Mai 162013
 

Enfermés dans une cage pour dénoncer l’homophobie

sur : 7sur7.be

édité par:
Source: Belga © photo news.

Bruxelles Deux jeunes se sont enfermés jeudi dans une cage au Mont des Arts à Bruxelles, pour une période de 48 heures, afin de protester contre l’homophobie à l’échelon mondial. Cette action baptisée « The consequence of being yourself », lancée par la télévision à péage gay flamande OUTTV et par la coordination holebi flamande Wel Jong Niet Hetero, s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie, le 17 mai.

© photo news.
© photo news.
© photo news.

Les initiateurs du projet rappellent que dans de nombreux pays, les relations homosexuelles restent une infraction pénale et les homosexuels risquent des peines d’emprisonnement, la torture voire la peine de mort. Deux activistes, un homme et une femme, ont cherché à dénoncer cette injustice en s’enfermant durant 48 heures dans une cage. Les passants qui souhaitent exprimer leur solidarité avec cette action, sont invités à accrocher un ruban arc-en-ciel aux barreaux de la cage.

Les organisateurs veulent, par leur action, sensibiliser le public mais aussi le monde politique. Plusieurs hommes politiques comme l’échevin de l’Egalité des chances de Bruxelles-Ville, Mohamed Ouriaghli (PS) et le Secrétaire d’Etat bruxellois pour l’Egalité des chances Bruno De Lille (Groen) ont participé à l’action.

« Les homosexuels se sentent parfois psychologiquement enfermés », a estimé Bruno De Lille. Ce dernier a souligné que malgré les efforts et les avancées en matière de droit, comme le droit au mariage, il n’est toujours pas évident de s’affirmer homosexuel. « Reconnaître sa véritable nature est la première étape importante pour s’échapper de cette cage », a-t-il conclu.

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha