Jan 262013
 

Les députés russes unanimes pour museler les gays

  •  par Antoine Gessling sur : 360°
douma

Des militants LGBT ont été arrêtés aux abords de la Douma. DR.

En première lecture, le texte qui interdit toute «promotion» de l’homosexualité a été plébiscité par la Douma. Seul un élu sur 390 a osé voter contre le texte.

Sans surprise, la chambre basse du Parlement russe a adopté aujourd’hui en faveur d’une loi qui interdit la «propagande homosexuelle» au niveau national. La quasi totalité des députés – 388 – ont voté le texte. Il n’y a eu qu’une seule voix contre et une abstention. Par ce texte, la Douma entend bannir tout matériel ou manifestation qui ferait la «promotion de l’homosexualité comme un comportement normal» auprès des mineurs. La proposition de loi qui prévoit des amendes de 5000 roubles (123 euros / 154 fr.) doit encore passer deux votes avant d’être signée par le président Vladimir Poutine. Des lois analogues sont déjà en vigueur dans plusieurs villes et régions du pays.

Avant le vote de la Douma, des échauffourées ont éclaté devant le parlement. Des activistes orthodoxes et d’extrême droite ont jeté des œufs sur une trentaine de militants LGBT. Comme à l’accoutumée, la police antiémeutes a embarqué les militants LGBT, sans inquiéter leurs agresseurs.

Chasse aux tatouages gay dans les rangs de l’armée

  •  par A.G.
russe-militaire

Pour combattre l’homosexualité et la prostitution parmi les troupes, l’état-major russe doit suivre de nouvelles instructions lors du recrutement.

Le ministère de la Défense russe a ordonné à ses forces armées de porter une attention toute particulière aux tatouages portés par les recrues. Un nouveau «guide pour les examens physiques» suggère de dépister les homosexuels et les «déviants» en repérant des dessins «près du visage, sur les organes sexuels et sur les fesses». Ces derniers trahiraient la «malléabilité du jeune homme, sa disposition de se soumettre à la volonté d’autrui», rapporte le «St. Petersburg Times», et devraient servir de «signal» pour un entretien approfondi sur la sexualité du candidat.

Exploitation sexuelle
L’homosexualité est perçue comme une des «plaies» de l’armée russe. En 2007, un rapport d’une commission de l’ONU sur l’exploitation sexuelle avait fait grand bruit dans le pays. Il soulignait que de nombreux jeunes soldats se prostituaient – certains sous la contrainte de leurs camarades ou d’officiers qui leur servaient de proxénètes – ou subissaient des viols. Par ailleurs, une idée reçue parmi l’état-major est que certains homosexuels font leur service militaire (obligatoire en Russie) «seulement pour trouver des partenaires sexuels».

Pas de pacs pour les gays et lesbiennes polonais

  •  par F.T.
tusk

C’est un échec personnel pour le premier ministre polonais, Donald Tusk, qui soutenait le projet de loi contre une partie de sa propre majorité.

Par une courte majorité, le Parlement de Varsovie a rejeté, ce matin, un projet de partenariat ouvert aux couples de même sexe.

Les couples gay et lesbiens polonais devront encore attendre avant d’obtenir une forme de reconnaissance de l’Etat. Le Parlement de Varsovie a rejeté, ce matin, un projet de loi sur un partenariat enregistré similaire au pacs français (ouvert aux hétérosexuels) par 228 voix contre 211 et 10 abstentions. Le texte avait été soumis par Plateforme civique, le parti libéral-conservateur au pouvoir. Le premier ministre, Donald Tusk, s’était engagé en faveur de la nouvelle loi, contre l’avis de certains membres de son gouvernement, notamment de son propre ministre de la Justice. Jaroslaw Gowin avait estimé que ce pacs à la polonaise était contraire à la Constitution.

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha