Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Deadly Price of Transphobia in Brazil

Pour participer à la campagne #IAmValid, que ce soit en tant que personne trans’ ou en tant qu’allié.e, rendez-vous sur le site de TransValid.

 

Juin 292015
 

Policiers anti-émeute à l’assaut de la Gay Pride

Après douze éditions pacifiques, la marche LGBT d’Istanbul a été violemment réprimée. Les autorités auraient invoqué le ramadan pour interdire l’événement.

29 juin 2015 | par

sur : 360°

istanbul-pride2105

Le pouvoir islamo-conservateur d’Ankara aurait-il décidé de briser la montée des mouvements LGBT en Turquie? Pour la première fois depuis des années, la Gay Pride d’Istanbul a été dispersée sans ménagement, ce dimanche. Selon son comité, l’événement a été interdit sans préavis, alors que les manifestants tentaient de défiler le long de la rue Istiklal, parée de drapeaux arc-en-ciel pour l’occasion, depuis la place Taksim. Ces lieux, épicentre du mouvement de protestation de 2013, avaient été bouclés.

Les forces anti-émeutes a utilisé des canons à eau et des balles en caoutchouc. «Policiers, prostituez-vous pour vivre plus dignement!» pouvait-on entendre scander dans la foule. Des députés de l’opposition, ainsi que les consuls des Etats-Unis et de Grande Bretagne, qui participaient au défilé LGBT, ont tenté de parlementer avec les policiers. En vain. Selon l’AFP (via) au moins 5 personnes ont été arrêtées. Par ailleurs, un groupe de militants hostiles à la pride ont attaqué des participants et des journalistes.

Jusqu’à 50’000 participants
C’était la treizième édition de la marche, qui se déroule en principe pacifiquement. En 2013, elle avait réuni quelque 50’000 personnes en marge des événements du Parc Gezi. Les motivations de la répression de la Pride 2015 sont troubles. Elle survient un mois après une défaite électorale de l’AKP du président Recep Tayyip Erdogan et l’entrée au Parlement du HDP pro-kurde, une formation qui intègre les LGBT dans sa plateforme. «Le gouverneur d’Istanbul a interdit la manifestation au prétexte qu’elle intervient pendant le Ramadan», ont indiqué les organisateurs. Toutefois, la marche de 2014 s’était aussi déroulée pendant le mois du jeûne, sans incidents notables, a rappelé l’association Kaos GL.

https://instagram.com/p/4fQa6hN1N0/?taken-by=pinarderingencer

Mai 272015
 
Ouganda : les évangélistes en croisade contre la pornographie et l’homosexualité

Lu sur France TV Info : « Une jeune chanteuse ougandaise risque 10 ans de prison à cause d’un clip dans lequel elle montre son postérieur. Cet événement est symptomatique du climat qui règne actuellement en Ouganda : chasse aux homosexuels et à la pornographie. Une situation en partie due à l’influence des évangélistes américains dans le pays.
Lire la suite ici

 

nebenwiderspruch:
homophobia the worst disease
you can’t love who you want to love in times like these

nebenwiderspruch:

 

Nous avons 24h pour arrêter une loi anti-gay américaine qui permettrait aux médecins de refuser de soigner les homos.

Signez pour la stopper !

SIGNEZ

 

Imaginez : vous devez aller à l’hôpital, mais le médecin refuse de vous soigner. Demain, l’État américain de Virginie va considérer une loi qui autorisera les docteurs, les professeurs et toutes les entreprises à REFUSER les personnes lesbiennes, gays, bi et trans au motif de la « conviction morale ou religieuse ».

La loi sera soumise à un vote crucial. Si nous réussissons à convaincre des membres de la Commission de l’Assemblée de voter CONTRE avant, elle pourrait ne jamais voir le jour. C’est maintenant que nous avons besoin d’une mobilisation citoyenne : nous devons montrer à la Commission que le monde entier la regarde.

Le vote est proche et les prochaines 24h sont cruciales pour arrêter la loi. Nous devons mobiliser tout All Out ! Signez la pétition pour dire à la Commission qu’elle doit dire non à cette loi anti-gay. Nous remettrons immédiatement vos signatures à chacun de ses membres.

Signez et partagez : go.allout.org/fr/a/virginia

Cette loi s’applique aux écoles et aux hôpitaux, mais aussi aux restaurants et à toutes les entreprises. Elle peut permettre à des professeurs de refuser des homos dans leur classe ou à des cinémas de refuser l’entrée à ceux qui leur « semblent » homos.

Ensemble, nous avons déjà remporté des victoires devant des lois comme celles-ci – en Arizona, une proposition scandaleuse prévoyait d’interdire aux personnes trans d’utiliser les toilettes et les vestiaires d’entreprise. Après une mobilisation rassemblant des milliers de personnes, nous avons parlé aux élus, qui ont décidé de retirer cette idée.

Signez et partagez. Cela ne prend que deux minutes: go.allout.org/fr/a/virginia

D’autres lois anti-gays pullulent dans tous les États-Unis. Le mois dernier, le Sénat du Michigan a retiré un texte similaire à celui qui est aujourd’hui soumis au vote en Virginie. Nous pouvons gagner une fois encore. Signez maintenant :

go.allout.org/fr/a/virginia

En avant,

Andre, Guillaume, Lucy, Pablo, Rose, Tile et tous les autres membres de l’équipe d’All Out.

 

P.S. Plus d’une dizaine d’autres États américains ont proposé des lois qui autorisent les discriminations au nom des « convictions morales ou religieuses », et ce nombre ne cesse d’augmenter. Sans votre aide, ces lois dangereuses pourraient continuer à pulluler partout dans le pays et faire des personnes lesbiennes, gays, bi ou trans la cible de nouvelles discriminations. Signez maintenant pour les bloquer ! go.allout.org/fr/a/virginia

 

L’évêque d’Anvers Johan Bonny a franchi une limite en proposant la reconnaissance ecclésiastique des relations bi- et homosexuelles, a fait savoir mardi la section anversoise de l’Union des étudiants catholiques flamands. Le président de l’organisation étudiante n’est autre que Wouter Jambon, le fils du vice-Premier ministre Jan Jambon.

à lire sur : rtbf

 
Monde États-Unis

Face à l’homosexualité, le double langage de l’Armée du Salut

Après de laborieuses tentatives de redorer son blason, l’organisation caritative voit son allergie aux gays ressurgir sur la place publique.

par

sur: 360°

armee-du-salut

Non, la vénérable institution méthodiste n’en a pas fini avec son homophobie interne. L’Armée du Salut continue même à la cultiver… discrètement. Après avoir juré ses grands dieux qu’elle ne pratiquait aucune forme de discrimination et lancé diverses opérations de comm fumeuses (dont, pour la Suisse, un mémorable flop à l’Eurovision), voilà qu’un mémo interne remet les pendules à l’heure.

Publié in extenso par Queerty, un document confidentiel adressé aux membres de la congrégation dans les Etats du Midwest américain rappelle que les «rôles de dirigeant dans les activités comme l’enseignement ou les postes d’officier demandent l’adhésion à des principes spirituels cohérents… Ce qui s’applique à toute conduite allant à l’encontre des croyances de l’Armée du salut, y compris les relations sexuelles de même sexe». Par ailleurs, l’état-major de l’Armée du Salut précise qu’un officier qui assisterait en uniforme à un mariage entre personnes de même sexe est passible d’exclusion définitive. Encore heureux qu’il ne passe pas en cour martiale.

Casseroles
L’an dernier, l’Armée du Salut avait proclamé que les relations homosexuelles n’étaient pas un péché: «Nous portes sont ouvertes à tous… nous servons et embauchons tout le monde sans discrimination». Ce plaidoyer avait résonné après plusieurs affaires très embarrassantes, en 2012, notamment après qu’un porte-parole du mouvement en Australie avait prôné la peine de mort pour les homosexuels. Cette année-là, en Suisse, une cadre de l’Armée du Salut avait été licenciée parce qu’elle était lesbienne.

 

Une douzaine de personnes, susceptibles d’être des néo-nazi.e.s, ont attaqué deux hommes dans le centre-ville de Madrid.

bootnazi_bg_neu

Les deux garçons ont souhaité rester anonymes mais ont tout de même témoigné auprès de la Oveja Roja. Ils racontent que 12 personnes, dont une fille, vêtues de noir et portant des bottes militaires, se sont approchées d’eux et leur ont demandé s’ils étaient «des pédés» ou «des antifas». Les personnes à l’origine de l’agression les ont ensuite frappés, en s’acharnant particulièrement sur le mineur en le blessant à l’œil gauche.

à lire sur : yagg

 

(Source: coolboysinleather)

 
Monde Milan

Un numéro vert pour dénoncer les profs «homosexualistes»

Les néofascistes italiens ont entrepris de tapisser les écoles milanaises d’affiches alarmistes sur l’emprise de la nébuleuse «théorie du genre».

30 nov. 2014 | par

sur : 360°

forza-nuova

Le parti néofasciste italien Forza Nuova s’est enorgueilli d’avoir lancé une campagne choc «contre l’agression homosexualiste», rapporte le quotidien. «Mamans, papas, signalez les initiatives de propagande homosexualiste dans les écoles de vos enfants.Vous n’êtes pas seuls!», peut-on y lire, sous la photo d’un couple avec un beau bébé aux yeux clairs. Le visuel est accompagné d’un numéro vert, d’un numéro de mobile et d’une adresse électronique.

Selon le mouvement, la campagne d’affichage sauvage a visé 40 établissements lors d’une première vague nocturne. Il promet de placarder ses visuels sur toutes les écoles d’ici noël.

«Basta Froci»
Héritière des heures les plus noires de l’histoire de la Péninsule, Forza Nuova reste une formation marginale au niveau électoral. Elle a à peine dépassé 0,5% des voix aux dernières élections. Mais ses militants n’hésitent pas à faire le coup de poing, avec pour cibles favorites: les étrangers et les homos. «Basta froci», «Les pédés, ça suffit», peut-on entendre lors de leurs rassemblements.

Les nostalgiques de Mussolini tentent par cette manœuvre de s’ériger en championne de la «défense de la famille» après que l’Eglise catholique a lancé un questionnaire auprès des professeurs sur la «diffusion de la théorie du genre». Les néofascistes ont accusé l’«Eglise de manquer de courage» sur ce dossier, et prévoient de publier un «livre blanc» sur ce thème.

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha