Notre premier petit marché de l’échange: avis aux amateurs!

Une occasion de parler des alternatives à la monnaie courante

Marché d’échange en notre demeure

Le dimanche 23 de 14h à 17h

nous allons sortir nos tables et tréteaux pour troquer!

Venez avec vos vêtements, outils, gâteaux, légumes, salaisons, artisanat, tricots, meubles, oeuvres, livres, conseils, services, mais aussi les réflexions, citations, et idées sont les bienvenus!

Où?

Périple en la demeure asbl. Rue verte 1, B-6670 Limerlé

peripleenlademeure@yahoo.fr

http://www.peripleenlademeure.com

marché-d'échanges_23-mars_web

 

Le Ungdomshuset (maison des jeunes, en Danois), précédement “Fokets Hus” (maison du peuple) était situé au 69 de la rue Jagtvej, à Norrebro, en plein dans les quartiers populaires de Copenhague. Il a longtemps été un point névralgique de la lutte sociale, accueillant autrefois Lénine ou Rosa Luxembourg de passage dans la capitale pour les meetings de l’internationale des travailleurs. Resté plus ou moins à l’abandon à partir des années 50, le lieu est récupéré par le mouvement squat dans les années 80. S’y développe alors toute la culture DIY, les concerts punks, les réunions des autonomes… Mais malgré la détermination des occupants, l’obstination de la mairie de Copenhague vint à bout de la résistance en 2007 : lieu a été évacué, les derniers récalcitrants arrêtés et le bâtiment réduit en miettes. Le film retrace les derniers mois de la lutte pour le maintien de cet endroit exceptionnel ; entre tentatives avortées de négociation, ouvertures de nouveaux squats et émeutes sans précédent dans la capitale danoise.

Cette soirée sera aussi l’occasion de discuter de la situation actuelle à Copenhague, de l’état des luttes autour du logement, de la spéculation immobilière et des lieux autogérés.

Projection du documentaire “69″, sur l’expulsion du Ungdomshuset à Copenhague

jeudi 27 mars 2014 19:30

lieu : Biblibre
adresse : Avenue Buyl 131, 1050 Ixelles

par Les BibLibertaires

 

Un autre monde. Un monde où l’argent ne serait pas le médiateur universel. Un monde où l’on pourrait survivre, et vivre, sans avoir besoin de toujours se confronter au mur des marchandises et de la marchandise par excellence qu’est l’argent. Un monde où l’important serait les humains, leur temps, leurs énergies, et pas leur travail, leurs possessions, leur fric.
Un monde comme ça paraît lointain. Dans le monde d’aujourd’hui, tout passe par la médiation de l’argent. Et on nous enseigne qu’il en sera toujours ainsi. Au mieux, on nous parle de troc, d’échanges de savoirs, de monnaies fondantes, de prix libre. Quand il est question de gratuité, c’est soit pour nous vendre un deuxième baril de lessive, soit dans des « zones de gratuités », fort sympathiques mais qui ne font que recycler le surplus des marchandises qui partiraient à la benne ou chez Emmaüs.
Un autre monde adviendra peut-être un jour, après une longue évolution ou après une Révolution sanglante. On ne sait pas. On verra. Mais : nous, on n’aime pas attendre. Nous sommes impatient-e-s. Nous n’attendrons pas cette longue évolution ou cette Révolution sanglante. Peut-être y prendrons-nous notre part, mais nous voulons vivre pendant notre vie, pas après notre mort.
Nous en avons assez de l’argent et de son omniprésence. Parce qu’il fausse les rapports, court-circuite les débats, se substitue à la valeur des objets, et s’immisce dans nos tête comme unique culture.

La quatrième compilation taenia solium vient donc de sortir, après quelques mois de soins attentifs et intensifs de notre équipe. La quatrième compilation taenia solium, c’est un disque gratuit, qui circule selon les codes flous du cadeau ou du potlatch. C’est un disque qui a été financé par les bonnes volontés de ses participant-e-s, et par les concerts de soutien qui ont été donnés par le gens qui figurent sur le disque et par leurs ami-e-s.
Il y a 2000 exemplaires, 1800 cds et 200 k7. Sur ces bouts de plastique, on entend 50 personnes en 22 morceaux pour une heure de musique. L’ensemble du disque a été enregistré du 8 au 14 juillet 2013 à Grenoble. La majorité des morceaux a été crée sur cette période, parfois quelques semaines avant, et est souvent le fruit des rencontres hasardeuses ou voulues des participant-e-s. Ces rencontres étaient voulues ouvertes (sans être publiques), ouvertes à plein de personnes ayant des cultures musicales différentes, des « musicien-ne-s » des « non musicien-ne-s » des « on s’en fout », des bidouilleurs/euses. Ce disque tente de sortir du circuit marchand non seulement par la gratuité, mais aussi par une remise en question de la culture et des hiérarchies « artistiques » qui sont au service du monde marchand. Les textes de présentation des 3 compiles précédentes sont , et on a aussi essayé d’expliquer notre démarche ici.

On trouve ce disque :
– à Grenoble au Lokal Autogéré (7 rue Pierre Dupont), à la BAF et au 102 lors des évènements
– à Lyon à la Luttine (92 rue Montesquieu)
– à Paris auprès de Et Mon Cul C’Est Du Tofu
– à Dijon auprès de Lady Barclay
– à Angers à L’Etincelle
– à Marseille au Seul Problème (rue Consolat)
– auprès des groupes en tournée (Revengers, La Peau et les Os, Gethen, Florence Mekouyenski, Angström, Ramasser ses miettes, Bojie Moï Orchestra, Marylin Rambo, Dumm, Louises Mitchels, Besoin Dead,…)
– etc. (« etc », ça veut dire que comme ce n’est pas un disque classique, avec un prix et tout, il va suivre des chemins improbables qu’on a du mal à déterminer vu d’ici. Mais on va essayer d’en faire parvenir dans des endroits militants et/ou contre-culturels dans différentes villes et campagnes).
– Bientôt téléchargeable ici, comme les 3 compilations précédentes.

Le disque est bien, la semaine d’enregistrement l’a été aussi, et c’est ça qui est important. La manière dont on fait les choses nous importe autant que le résultat final ; cette compile est un bel alliage des deux préoccupations.
Si l’initiative vous inspire, ne nous donnez pas d’argent. Proposez-nous des choses, ou faites les vôtres. Faites rebondir l’idée dans vos propres contrées. On l’a déjà dit : nous cherchons des complices, pas des consommateurs.
Pour que les disques punk cessent d’être un « marché ». Même pas cher, ou prix libre. Même DIY.
Pour que d’autres pratiques s’inventent. Dans la contre-culture et surtout ailleurs. Marre de cette société capitaliste.

 

**nederlands hieronder**

Bonjour à tous-te-s,

Cela fait un petit moment que nous aimerions trouver l’occasion de
rencontrer les personnes désireuses de s’investir un peu plus dans le
travail de Getting The Voice Out pour recueillir les témoignages, les
diffuser et créer des moyens de faire exister la question des centres
fermés et des luttes qui l’accompagnent tant à l’intérieur qu’à
l’extérieur.

*Dès lors, nous vous invitons tous les derniers jeudi du mois à 20h. *
C’est le moment de se rencontrer et détailler un peu plus les envies de
l’un et l’autre
concernant la récolte et la diffusion d’informations autour de centres
fermés.

*La première rencontre aura lieu le jeudi 30 janvier à 20 h au 104 rue des
paquerettes à Schaerbeek.*

Merci et bienvenue

www.gettingthevoiceout.org *

Wel*com iedereen

Dat is al een tijdje dat we een moment zoeken om mensen te ontmoeten die
wensen met ons mee te werken aan onze site,om getuigenissen te verzamelen,
en middelen te vinden om verder het bestaan van de gesloten centra te laten
kennen en de strijd binnen en buiten de centra te ondersteunen

Wij nodigen u uit elke laatste donderdag van de maand om 20 uur om ons te
ontmoeten en daarover te praten.

Dank u en welkom

*De eerste ontmoeting zal plaatsgrijpen op donderdag 30/ 01 om 20 uur
Madeliefjesstraat, 104 in Schaerbeek*

www.gettingthevoiceout.org *
*

 

Un Cabaret de piraterie féministe le Samedi 25 Janvier 2014 à partir de 20h00 au TAV, 19 rue roux soignat, lyon 3ème (Métro, Tram « Grange Blanche »)

Moussaillonnes, à l’abordage ! Venez partager vos plus beaux trésors, vos performances, vos chansons, vos chorégraphies déjantées, vos légendes, vos textes et vos meilleures flasques et tonneaux . Sortez tout cela des fonds de cales pour qu’ensemble se construise ce cabaret ! Et prévenez nous vite si vous décidez de vous jeter à l’eau et de proposer un numéro.

Soirée prix libre en soutien à la Fé.C, Féministes en Cirque qui est une semaine de rencontre circassienne autogérée.

Cette escale se déroulera en non-mixité meuf-gouine-trans.

Féministes en tout genre, monstres marins, sirènes diaboliques, batelières acharnées, capitaines sanguinaires et autres créatures fantastiques : parez-vous de vos plus beaux costumes pour qu’après le cabaret vous puissiez danser toute la night et aussi que vous profitiez…
de chatamamas,
de sérigraphie sur tissu (amenez donc des t-shirt unis),
d’une roue sexy pirate,
de boissons empoisonnées et de bien d’autres aventures.

Et comme la meilleure tablée est participative et végétarienne, amenez un gâteau, un cake ou toute autre forme de victuailles.

Pour plus de renseignements n’hésitez pas à nous contacter si vous avez une petite (ou une grande) idée derrière la tête :
[feministesencirque(at)riseup.net]
http://fe.c.over-blog.com

cabaret14-tract-web

 

Salut,

les week-end de gestion collective de la santé reprennent, et on commence par 2 jours d’ateliers et de discussions autour des notions d’accueil et d’écoute communautaire. Les places sont limitées à 16 PARTICIPANT-E-S. VOUS POUVEZ VOUS INSCRIRE EN RÉPONDANT À CE MAIL, SI JAMAIS VOUS ANNULEZ C’EST COOL DE PRÉVENIR!

A bientôt,

L’équipe de SAS.
sante_active_solidaire@mailoo.org

S’ACCUEILLIR ET S’ÉCOUTER ENTRE MINORISÉ-E-S SEXUEL-LE-S (ATELIERS EN NON-MIXITÉ TRANS, PÉDÉ, GOUINE ET MEUF).

OBJECTIF GÉNÉRAL:

Donner des pistes pour favoriser et clarifier le cadre collectif/communautaire d’un accueil.

Construire son modèle personnel et/ou collectif de l’accueil pour
répondre au mieux aux besoins des accuilli-e-s

Contenu :

*
SAVOIR-THÉORIQUE (exposés, documents) : connaître ou réactualiser ses connaissances des différentes approches de l’écoute (co-écoute, écoute active, compréhensive, empathie, sympathie, apathie…) les outils (grille d’auto-observation à partir de classification des attitudes verbales et non-verbales, reformulation )
*

SAVOIR-ÊTRE (réflexion, discussion) :

a)quel-le accueillant-e je veux être, quels sont mes objectifs pour l’accueil, mes limites

b)quelles sont les attentes de mon groupe, mes pairs pour cet accueil?

b)réfléchir aux différentes attitudes verbales et non-verbales dans une relation accueillant-e/accueilli-e
*

SAVOIR-FAIRE (jeux de rôle): découvrir et expérimenter quelques manières différentes d’écouter, quelques techniques d’écoute et de communication, se réapproprier les connaissances

SAMEDI 1ER FÉVRIER DE 13H À 18H

13H ACCUEIL DES PARTICIPANT-E-S ET PRÉSENTATION DES JOURNÉES.

THÉMATIQUES DES ATELIERS :

1/DISCUSSION EN PETITS GROUPES SUR LA NOTION D’ACCUEIL : _Pour quoi
l’accueil? Quelles raisons et objectifs individuels et collectifs?
Quelles limites?_

2/ LA REINE DU SILENCE ! ACCUEIL/ECOUTE DANS LE SILENCE VERBAL.

_Jeux + discussion._

3/ ECOUTE ACTIVE ET REFORMULATION, DES OUTILS POUR SAVOIR SI ON A
COMPRIS QU’EST CE QUE L’AUTRE ILLE NOUS DIT !

_Jeux + discussion_

4 / COMMENT L’ECOUTE A-T-ELLE ÉTÉ CONCEPTUALISÉ ? PRÉSENTATION DES
THÉORIES CONSTRUITES AUTOUR DE LA NOTION D’ECOUTE.

_Exposé théorique sur les 3 grandes formes d’écoute + discussion_

17H30 BILAN DE LA JOURNÉE

DIMANCHE 2 FÉVRIER DE 13H À 18H

13H : ACCUEIL DES PARTICIPANT-E-S :

THÉMATIQUES DES ATELIERS :

1/QUELLES SONT NOS ATTENTES EN TANT QUE PERSONNE ACCUEILLIE/ÉCOUTÉE ?

_Jeux en petits groupes + discussion_

2/COMMENT POSER DES QUESTIONS ? DANS QUELS BUTS ?

_Jeux en petits groupes + discussion_

3/QUELLES SONT NOS ATTITUDES D’ÉCOUTE DOMINANTES ? LES LIMITES ET LES INTÉRÊTS DE CHACUNE.

_Jeux + exposé d’outils théoriques_

17H15 BILAN DU WEEK-END

 

*********— —– — *
——– ——– ——– ——– —- *** *
Rencontres autour des modifications corporelles, à Toulouse, 10-11-12-13
janvier
——– ——– ——– ——– —- **
–**** — ——– — ***
**- * – *

Mi-janvier auront lieu à Toulouse des rencontres autour des modifications
corporelles. Ces rencontres seront principalement non-mixtes (ouvertes aux
transpédégouines/meufs/fémi-nistes), et le dernier jour sera mixte. Le
tout sera prix libre.

Nous avons choisi de nous retrouver principalement en non-mixité pour
pouvoir échapper plus facilement aux codes de la beauté classique, pour
lutter contre l’oppression de l’enfermement dans des genres et dans les
cases bien trop étriquées., au large de l’omniprésence hétéropatriarcale..
Nous souhaitons que nos corps réappropriés explosent les normes que l’on
souhaite nous imposer, nous souhaitons être visibles!

L’événement sera entièrement prix libre, pour niquer la logique de profit
des salons officiels et pour être accessible à tou-te-s. De plus, pas
besoin de diplôme ou d’expérience intensive des «bods mods » pour venir !

Les profits seront reversés à la CAJ (Comité d’Autodéfense Juridique) de
Toulouse.), car lutter contre la répression et la prison c’est aussi bien
sûr lutter contre les normes de la société et l’enfermement des corps, ce
qui nous tient à cœur.

Au programme il y aura donc du tatouage, peut-être du piercing, des
concerts, des ateliers, du massage… Tout cela sera plus détaillé
prochainement.

Si tu veux venir, proposer un atelier ou un coup de main, si tu cherches
un hébergement ou que tu as des questions, tu peux nous contacter à
smt@riseup.net.

A bientôt donc !

-Le collectif SMT-
********

 
Can Batlló, un centre social autogéré à Barcelone
Lu sur UtopLib : « Can Batlló (Barcelone) : une expérience d’occupation collective de quartiers, un combat de trente-cinq ans et la transformation d’une ancienne fabrique textile en centre social et culturel autogéré. »
Un reportage vidéo voir ici 
 

 

 
JPEG - 108.3 ko

La nuit du 22 au 23 septembre, la vitrine du magasin gratuit chaussée de Forest 193-195 a été brisée à quatre heure du matin, par deux types qui ont pris la fuite illico.
Sans se laisser abattre pour un poil, le collectif a décidé de multiplier les activités et d’ouvrir ses portes désormais tous les jours, de 14 à 19h. En plus de ça, d’autres activités sont prévues :

  • jeudi 26 septembre lecture de poésies à la papote à partir de 15h (amenez vos carnets)
  • dimanche 29 septembre discussion à la papote à 16h en vue de l’éventuelle continuation du magasin gratuit après la fermeture de l’Armada (30 novembre)
  • samedi 19 octobre concerts (chanson française, jazz expérimental, klezmer manouche)
  • vendredi 29 et samedi 30 novembre festival du naufrage de l’Armada

Pour plus de détails, et pour soutenir le collectif , nous vous conseillons la lecture du texte qu’il a écrit suite à l’agression. A partir d’une violence gratuite et onéreuse

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha