itineraire_d_un_triangle_rose
Editions Florent Massot, 2010 – 253 pages
Rudolf Brazda regarda la grille du camp une dernière fois. Il pouvait partir. C’était fini… Quelques semaines plus tôt, il était encore le matricule 7952, le cinquième à porter ce numéro. Il y avait eu, avant lui, deux Polonais. Transférés. Deux ressortissants du Reich. Décédés. Mais des cinq, il avait été le seul déporté pour homosexualité, le seul à porter un triangle rose. A l’aube de ses 97 ans, Rudolf Brazda nous livre ici un témoignage unique et rare, étayé par un rigoureux travail de recherche historique. De la montée du nazisme en Allemagne à l’invasion de la Tchécoslovaquie, de l’insouciance du début des années 1930 à l’horreur du camp de Buchenwald, cet ouvrage révèle – et c’est une première – le détail des enquêtes policières ayant visé de nombreux homosexuels dans l’Etat nazi. Il aborde également, avec tact mais sans tabou, la question de la sexualité dans un camp de concentration. C’est l’histoire d’un Triangle rose…

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha