction que les systèmes d’oppression sont
imbriqués.

Notre envie est de nous rencontrer dans une dynamique féministe en
mixité choisie, et de réfléchir aux liens entre le sexisme, le spécisme
et les autres dominations, sans les hiérarchiser et en partant du fait
qu’elles sont toutes reliées et se co-construisent.

C’est un espace qui peut être investi par chacun-e pour construire
ensemble . Venez avec vos idées et vos envies et matériaux d’ateliers,
de discussions, de travaux pratiques (création de pochoirs, de
sérigraphie…), vos propositions de films, recettes etc !!

Les Cryptides se déroulent du 8 au 12 août au Taillis Vert, à
Saint-Julien-Molin-Molette (42), en mixité choisie
lesbiennes/meufs/filles/trans/gouines/femmes.

La rencontre est autogérée : un groupe prépare la base, puis sur place
on organise ensemble les tâches de la vie quotidienne.
L’espace peut accueillir 30-40 personnes. Pour l’hébergement, tout le
monde peut camper (ramène ta tente!), et il y a quelques lits
disponibles pour les personnes qui en ont besoin. Le lieu est accessible
aux personnes en fauteuil, mais ce n’est pas l’idéal au noveau du
confort .
Nous cherchons des interprètes bénévoles en LSF !
La participation au lieu est de 2e par jour et par personne, et les
repas vegan à prix libre.

*Un-e cryptide est un-e animal-e non identifié-e

FORMULAIRE D’INSCRIPTION pour la rencontre des Cryptides du 8 au 12 août
2015 :
A envoyer par mail à l’adresse cryptides@riseup.net

Prénom :
mail :
numéro de tel où on peut te joindre :
Je viens du … au … (si tu peux etre présent-e du 8 au 12 c’est
vraiment mieux!)
Idées d’atelier/discussion/échange :
Je peux prêter des équipements collectifs (vidéoprojecteur, sono,
barnum, gamelles…) :
Les langues que je peux traduire :
Je peux signer en LSF :
Allergie(s) :
Besoins particuliers (nourriture, lit, etc) :

 

La ville veut expulser “De Vloek (La Malédiction) le 5 janvier 2015

Aujourd’hui, 2 juillet 2014, une lettre d’huissier à été envoyée par la municipalité à l’espace autogéré De Vloek (La Malédiction). La lettre stipule que nous devons évacuer les lieux avant le 5 janvier 2015. Si la ville réussit, c’est un des derniers espaces autogérés de La Haye qui va disparaître.

deVloekA5internet

La ville nous informe, dans sa lettre, que De Vloek doit laisser place à une toute nouvelle école de voile. Actuellement, cette école de voile est située dans le centre antique qui est juste en face de De Vloek. Le centre nautique, qui a été spécialement construit pour la voile de compétition, a été terminé en 2006 mais est resté inoccupé pendant des années. De nombreux bâtiments du voisinage sont pourtant également inoccupés. Il y a donc certainement assez d’autres endroits pour les sports nautiques. De nouvelles constructions sont tout simplement inutiles et il semble que notre espace devrait laisser la place à de nouveaux bâtiments inoccupés.

Au cours des dernières semaines, nous sommes allés deux fois à la mairie pour évoquer le problème. Nous n’avons pas eu d’informations concernant la faisabilité du projet. Il est aussi incertain qu’il y’ait suffisamment d’usagers intéressés par ce projet d’école de voile. Après les discussions, la municipalité nous a promis de voir le planning avec nous, mais ca n’est jamais arrive. Quelques jours plus tard, nous recevions finalement un planning succinct, sur une demi-feuille a4, accompagné d’une lettre nous informant que nous devions quitter les lieux avant le 5 janvier 2015.

Au lieu de voir la valeur intrinsèque de De Vloek, il nous a paru évident que la ville est seulement intéressée par l’argent que la vente de l’espace public va lui apporter. Nous pensons que la ville devrait plutôt se soucier de ce qui est important pour les habitants de La Haye et ce qui est bon pour la communauté. Avec des espaces pour les sports nautiques, il devrait aussi y avoir des espaces comme De Vloek. De Vloek est un endroit très important pour des milliers de personnes.

De Vloek veut perdurer sur le même lieu et n’a pas prévu de fuir la bataille. De Vloek est un endroit vivant et une source d’inspiration qui a totalement sa place sur le port. Cette nouvelle école de voile n’est qu’un nouveau projet immobilier vaniteux qui n’apporte pas grand-chose au voisinage. Depuis des années, le conseil municipal de La Haye essaie de transformer le port de Scheveningen en un paradis pour plaisanciers et bobos. De nombreuses entreprises, comme des compagnies de transport maritime ou d’import/export ont du laisser la place à des appartements hors de prix, à des bureaux vides et à un centre nautique ou aucun habitant de Scheveningen ne se sent chez lui.

Par conséquent, nous allons prochainement organiser des actions pour sauver De Vloek. Nous invitons tout le monde à faire de même et à participer à nos actions. La ville a construit pendant trop longtemps pour une riche élite et ne se soucie guère des projets qui ont été lancés par les citoyens. Au lieu de soutenir ces initiatives, de plus en plus d’espaces autogérés sont en train de disparaître à La Haye. Moins d’espaces de rencontres sociales et culturelles vont transformer la ville en un cimetière et les citoyens créatifs et actifs vont quitter la ville de plus en plus. « La Malédiction » est aussi un des derniers endroits ou il est possible de manger, boire et assister à des spectacles pour une somme modique.

De Vloek a été ouverte il y a 12 ans et a laissé son empreinte dans le port de Scheveningen par les nombreuses actions caritatives et à but non lucratif qui s’y sont développées.
De Vloek est constituée du restaurant bio et végétalien Water en Brood (Au pain et à l’eau), de la salle de concert De Piratenbar (Le Bar des Pirates), de nombreux espaces de travail, studios, espaces de vie et salles de répétitions. Tout ce qui a commencé et s’est perpétué au sein de De Vloek l’a été sans aucun soutien institutionnel, sans subventions et l’espace est autogéré. . Toutes les semaines, des centaines de personnes participent aux activités de De Vloek. Les espaces alternatifs comme celui là doivent être préservés.

De Vloek doit survivre!

http://devloek.nl/agenda/

 

Dublin - 25 au 28 septembre - Rassemblement international de squatteurs

 

http://convergence.squatte.rs

 
 Voir l’entête complet

Je laisse la parole à mon amie Alice, gérante du label Attila Tralala :

« La Belgique et la France sont enfin éliminées de la Coupe du monde.

La plaisanterie est close pour un moment, pas trop tôt.

Des dizaines d’États souverains ont accepté d’être inféodés à une officine privée, au pouvoir économique démesuré, la FIFA.

Dans la foulée, par aveuglement et souvent par crétinisme congénital, les populations de ces États ont accepté sans moufeter l’asservissement médiatique auquel on les soumettait.

Rien de neuf, certes, si ce n’est le semblant de communion exceptionnellement universel qui a animé une grande partie de la planète, et qui, malheureusement, s’est contenté de ne servir à rien.

Et ne me parlez pas de sport, je vais encore me pisser dessus de rire. on n’aura jamais assisté qu’à la glorification du fric-roi. 

Ils sont loin les JO de 68, où les athlètes médaillés eurent le courage de profiter de leur médiatisation pour soutenir publiquement le Black Power. on le leur a fait payer cher, ça oui, mais je veux imaginer qu’ils sont fiers de leur choix, plus en tout cas que ceux de nos clowns en shorts qui ont vendu leur image pour promouvoir des supermarchés ou des casques audio. »

Et maintenant que la grande fête du sport est terminée, on peut jeter du déodorant sur Gaza, reprendre les expulsions de squats, bidonvilles (dont ceux de Nanterre, Bagnolet, Saint-Denis et Aulnay, ou cette famille tchétchène dans les Cévennes). La teuf quoi.

Pour un autre aperçu de ce que peut être le football, je vous conseille le dossier « Foot Populaire Vs. Foot Business » dans le CQFD du mois de juin. En lisant ce dossier, on se peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec l’opposition entre la musique business et la musique dans notre genre (difficile d’y mettre un terme adéquat) qui essaye de raconter quelque chose. « Adorno craignait qu’un monde sortant tout droit des horreurs passées ne s’entiche d’une musique qui se contente de faire plaisir à l’auditeur, sans susciter le moindre élan critique. C’est la musique qui effacerait l’histoire. La musique qui tentait de donner du sens à l’inimaginable (…) n’aurait pas sa place dans ce monde-là, c’est ainsi que le fascisme reprendrait racine dans le monde politique. » (Greg Milner)

On les aura, donnons du sens à l’inimaginable, bienvenue dans Mon Cul.
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
CATALOGUE MON CUL
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Voici quatre disques, dont un repressage. J’ai retrouvé deux cassettes d’Alligator et trois cassettes de Bile Clinton (toutes les deux épuisées depuis longtemps), si ça intéresse des gens.

La caisse Mon Cul est présentement vide… Entre toutes les nouvelles sorties, les commandes à Mississippi et le fait que j’ai moins sorti la distro ces dernières semaines, ben y’a plus rien. Comme quoi le truc tient à pas grand chose. En tout cas, si des choses vous tentent, c’est le moment !

N’oubliez pas que « la collection de disques d’un audiophile devient un harem symbolique. » (Dr Henry Angus Bowes)

PUISSANCE SEXUELLE GARANTIE

TAULARD – Les Abords du Lycée – LP

taulard_cover

TAULARD – Les Abords du Lycée – LP – TOFU 74  – 8 euros

 

Téléchargement Libre / Free Download

Taulard a commencé après l’achat d’un vieux synthé à 15 euros au marché aux puces.

Depuis, pas mal de concerts et ce très beau disque.

« La nature se déchaîne » est inspirée de la chanson « Le chant des Oyseaulx » de Clément Janequin.
Chansons enregistrées en juillet 2013 à Thorens-Glières par Nolive, mixées par Nolive, masterisées par Antoine.
pochette par Julien Dupont. juliendupontandrelated.blogspot.fr

Coproduction Taulard et Mon Cul.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Split GHOST TRAP / BITPART

ghosttrapbitpart_back

Split GHOST TRAP / BITPART – 10 » – TOFU 75 (marqué TOFU 71 dans l’insert) – 8 euros

Téléchargement Libre / Free Download

Les Bitpart sont des habitués de Mon Cul, ils reviennent avec ces trois superbes titres que je compte parmi mes préférés du groupe. Ghost Trap vient d’Irlande avec deux expatriés parisiens (ex-Misspent Youth, Insalus et j’en passe) et nous assène un punk teinté de sonorités à la Dinosaur jr, Lemonheads, avec beaucoup de classe. Le split devait sortir pour leur tournée commune et finalement est arrivé juste après… Yeah.
Pochette par Arrache-toi un oeil.

Coproduction avec Gateau Blaster, Donnez-moi du feu, Corn Dog, Uproar for Veneration, Wee Wee, Rorschach, Analog Profusion, Tenebrae.
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

DONKIRI – 7″

donkiri

DONKIRI – 7 » – TOFU 76 – 5 euros

Téléchargement Libre / Free Download

DON VITO + DAIKIRI = DONKIRI

Pas besoin d’en dire plus je pense, c’est un peu claque + claque = double claque dans ta gueule

Pochette par Craoman et sérigraphie au Dernier Cri à Marseille.

Coproduction avec Aïnu, Whos Brain, Tremor Panda.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

LA COMPIL A DEUX BALLES #2 – REPRESSAGE !!!

LA COMPIL A DEUX BALLES #2 – CD – TOFU 50 – 2 euros

Epuisée au bout de deux mois, la revoici enfin…

Pochette par David Snug

Téléchargement Libre / Free Download (avec toutes les plages / with all tracks)

Téléchargement Libre / Free Download (une seule plage / just one track)

Avec : Trotski Nautique, Lausen, Le Crabe, Youth Avoiders, Marylin Rambo, Jad Fair, Tonnerre Mécanique, Manuel J Grotesque, Gerard Mororder, Le Singe Blanc, Chapelle 59, Seasick6, Yann Nada, Desecrator, Daymare Nightmare, Anita & Rosita, Taulard, Philippe Petit, Anne Laplantine, Daikiri, NO-D, Lichen, Profondo Rosso, Jay-HM, Kre ke ke kex koax koax, Fabien Porée, Jean-Hervé Marouin, Don Vito, Meurtre, Abdullah Sheraton, Le Chevalier de Rinchy, X-OR, Lobster Killed Me, Uzbeks, Demokhratia, Mur, Andrea Rottin, Pneu, Louise Mitchels, Pavé, Le Fond de l’Air Effraie, Classic Dracula V, Zea, Guilhem’ All, Grrzzz, Raimon Rivage, Pizzza, Judas Donneger, Batalj, Seb Radix, It’s all good in the woods, Trashley, Ultracoït,  Prön Flåvürdik, Bonne Humeur Provisoire, Subtle Turnhips, Le Death To Mankind, Dr Snuggle & MC Jacqueline, Unlogistic, Abject Object, Krinator, Tc43, Mr Marcaille, Crippled Old Farts, sadique Reverse, Hopopop, Fraud, Peur Panique, Soeur Fantôme, Nunc Est Bibendum, Bile Clinton, Zombies Are Pissed, Crabs, Kalicia Katakov, Oso El Roto, Klaus Legal, Bitpart, Courge, Koenigstein Youth, Llamame La Muerte, Serendhi Pity, Howdoyoudance, Besoin Dead.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Et puis pour finir, une ptite blague de David Snug, sur une idée de Laurent Lemant, des t-shirts « la vie est trop Kurt » sérigraphiés par Arrache-toi un Oeil. Ils seront dispos à partir du 10 septembre. 10 boules, t-shirt blanc ou gris, coupe homme ou femme, S, M et L. Y’en aura que 50.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

DISTRO MON CUL
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ach, mon piti Hans, tu zais jé trouffé pleins de cholis pitits disques et livres pour zé mois-ci.

Il y a les nouveautés Mississippi Records qui sont à tomber, mais aussi d’autres choses diverses et variées, comme des disques du label Folkwelt, ou bien la cassette de la Fïole, le vinyle de Lost Pagan, la réédition de Lucrate Milk, et j’en passe ma gueule.

Tout est à décortiquer là : http://moncul.org/distro_vinyle/nouveautes-distro-juillet

Deux bouquins en distro et le nouveau Underwood (très bientôt le nouveau Plus que des Mots) c’est là : http://moncul.org/distro_zine/ihar-alinevich-sur-la-route-de-magadan
Par ailleurs, la distro Mon Cul sera présente le 6 septembre au DIY Punk Paris, mais aussi au Magasin 4 de Bruxelles le 5 octobre !

détails : http://pariskiwi.org/~parislagrise/mediawiki/index.php/Agenda/Detruire_Ennui_Paris/9-6-2014_-Event_1

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

CONCERTS MON CUL
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Besoin Dead sera en concert le mercredi 17 septembre au Picolo (Saint-Ouen) puis :
19 septembre – Chadron @ Pakebot
20 septembre – Grenoble @ La Baf
21 septembre – Lyon @ Grrrnd Zero
(si vous voulez passer commande pour des disques, vous me dites, car je ne vais pas prendre de distro comme je descends en train)
En octobre, Bitpart et Besoin Dead partent en week-end :
3 octobre – Metz @ La Chaouée
4 octobre – Liège @ Le Garage
5 octobre – Bruxelles @ Magasin 4 (pas de concert, mais distro Corn Dogs et Mon Cul)

Le Singe Blanc au Magasin 4 le vendredi 5 septembre

DALIDA :
Vendredi 3 octobre à Reims
Samedi 4 octobre à Tours
Et du 17 octobre au 2 novembre > SUICIDE TOUR

UltraDemon sera aussi en tournée au mois d’octobre, dont une date aux instants chavirés le 10 octobre (le reste : http://ultrademon.free.fr/menu.htm )
Sinon Mon Cul a une soirée carte blanche au Monstre Fest à Genève le 15 novembre prochain. Normalement, vous pourrez y voir : Alligator, Taulard, Presque Maudit, Krinator, Besoin Dead, Cimetière de Blonds, Hopopop et Trotski Nautique. + expo Arrache-toi un oeil et David Snug.
27 novembre, Besoin Dead au Cirque Electrique.
Autre carte blanche à Mon Cul (comme quoi les gens n’ont pas peur de ce qui en sort) celle des Cuizines à Chelles le 5 décembre avec Headwar, Presque Maudit, Trotski Nautique et Ultra Demon

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
PARLE A MON CUL
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Une lectrice de Grenoble nous fait de pertinentes remarques :
Cher mr moncul,
Tu tombes à pique je viens de lire Marie-Claire et il y a un grand salon du
DIY porte de Versailles, tu y vas ?
http://www.creations-savoir-faire.com/Actus/Le-fil-de-l-actu-2014-du-salon-du-Do-It-Yourself/Le-visuel-2014-du-salon-du-DIY
Ah oui en ce moment on s’arrache le concept…
Allez, pour le plaisir une petite citation d’un article du monde :
« Quant aux origines du DIY, elles sont multiples et ne peuvent être
récupérées. Elles puisent dans l’histoire de l’humanité, s’inspirent des
savoirs des populations dites primitives, et pourraient même se retrouver
à la fois dans les phalanstères de François Marie Charles Fourier
(1772-1837), les remèdes de grands-mères, les cours d’économie domestique
de Mme Millet Robinet, de la fin du XIXe siècle, le mouvement scout ou les
kibboutz… En droite ligne, ce mouvement trouve pleinement ses racines dans
la sous-culture hippie, davantage que dans le punk comme certains le
prétendent. »
Alors alors on croyait avoir inventé quelque chose mr le label très diy????
Allez allez, on leur fera la peau, en attendant j’en veux bien des compil à 2
balles dans ma distro!!!… Elle est bien cette compil
des bises
Mako

————————————————————————————————-

Autre remarque, très sobre, d’un lecteur parisien :

« De la merde ton site.« 
Cher lecteur, oui, c’est de la merde puisque ça sort de mon cul

————————————————————————————————-
Pillipe n’apprécie pas que nous soyons frileux à ce que des magazines de merde détachent la compil Nevemind de sa propre réalité, la dénaturant en nous faisant passer pour des marioles, quitte à ce qu’on se fasse insulter. Il s’insurge :

« la couverture médiatique ?? c’est surement un des disques rock les plus vendu en France. Reprenez un Def Leppard je sais pas si les gens en auront queq chose a foutre. »

Pillipe, ton adresse Caramail ne fonctionne plus depuis au moins 2009, c’est vraiment dommage car je m’étais fait chier à te répondre. Là, du coup, j’ai la flemme, même si c’est un débat vraiment ultra passionnant de la mort que tu lances.
————————————————————————————————-
Enfin, Mr Marcaille, après que votre serviteur ait réussi à assouvir un de ses rêves d’ado en voyant Iron Maiden à Arras, nous écrit, voici notre échange :
– Alors, heureux ?
– C’était super, à la fois grandiose et kitch.
– Je sors d’un buffet chinois à volonté, je vois exactement ce que tu veux dire.

https://www.youtube.com/watch?v=l5xTX_YZCMs

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
TRUCS DE GAUCHISTES
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Des fois ça vaut le coup de vérifier ce qui tombe dans les Spams. Comme ça, j’ai trouvé Nada-info ( http://nada-info.fr ), site d’autoproduction d’informations alternatives sous format vidéo. Les vidéos disponibles en ligne sont très pertinentes, j’ai donc hâte de visionner les longs métrages qu’ils sont en train de réaliser et pour lesquels des souscriptions sont ouvertes ( http://nada-info.fr/site/?p=35 ). Ils ont mis en ligne des scènes inédites des Nouveaux Chiens de Garde ( http://vimeo.com/99173325 ) qui ne seront pas sans vous rappeler le travail idéologique par les mots employés, décrit par Victor Klemperer.

————————————————————————————————-

Article 11 va s’arrêter et ça me vénère. Encore deux numéros et ils jettent l’éponge… C’est triste.

————————————————————————————————-

Par contre, CQFD continue et si vous voulez que ça continue, c’est bien de s’abonner. Les derniers numéros étaient vraiment très biens.

————————————————————————————————-

Et enfin les éditions Paillettes ont réalisé une traduction française de la brochure Towards a less fucked up world: sobriety and anarchist struggle. De Nick Riotfag, pédé straightedge états-unien, et qui parle de sobriété dans une perspective radicale, de la place des substances dans les scènes, communautés, milieu punk, activistes, anarchistes… Je n’ai pas eu le temps de la lire, mais c’est un sujet qui mérite réflexion, du coup je vous la file. La brochure est accessible en ligne là :
http://www.fichier-pdf.fr/2014/06/24/talfuw-copie/

—————————–——————————————————————-
Wafaa Charaaf est en prison depuis le 9 juillet 2014, elle est passée en  procès à Tanger (au Maroc, pour ceux qui auraient perdu leur cerveau sur Facebook) le 11 août 2014. Elle est accusée de diffamation envers la police et condamnée a un an de prison ferme et a une lourde amende pour dommage et intérêt.
Elle affirme que le 27 avril, suite a une manifestation ouvrière à laquelle elle a participé, avoir été enlevée, les yeux bandés, torturée et interrogée plusieurs heures par des personnes en civil, puis après que ses ravisseurs lui ait ordonné de ne plus militer, fut relâchée a 12 km de la ville.
Mr Boubker Khamlichi, soutient Wafaa et l’emmène a l’hôpital, pour cela il sera lui aussi arrêté et accusé de complicité avec la jeune militante. Il fera la gréve de la faim et des médicaments pendant sa garde a vue (il est âgé et diabétique). Son état de santé est inquiétant, ce qui a accéléré sa remise en liberté.
Plusieurs militants se posent des questions, à qui le tour ?

La justice marocaine ne veut apparemment pas de témoin étrangers. Pendant ce temps, les
entreprises européennes Europe investissent dans la zone franche de Tanger, le tourisme européen au Maroc est florissant (business must go on). Mais pas de place dans ce régime pour une observatrice française des droits de l’homme… Et très peu d’informations dans les journaux marocains et internationaux !

Wafaa Charaf passera en procès en appel courant septembre/octobre. Elle a besoin de notre soutien. Des comités de soutien existent au Maroc, en France,en Espagne et dans d’autres pays d’Europe.

contact a Paris:
Fatima de AILES-FM femmes du Maroc
ailesfm@gmail.com
Association Interculturelle pour la Laïcité, l’Égalité et la Solidarité
avec les Femmes du Maroc

http://www.afaspa.com/article.php3?id_article=612

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

PARIS KIWI – http://pariskiwi.org
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Alors y’a des gens dans d’autres villes ou régions qui seraient motivés à faire la même chose. C’est-à-dire un site participatif avec agenda concert et archivage de nos pratiques (liste des collectifs, groupes actuels et passés, etc). Si nous n’archivons pas nos pratiques, personne ne le fera pour nous. Si vous êtes motivés à en faire de même pour votre ville ou votre région (parfois ça a davantage de sens de le faire au niveau d’une région, comme pour la Bretagne, par exemple), n’hésitez pas à m’en faire part. L’idée serait de créer par la suite un site regroupant les liens vers les différentes initiatives locales en fournissant les liens vers tous les sites. Chacun garde son autonomie locale, mais tout est relié.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

LIVRES MON CUL (rien de ce qui suit n’est à vendre chez mon cul)
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Je vous conseille vivement la lecture de Perfecting Sound Forever. Une histoire de la musique enregistrée de Greg Milner (2009, chez Le Castor Astral). Un livre passionnant, commençant par deux citations, l’une de Bob Mould et l’autre de… Pierre Bourdieu. C’est bourré d’anecdotes incroyables, le tout très bien sourcé et informatif. Un gros boulot.
Ah et puis je vous parle rarement de BD mais j’adore ça, du coup ce mois-ci je vous conseille ces BD :
Punk Rock & Mobile Homes de Derf Backderf (2010, Éditions çà et là)
C’est un peu une BD universelle sur le Punk Rock, ou en tout cas l’idée que je m’en fais.

L’Arabe du Futur. Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984) de Riad Sattouff (2014, Allary Éditions). Ce livre raconte l’histoire vraie d’un enfant blond (Riad Sattouf) et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad. Tellement drôle et horrible à la fois. C’est assez fou qu’il se souvienne de tout ces détails (et notamment des odeurs corporelles qu’il décrit à chaque fois avec précision). Il y aura a priori un tome 2 que j’attends avec impatience.

et puis les deux dernières BD de David Snug (Les Rois de la Récré / La Maison n’accepte pas l’échec) dont les mérites ne sont plus à vanter :

Et puis du coup je sais pas si vous avez entendu parler de SBAM!, une initiative des éditions Cornélius, Les Requins Marteaux, Le Frémok. Ils vendent 5 BD pour 10 balles, des bonnes BD en plus, mais qui étaient passées inaperçues. C’est aussi un moyen de remettre les librairies en lumière, parce que Amazon c’est de la pourriture au cas où vous sauriez pas (cf. cet article du Monde Diplo). Va voir sur le site où est ton magasin de BD le plus proche participant à ce truc. http://www.sbam.buzz/

Et d’ailleurs, en parlant des librairies et maisons d’éditions qui galèrent en partie à cause d’Amazon, la maison d’éditions bruxelloise ADEN met la clef sous la porte…
http://www.radiopanik.org/emissions/panik-sur-la-ville/mourir-a-15-ans-etre-editeur-et-libraire-a-bruxelles-/
http://www.aden.be/index.php?aden=dalai

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

FILM MON CUL
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Voici la vieille dame indigne de René Allio (1965). Superbe film que j’ai vu pour la première fois cette semaine, au cinéma (il vient de ressortir en version mega masterisée machin). A Marseille, après le mort de son mari, une vieille dame décide de prendre sa liberté et prendre du bon temps, allant à l’encontre des attentes conventionnelles. Un film qui vaut le détour. Il est donc dans quelques salles en ce moment.

Lien valable jusqu’au 5 septembre : http://we.tl/pIkwK47WBa

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

TORRENT DE MON CUL
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*
Tout le catalogue Mon Cul toujours disponible de manière éphémère en torrent. Un torrent par année.

http://thepiratebay.se/torrent/8340253/ET_MON_CUL_C_EST_DU_TOFU___2009

http://thepiratebay.se/torrent/8340324/ET_MON_CUL_C_EST_DU_TOFU___2010

http://thepiratebay.se/torrent/8340426/ET_MON_CUL_C_EST_DU_TOFU___2011

http://thepiratebay.se/torrent/8340548/ET_MON_CUL_C_EST_DU_TOFU___2012

http://thepiratebay.se/torrent/9444037/ET_MON_CUL_C_EST_DFU___2013

Pour les ami-e-s habitant dans des pays où Piratebay est prohibé, voici le lien pour directement télécharger les fichiers torrent : TORRENT DE MON CUL

Pendant qu’on fait les malins, deux des fondateurs de Pirate Bay sont toujours en prison. Vous pouvez leur écrire et leur envoyer des bonbons vegan.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Maintenant, mon pote Steve va vous expliquer pourquoi que c’est nous les producteurs de vinyles qu’on a raison :
« Pour moi, le problème primordial des systèmes numériques – et c’est leur problème depuis leur avènement – c’est leur caractère éphémère. Si on appelle ça un enregistrement sonore, c’est parce que c’est censé être l’enregistrement permanent d’un événement. Or il n’y a pas de technologie numérique qui soit capable de produire un enregistrement permanent au sens où la technologie analogique le permet, qu’il s’agisse d’un cylindre en cire ou bien d’un enregistrement analogique magnétique. Ceux-là sont effectivement permanents. Sauf si quelqu’un pète les plombs et détruit physiquement le support, il est là pour de bon. (…) Le disque vinyle survivra certainement au CD. Je ne pense pas assister à la fin de la fabrication d’albums vinyle de mon vivant. » Steve Albini
 
mais ouais Steve, bien d’accord avec oit
 
Bon baisers de Mon Cul

(ps : merci à Tom Reck pour les images piquées dans son mail pour le Festival Bien Pourri…)
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha