Après un été sabbatique en 2013, le festival itinérant et entièrement gratuit du Cinéma Nova est de retour ! Il visitera trois quartiers bruxellois pour trois week-ends (en plein air) et trois mercredis (en intérieur) de cinéma, de musique et de balades
Cet été, le périple du PleinOPENair durera trois semaines, partira des Marolles pour remonter toujours plus au nord, vers la Cité Modèle puis à Haren. Les occasions de se rendre dans ces trois quartiers ne sont pas reliées par une thématique commune. Toutefois, une coloration particulière se dégage de ce PleinOPENair, l’urbanisme et le cinéma des années 1950-60 y étant particulièrement présents. On trouvera là une façon d’observer en quoi la frénésie du « progrès », qui connaissait à l’époque son apogée, a transformé la ville et nos manières d’y vivre. Une façon aussi de poser un autre regard sur le nouveau paradigme de « la ville durable ». Avec ses lampions, ses balades et ses projections en pellicule, le PleinOPENair reste une manière de préserver son âme d’enfant sur un terrain vague, la catapulte à portée de main, prêt à défendre avec facétie ce qui ne nous a pas encore été volé…

Cette semaine…

Jeudi 24 juillet : Vernissage de Jean-Pierre Rostenne, figure bien connue des Marolles, qui présentera son exposition évolutive sur les chiffres. A L’Eau chaude / Het warm water, 25 rue des Renards, jusqu’au 28 septembre.

Vendredi 25 & samedi 26 juillet : Le Cinéma Nova a tout récemment été intronisé « Ambassadeur du Vieux Marché » par les Amis du Vieux Marché, pour son travail d’exhumation de films tournés dans les Marolles. Il tentera d’honorer au mieux ce titre en organisant, à l’endroit même de leur tournage (au pied du Palais de Justice), une projection de films sur le quartier. La soirée du 25 débutera par un concert de Fantazio & Indus Bandits, celle du 26 commencera par un bal flamenco-manouche avec la participation de plusieurs musiciens liés au quartier. Dès la tombée de la nuit, place au « Chantier des gosses » de Jean Harlez et son avant-programme « Les gens du quartier » (sur les vieux métiers de rue aujourd’hui disparus dans le quartier), et le lendemain « Il tetto (Le toit) » de Vittorio De Sica et les courts métrages « Lost & Found » d’Antje Van Wichelen et « L’arbre à palabre » de Mohamed Ouachen.

Mercredi 30 juillet : Le PleinOPENair est accueilli par le Club de jeunesse de la rue des Tanneurs pour y projeter « La revanche de Saint-Nicolas », un documentaire réalisé en 1969 (par Pierre Manuel et Jean-Jacques Péché, avec Manu Bonmariage à la caméra) sur cette maison de jeunes pas comme les autres qui a marqué la vie de plus d’un Marollien.

Le programme complet (aussi en PDF), les infos pratiques et les horaires sont en ligne.


# Pour vous inscrire ou vous désinscrire / Indien u deze emails niet wenst te ontvangen: cliquez ici / klik hier.

(Klik op de linken in het blauw voor meer info)

Na een sabatjaar in 2013 is het nomadisch gratis festival van Cinema Nova er opnieuw! Gedurende drie weekends op rij (in openlucht) en drie woensdagen (binnenshuis) worden drie verschillende Brusselse wijken aangedaan met film, muziek en wandelingen
Dit jaar voert een drie weken durende tocht van de Marollen naar het Noorden van de stad, eerst naar de Modelwijk aan de Heizel en daarna naar Haren. De drie locaties delen wellicht minder een gemeenschappelijk thema dan dat ze de bijzondere touch van deze editie uitademen : de touch die urbanisme aan jaren 50-60 cinema linkt. Er valt op de plaatsen die PleinOPENair dit jaar aandoet alleszins bijzonder goed te observeren hoe de « vooruitgangswoede » van die periode zowel het aanzien van de stad als het stadsleven op zich getransformeerd heeft. Tegelijkertijd kan er op deze locaties wellicht door een andere bril gekeken worden naar het nieuwe paradigma « de duurzame stad »… Met zijn lampionnetjes, wandelingen en filmprojecties blijft PleinOPENair dé uitgelezen manier om het kind in onszelf te koesteren, katapult in de hand, klaar om met een kwinkslag te verdedigen wat ons nog niet ontnomen is…

Deze week…

Donderdag 24 juli: Vernissage voor werk van de bekende Marollien Jean-Pierre Rostenne, die zijn evoluerende tentoonstelling over cijfers zal presenteren. In Het Warm Water, Vossenstraat 25 – te bezichtigen tot 28 september.

Vrijdag 25 & zaterdag 26 juli: Voor haar baanbrekende rol in de bekendmaking van films uit de Marollen werd Cinema Nova door de Vrienden van de Oude Markt onlangs uitgeroepen tot « Ambassadeur van de Oude Markt ». De Nova tracht haar titel alle eer aan te doen door films over de wijk te vertonen op de plek van de tournages zelf (aan de voet van het Justitiepaleis). Vrijdag start met een concert van Fantazio & Indus Bandits, en zaterdag wordt de aftrap gegeven met een heus flamenco-manouche bal, muzikaal omlijst door artiesten uit de wijk. Zodra de nacht valt is het de beurt aan film: het intussen roemruchte « Le chantier des gosses » (De Kinderwerf) van Jean Harlez met « Les gens du quartier » (over verdwenen straatambachten) als voorprogramma, « Il Tetto » van Vittorio De Sica, en de kortfilms « Lost & Found » van Antje Van Wichelen en « L’arbre à palabre » van Mohamed Ouachen.

Woensdag 30 juli: PleinOPENair is te gast in de Huidevettersstraat bij jeugdhuis « Club de jeunesse » voor de vertoning van « La revanche de Saint-Nicolas » : een documentaire uit 1969 van Pierre Manuel en Jean-Jacques Péché (regie) en Manu Bonmarriage (camera) over dit bijzondere jeugdhuis dat het leven van menig Marollien markeerde.

Het volledige programma (ook in PDF), praktische info en het vertoonrooster staan online.

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha