Nov 072014
 
Voir du sexe : traumatisant ?

Lu sur les 400 culs : « Il existe une expression pour désigner ceux et celles qui ont découvert le sexe à l’écran : les «natifs pornographiques». Ils sont tombés dedans quand ils étaient petits. Qu’est-ce que ces images leur ont fait ? A cette question difficile, quelques tentatives de réponse.

Histoires-de-sexe-1

Ils ont vu leurs premières scènes de sexe au cinéma sur grand écran, à la télévision ou en téléchargement libre sur internet. Le documentariste Hadrien Bibard les appelle des «porn natives» par allusion à l’expression «natif numérique» («digital native» en Anglais) qui désigne les personnes ayant grandi dans un environnement numérique. Pour Hadrien, les «porn natives» sont tombés dedans quand ils-elles étaient petit(e)s. Les images de cul ont-elles changé leur vie sexuelle? C’est à cette question difficile qu’il s’attaque. En mars 2014, son reportage sonore est mis en ligne sur Arte Radio :«Internet a fait mon éducation sexuelle». Sophie et Jipé témoignent. Tous deux ont moins de vingt-cinq ans. Leur témoignage rejoint, de façon très frappante, celui de Linda Williams, pionnière des porn studies qui, dans Screening sex, s’interroge sur l’impact des images dites «explicites».
On dit que le sexe «mis à nu» traumatise les gens, formate leurs pratiques ou tue leur imaginaire. Vrai ou faux ?

Lire l’article !

Sorry, the comment form is closed at this time.

   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha