Fév 062013
 

Encore un «ex-gay» attrapé la main dans le slip

  • 6 février 2013
  •  par François Touzain sur : 360°
matt-moore-grindr

Matt Moore, 23 ans, se disait guéri de son homosexualité depuis 2010, et sa rencontre avec Jésus.

Matt Moore, 23 ans, dispense aux jeunes gays américains des conseils pour retourner vers le Christ et «guérir» de leur homosexualité. Le reste du temps, il va à la pêche au mec sur Grindr.

On se tue à le leur répéter: ils ne peuvent pas passer leur temps à prévenir les foules contre le péché mortel de la sodomie et flirter sur Grindr en même temps! Ainsi Matt Moore, un des contributeurs les plus fervents des blogs du Christian Post, un site ultraréac américain, s’est-il fait flasher sur l’application de drague gay, rapporte la bloggeuse Zinnia Jones.

Complètement guéri
Moore , «ex-gay» autoproclamé (et plutôt mignon, pour mieux faire passer le message), a signé des tribunes enflammées aux titres évocateurs, comme «Mon histoire: homosexualité, ébriété, grâce et rédemption». Dans cette dernière, il mettait en garde les jeunes gay contre le caractère destructeur de leur orientation. «Si vous pensez que l’homosexualité ne fait de mal à personne, vérifiez les statistiques. Regardez le nombre de meurtres, d’addictions, et les chiffres sur leur espérance de vie». Son retour vers Dieu, en 2010, l’aurait complètement guéri. Jésus lui aurait donné un «cœur nouveau». Maintenant, assure-t-il, «J’ai l’estomac qui se retourne quand on parle de ‘relations’ homosexuelles».

Or visiblement, le jeune Américain de 23 ans n’avait plus de problèmes de digestion lorsqu’il s’est (ré)inscrit sur Grindr. Contacté par Zinnia Jones, Matt Moore a tout avoué. «J’ai eu tort, écrit-il. Créer un profil et parler à des types était une désobéissance majeure de ma part, une désobéissance envers le Christ… Mais je pense qu’Il me pardonne. Je crois que le sang du Christ lave cette désobéissance.» Ah, que la chair est faible!

Auto-indulgence
Matt Moore n’est de loin pas le premier «ex-gay» à avoir été pris la main dans le slip (voir le cas Jonathan Merritt). Pour la bloggeuse américaine, y en a marre! «Ils disent fièrement aux jeunes LGBT que leur vie sera affligée par la misère, la maladie, la violence, la drogue et la solitude, à moins qu’ils suivent une foi qui ne demande rien de moins que la négation de qui ils sont, écrit Zinnia Jones. Et ensuite, ils retournent leur veste et se jettent à nouveau dans une vie qui a selon eux les conséquence les plus terribles. Et n’est-ce pas magnifique comment ils choisissent de se pardonner eux-mêmes pour tout ça?” Et la militante LGBT d’adresser ce conseil aux jeunes gays et lesbiennes: «Ne tombez pas dans le piège de ces ‘ex-gays’: ils ne croient même pas en ce qu’ils vendent».

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha