*Mercredi 18 janvier à 18h au cinéma Nova - 3, rue d'Arenberg 1000 Bruxelles.

http://1000milliards.collectifs.net/

Invitation à une autre histoire
C'est l'histoire de plans d'austérité qui surgissent dans nos vies et que
tant d'autres subissent déjà depuis longtemps...
C'est l'histoire de millions de chômeurs, de travailleurs précaires, de
licenciements, de la disparition de droits fondamentaux....
C'est l'histoire de la peur de perdre un logement, l'accès à la santé, à
une pension, peur d'en perdre la raison...
C'est l'histoire des expulsions en masse de chômeurs sur les trois années
à venir ici en Belgique.
C'est l'histoire des luttes qui se sont élevées dans les pays du sud, pour
souffler vers le nord, c'est l'histoire du monde...
C'est l'histoire de lois qui passent en Belgique dans le silence et
l'impuissance syndicale.
C'est l'histoire d'une amnésie de l'histoire des luttes sociales.
C'est l'histoire d'un système en crise totale et l'on voudrait nous faire
croire que c'est notre crise.

C'est l'histoire de quelques chômeurs et chômeuses qui veulent rompre avec
la peur.
C'est l'histoire d'une invitation à la rencontre, à l'échange
d'informations, et qui sait peut-être, l'apparition de nouvelles
histoires...

Attention danger !

Pour les personnes qui touchent une allocation de chômage (chômage obtenu
après au moins un an de travail) et qui perdront dès juillet une partie
substantielle de leur allocation. La dégressivité du montant de
l'allocation vers un montant minimum forfétaire est accélérée, y compris
pour les chefs de ménage et les isolés.

Pour les 110.000 personnes de plus de trente ans qui touchent une
allocation d'attente (chômage obtenu sur base des études) qui seront
exclues du chômage dans trois ans si elles ne réunissent pas 156 jours de
travail sur une période de deux ans.

Pour les 24.000 personnes qui touchent une allocation d'attente depuis
plus de trois ans et qui cohabitent avec un travailleur. Elles seront
exclues du chômage à partir du mois d'avril, sauf si elles ont travaillé
156 jours dans les deux années précédentes.

Pour les jeunes sortant des études et qui demandent des allocations
d'attente. Leur stage d'attente durera 12 mois et sera soumis à 4
contrôles, qui donneront droit (ou non) à une allocation d'attente pendant
3 ans, moyennant un contrôle semestriel.
Pour tous les chômeurs, sur qui le contrôle de recherche active d'emploi
sera accru.
   
© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha