Oct 282013
 

_blank

Kevin Floyd
La Réification du désir.
Vers un marxisme queer

Traduction : Charlotte Nordmann, Clémence Garrot, Marion Duval, Myriam Dennehy

éd. Amsterdam,

21 euros,
312 pages
en librairie le 15 octobre 2013

Dans La Réification du désir, Kevin Floyd se propose d’enfin réconcilier marxisme et théorie queer. Faisant dialoguer Butler et Foucault avec Lukács et Marx, il invite les apports critiques de la théorie queer dans un champ marxien qui a souvent mis de côté les questions – «culturelles» – de sexualité et de genre, et, dans le même mouvement, tente de «matérialiser» des Queer studies qui semblent parfois opérer hors de toute détermination historique.

Des textes de Herbert Marcuse à ceux de Fredric Jameson en passant par le film Midnight Cow-boy ou les mémoires de David Wojnarowicz, rédigés au moment de l’apparition du sida et de l’émergence du néolibéralisme, Kevin Floyd croise les références pour montrer que pour faire l’histoire du capitalisme et de l’industrialisation, on ne peut faire l’économie de l’histoire des sexualités et des rapports de genre – et inversement.

Kevin Floyd enseigne à l’université du Kent, dans des domaines aussi variés que la théorie littéraire et culturelle, la théorie queer et les études sur le genre, la théorie marxiste et la littérature et culture du xxe siècle.

source : Fabula

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha