uiopSalut à tou-te-s !

Une quatrième Reclaim the night s’organise à Bruxelles le samedi 11 février 2017, soirée de pleine lune.

La « Reclaim the night » pour celleux qui ne connaissent pas, c’est une marche de nuit féministe (en mixité choisie sans mecs cis*) afin de se réapproprier la rue la nuit contre les violences sexistes.

Nous avons choisi la forme d’une marche aux flambeaux qui se veut porteuse d’un féminisme inclusif, intersectionnel et pro-choix (pour le libre choix en matière d’avortement, du port ou non du hijab, la liberté des travailleuses-rs du sexe).

Pour nous rencontrer et préparer tout ça, des ateliers auront lieu ce jour-là à partir de 13h00 au 123 (Rue Royale n°123 à 1000 Bruxelles).

Il y aura un atelier flambeaux diy, répétition de la chorale féministe, création de slogans et une discussion sur les outils et moyens de s’organiser pendant une manif comme celle-ci.

Nous nous rassemblerons en bas du Mont des Arts (1000 Bruxelles) autour d’un infokiosque à 20h00 et la manif démarrera vers 20h30.

Ensuite nous vous proposons de nous retrouver dans un endroit chaud et cosy (le lieu sera communiqué lors de la marche) pour pouvoir parler de la journée qu’on a passée, échanger, boire du vin chaud ou un petit thé, manger le festin vegan/sans gluten que de courageuses copines se chargent de cuisiner et pour les plus motivé-e-s une boum.

Un sleeping est prévu aussi. Pour que l’organisation soit la meilleure possible, c’est cool si les personnes qui souhaitent y dormir envoient un petit mail (reclaimthenightbruxelles@riseup.net) avec le nombre de personnes et amènent leur sac de couchage.

N’hésitez pas à faire circuler l’info de bouche à oreille, par courriel, tracts, toussa toussa.

Avec toute notre sororité,
Des louves

https://reclaimthenightbruxelles.wordpress.com

*Cigenre : Individu dont le ressenti de l’identité de genre coïncide avec le sexe qu’on lui a assigné à la naissance.

Notre non-mixité est un choix politique, nous ne la négocierons pas.
La marche est accessible aux personnes qui vivent dans leur quotidien l’expérience du sexisme. Nous ne sommes pas contre les hommes cis. Nous luttons contre le sexisme et le Patriarcat pour et par les personnes concernées, notre confort et nos luttes sont plus important-e-s que la curiosité. Et cette lutte n’aurait pas de sens en la présence de membres du groupe dominant que sont les hommes cisgenres.

 

 

rtnb-263cb

 

misogynes, racistes et abusifs en Belgique!

Julien Blanc, artiste de la drague (pickup artist) autoproclamé, planifie de se rendre en Belgique en septembre 2015 pour transmettre ses méthodes abusives de « séduction ». Cette pétition vise à empêcher Julien Blanc d’entrer sur le sol belge et de transmettre ses conseils à d’autres hommes.

Le suisse Julien Blanc et son employeur Real Social Dynamics font de l’argent avec des séminaires où ils enseignent à d’autres hommes comment violer les droits des femmes par l’abus physique et émotionnel. Sous prétexte de renforcer la confiance en soi des hommes et de leur apprendre à séduire des femmes, ils proposent des stratégies abusives qui ont un seul but : affaiblir les résistances d’une femme ciblée par la manipulation, le harcèlement et la violence jusqu’à ce qu’elle finisse par se plier à la volonté de son « séducteur ». Parmi ces techniques se trouvent :

  • la manipulation : faire boire la femme ciblée pour qu’elle ne puisse plus résister; « negging », càd mettre en question la valeur de la femme ciblée dans l’espoir qu’elle voudra obtenir de l’approbation en se soumettant
  • le harcèlement sexuel : mimer la fellation ou le cunnilingus avec des femmes non consentantes, se frotter contre la femme ciblée de manière sexuelle, baisers forcés
  • l’intimidation : la femme ciblée est poussée contre un mur et bloquée avec les bras du harceleur qui l’empêche de sortir et lui parle de tout près
  • l’agression physique et sexuelle : attraper une femme ciblée par le bras et l’empêcher de partir, l’étrangler avec une main, avoir des relations sexuelles quand elle n’est pas en mesure de consentir

Cette misogynie accablante va de paire avec du racisme et des attitudes discriminantes par rapport à l’apparence physique. L’approche de Blanc a comme but d’attirer des hommes frustrés qui croient que les femmes qui ne s’intéressent pas à eux violeraient leur droit inné de disposer sexuellement des femmes.

Suite à une mobilisation massive, Blanc a, en novembre 2014, été contraint de quitter l’Australie. Par la suite, il a été refusé d’accès sur le territoire du Royaume-uni, à Singapour et au Brésil, et des mobilisations sont en cours pour empêcher sa venue en France.

En septembre 2015, Julien Blanc compte tenir deux séminaires en Belgique, le 17 septembre à Bruxelles et le 18 septembre à Anvers (http://julienworldtour.com). Nous vous appelons à utiliser votre influence pour Julien Blanc ne puisse avoir accès au territoire belge et que ces deux séminaires soient annulés.

La Belgique a intégré dans sa constitution l’égalité entre les femmes et les hommes. Le travail de Julien Blanc ne concorde en rien avec ce principe. Certains des conseils qu’il prodigue sont même illégaux et risquent d’augmenter les violences faites aux femmes (voir ci-dessus). Laisser Julien Blanc venir en Belgique revient à légitimer la prédation sexuelle et l’objectivation des femmes. La Belgique ne doit pas être le seul pays où des hommes comme Julien Blanc peuvent enseigner comment violer et harceler des femmes.

Signez cette pétition:  https://www.change.org

Adressée à
Secrétaire d’Etat à l’égalité des chances Elke Sleurs
Ministre de l’Intérieur Jan Jambon
Ministre de l’Egalité des chances Liesbeth Homans
et 5 autres
Ministre des droits des femmes et de l’égalité des chances Isabelle Simonis
Secrétaire d’état à l’égalité des chances Bianca Debaets
Ministre d’égalité des chances Maxime Prevôt
Bourgmestre d’Anvers Bart De Wever
Bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur
Empêchez Julien Blanc de proférer ses conseils misogynes, racistes et abusifs en Belgique!
 

 
Remuer Notre Merde ; nou­veau site inter­net qui ras­sem­ble des textes pou­vant amener les hommes à remet­tre en ques­tion leur posi­tion de domi­nants.

Voilà un petit texte de présentation de notre projet accessible sur remuer notre merde .

Salut,

Nous sommes des personnes nées avec des caractéristiques physiques masculines et donc éduqués et socialisés comme hommes et oppresseurs, plus ou moins conscients de profiter et de participer à la société patriarcale.

On a envie de réfléchir et d’agir sur les questions de genre et contre notre/le sexisme et notre/l’hétérosexisme.

En l’absence de bases bibliographiques ou historiques spécifiquement dédiées aux rapports entre hommes et patriarcat on s’est plusieurs fois retrouvé à recommencer à zéro des réflexions que d’autres personnes avaient déjà eu. On devait donc passer pas mal de temps à fouiller les infokiosques et internet pour trouver les infos sur ce qui s’était déjà fait.

On a décidé de créer ce site pour aider d’autres hommes à se poser ces questions, faciliter l’accès à des brochures, des articles, des bouquins…

Tous les documents que vous y trouverez sont gratuits, même si nous n’avons pas légalement le droit de les rendre tous disponibles. Il nous semble plus important de permettre le partage et la diffusion de ceux-ci que de se soucier des droits d’auteur.e.

C’est nous qui choisissons de publier les textes, ou pas.

On met en ligne des textes récupérés à droite à gauche et si vous en avez d’autres à nous proposer, écrivez-nous !

On est pas forcément d’accord avec tout ce qui est publié sur le site. On pense simplement que tous les textes publiés apportent des témoignages ou des analyses intéressantes. Par contre, on ne publiera jamais de textes parlant des rapports entre hommes et patriarcat qu’on jugera réactionnaire (masculinistes, groupes mytho-poétiques, etc.).

On est donc responsables de tout ce qui s’y trouve. On prend le risque de faire des erreurs.

Du coup, si vous avez des critiques, surtout écrivez-nous à : remuernotremerde[a]poivron.org !

Ça nous permettra de remettre en question nos choix.

JPEG - 1.3 Mo
 

1453276_749842661698533_1522966198_n

à écouté sur la radio belge une émission avec Diane Ducret qui
présentet son nouvel ouvrage.

http://www.albin-michel.fr/La-Chair-interdite-EAN=9782226257048

http://podaudio.rtbf.be/pod/lp-histo_un_jour_dans_l27histoire_302f102f2014_3a_19704591.mp3

 

Pourquoi les hommes ont tant de mal à repérer la misogynie

à lire sur : slate

picdump_03728_053

 

 

 

A DIFFUSER LARGEMENT! (toute la France comprise)
Dans l’attente impatiente de vos participations
(et désolée d’avance pour les doublons)

Bonjour à toutEs,
 
Nous sommes un groupe de militantes féministes et nous en avons marre des gynécos et soignantEs ayant des pratiques sexistes, lesbophobes, transphobes, putophobes, racistes, classistes, validistes, etc. On a donc eu l’idée de créer une liste de soignantEs (gynécos, médecins généralistes, sages-femmes) ayant des pratiques respectueusEs de touTEs. Le questionnaire en pièce jointe vise à collecter des adresses de praticienNEs que tu souhaites conseiller.
 
Si tu as été amenéE à consulter pour des questions gynécologiques, on aimerait avoir ton retour d’expérience. Ce questionnaire est anonyme, il ne sera pas diffusé. Nous mettrons la liste constituée sur un site internet afin que cela profite à toutEs. Remplir le questionnaire prend 4-5 minutes seulement.
 
Attention :
–  Si tu as plusieurs noms de praticienNEs que tu aimerais recommander (super !), il faudra que tu remplisses un seul questionnaire pour CHAQUE soignantE.
– AucunE soignantE n’est idéale même si elle-il ne correspond pas exactement à tous les critères, envoies nous quand même le questionnaire.
– Une fois rempli renvoie ce questionnaire à l’adresse suivante : gynandco[at]riseup.net
 
 
 Pour toute question ou toute information envoyez-nous un mail à cette adresse: gynandco[at]riseup.net.
This questionnaire is also available in english.
Este cuestionario también está disponible en español.
 
Merci a toutEs,
Féministement,

Les Gyn&Co.

 

 

 

 

 

 

© 2012 QueerPunxBelgium Suffusion theme by Sayontan Sinha